Charlatanisme à l'arthrite
et produits miracles

Comme pour toute douleur chronique, les victimes d'arthrite (et même ceux qui souffrent d'arthrose) sont des clients vulnérables à toute panacée miracle, ou à toute méthode et traitement prodigieux leur permettant de tirer un bénéfice immédiat en les soulageant de leurs insupportables maux. Ainsi, le business du charlatanisme à l'arthrite se compte en centaines de millions d'euros, pour des produits dont l'efficacité n'a pourtant jamais été prouvée, sachant qu'il n'existe actuellement aucun traitement permettant d'en guérir, même si certains peuvent soulager. C'est cette combinaison de millions de clients potentiels et cette absence de moyen d'en guérir définitivement, qui crée un climat où les panacées non prouvées fleurissent et trouvent preneur.

Qu'est-ce que l'arthrite ?

Littéralement, l'arthrite est l'inflammation des articulations. Il ne s'agit pas à proprement parler d'une maladie, mais d'une variété de plus de 100 affections différentes associées aux articulations. Certains types de ce mal affectent plus les femmes que les hommes, d'autres davantage les jeunes adultes ou les personnes âgées, une autre forme encore ne touche que les enfants. Le degré de douleur varie ainsi selon les formes spécifiques de l'affection. Celle de l'ostéoarthrite, la forme la plus commune de l'arthrite, est souvent légère mais peut être sévère. La goutte, par contre, peut être extrêmement douloureuse. Sans un traitement approprié, l'arthrite rhumatoïde peut être très destructrice, elle peut même estropier. La caractéristique commune à toutes ces formes reste bien entendu la douleur vive aux articulations et aux muscles.

Les causes réelles et définitives de la plupart des formes d'arthrite restent inconnues, à l'exception de certains types d'infections, mais il n'existe aucun remède. Les médecins insistent par contre surtout sur la prévention via l'effort et un contrôle des symptômes.


Des remèdes non prouvés

Pour ceux qui souffrent d'une affection telle que l'arthrite, dont les traitements reconnus nécessitent de la patience, de belles promesses comme celles d'un "soulagement instantané" ou d'une "guérison miraculeuse", peuvent être tentantes et suffisantes pour pousser à vider son porte-monnaie dans des remèdes discutables et non prouvés.

Les cures miracles contre l'arthrite vont de l'exotique venin de serpent au jus de citron, de l'innocent lait de vache à l'utilisation dangereuse de stéroïdes. Elles comprennent des solvants, tout un appareillage disparate, des régimes et autres thérapies insolites. Les colporteurs de produits charlatanesques tablent sur l'espoir de leurs victimes et l'ignorance du public au sujet de l'arthrite, pour mieux s'infiltrer dans ce commerce.

Les appareils : on trouve de tout, l'imagination dans ce domaine est sans limites, bien que reposant sur des bases fragiles et douteuses. La magnétothérapie représente une bonne part de ce lucratif commerce, supposée guérir par induction magnétique, avec une gamme de produits variée, à tous les prix et de toutes les formes. Du coussin chauffant au bracelet ionisé ou magnétique, voire en prenant un petit accent oriental avec le bracelet tibétain ou tout simplement par application directe de petits aimants "anti-douleurs". Les bracelets en cuivre ont aussi les faveurs des consommateurs, ils permettraient, parait-il, d'absorber le cuivre par la peau ce qui soulagerait de l'arthrite et ferait disparaître les symptômes. L'acupuncture ou la réflexologie sont aussi à l'origine d'appareils tous aussi inutiles les uns que les autres, avec des variantes cependant comme celle de l'électro-acupuncture qui délivre de petites décharges électriques afin de soulager de l'arthrite.

Aucun de ces appareils n'a fait la preuve d'une quelconque efficacité dans le traitement de l'arthrite, ni contre l'arthrose, ils peuvent cependant soulager temporairement, non pas grâce au concept sous-jacent à leur utilisation, mais en provoquant des petites sensations (électricité, piqûres, chaleur, etc.) qui détourneront temporairement l'attention de celui qui souffrent d'arthrite, mais ne provoqueront aucune guérison. Sachant en outre que l'arthrite est une affection chronique et cyclique, avec ses hauts et ses bas, des périodes d'activité et des moments de rémission, il se peut aussi que la disparition de la douleur soit corrélée avec l'utilisation d'un de ces appareils attrape-nigauds. Pour autant, il ne faut pas en conclure trop rapidement que le produit utilisé est la cause de cette amélioration, ce qui serait une erreur d'appréciation, aidé en cela par l'effet placebo. Souvent, la Répression des Fraudes épingle certains fabricants osant vendre leurs produits placebo sous un label médical, et affichant des prétentions curatives qu'ils n'ont pas.

Les régimes : tous les régimes et les cures "naturelles" possibles ont été imaginés et promus comme traitement contre l'arthrite : la consommation d'extrait de moules, les pilules de foie desséché, le cartilage de requin et les os de poulet, les raisins au genièvre, une mixture de miel et de vinaigre, les régimes évitant un certain type d'aliments comme les pommes de terre, les poivrons ou les tomates. Bien que les livres de cuisines remplis de recettes pour soulager l'arthrite soient abondants, aucun régime - excepté pour la goutte -, promettant monts et merveilles, n'a fait ses preuves. Aucune plante, prise seule ou en association avec d'autres, ne peut guérir de l'arthrite. En outre, il n'existe aucune preuve médicale suggérant qu'un manque de vitamines ou de minéraux soit à l'origine de toute forme d'arthrite, ni que le fait de prendre des vitamines ou des minéraux permettra d'en guérir.

Le sulfoxyde de diméthyle : un traitement pour le moins controversé contre les douleurs d'arthrite implique l'utilisation de sulfoxyde de diméthyle. A l'origine utilisé comme solvant industriel, il a été promu comme onguent, ou à l'état liquide, contre la douleur arthritique. Bien qu'en vente libre dans certains pays, ce produit n'a jamais fourni les preuves de son efficacité, ni apporté suffisamment d'éléments sur son innocuité. Par contre, certains effets secondaires ont été rapportés lors d'essais tests, comme des nausées, des migraines, des dommages oculaires et des allergies épidermiques.

La glucosamine et le chondroitine sulfate : un des paradoxes de notre société est que beaucoup de gens se sentent concernés et sont attentifs aux risques potentiels encourus lorsqu'il s'agit des jouets de leurs enfants, de la pollution ou de ce qu'ils ont dans leur assiette, pour autant ils perdent ce principe de précaution dés lors qu'on leur propose des pseudo médicaments. Des substances sont supposées, d'après leurs promoteurs, produire des effets bénéfiques à la santé, et sont vendus sous le label "suppléments alimentaires" ou "produits diététiques". Vendre une substance sous cette dénomination révèle immédiatement qu'elle n'a jamais été évaluée scientifiquement, ni n'a obtenu d'autorisation de mise sur le marché et de ce fait, n'entre pas dans la catégorie des médicaments.


A visiter :
- Les traitements alternatifs contre l’arthrite sont inefficaces.
- L'arthrite rhumatismale.
- La société d'arthrite.
- Glucosamine, chondroitin sulfate, and the two in combination for painful knee osteoarthritis. Division of Rheumatology, University of Utah School of Medicine.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :