Le cactus contre les ondes électromagnétiques

Le cactus aurait des vertus magiques. Celui-ci, et plus particulièrement le Cereus peruvianus (ou Cierge du Pérou, allez savoir pourquoi celui-là et pas un autre), absorberait les vilaines ondes électromagnétiques "nocives" de nos écrans de télés ou d'ordinateurs. Comment le sait-on ? Facile, "avant j'avais des maux de tête, des céphalées ou mal aux yeux, depuis que j'ai mon cactus à proximité de mon écran, plus rien", voilà !

Ainsi, les maux de têtes, céphalées ou maux des yeux seraient causés par des ondes nocives émises par l'écran d'ordinateur. Exemple parfait de faux dilemme ou d'erreur de causalité : ces maux de têtes sont davantage (et souvent seulement) la conséquence d'une concentration trop longue et ardue sur un écran (clignement espacé des yeux, ce qui assèche les globes oculaires provoquant des picotements, brûlures et maux de tête), d'une fatigue oculaire ou tout simplement physique, que de pseudos "ondes négatives". Le cactus a été même intégré à la catégorie des plantes dépolluantes, dont l'action de dépollution de l'environnement n'est malheureusement pas avérée.

Que dit la recherche à ce sujet ? Rien. Elle est inexistante, sinon l'oeuvre de magnétiseurs, de géobiologues (tendance feng-shui) ou autres ésotéristes naturopathes, dont les déclarations pseudoscientifiques ne peuvent être confirmées par de vraies études au protocole irréprochable (une étude aurait été faite à Wall-Street, à la bourse [sic], en "mesurant" les "vibrations" dans la pièce [re-sic]), fruit de la foi plutôt que d'un véritable souci d'objectivité scientifique. Ce qui fait la force d'une telle croyance dans les vertus curatives du cactus, vient de sa capacité de dissémination notamment par les témoignages positifs de gens, de fleuristes ou autres paysagistes qui n'ont jamais cherché à confirmer leurs croyances. Rien de scientifique ne vient conforter cette croyance.

Il est vrai que souvent une erreur répétée devient à moitié vérité, et que tous ceux qui ont essayé sans jamais percevoir la moindre différence n'en parleront pas, honteux de s'être fait avoir par cette légende urbaine. Le cactus se rapproche même du traitement exceptionnel quand il permet "de prévenir l'apparition d'anomalies au niveau de l'ADN, des avortements et malformations pendant la gestation du foetus" c'est bien connu, les rayonnements d'écran sont causes de malformations et de fausses couches !

Mais qu'en est-il du soulagement dont certaines personnes parlent ? Qu'ils le rendent au puissant effet placebo, où à une fatigue et une migraine revenues à la normale (effet connu sous le nom de "régression vers la moyenne"). Les migraines et les maux de tête sont une des conditions les plus sensibles à l'effet placébo. Et on ne voit pas comment un cactus, constitué essentiellement d'eau, pourrait capter des ondes, les emmagasiner pour sa croissance et les recracher on ne sait où (à moins lui aussi de rayonner et donc d'être nocif à son tour). Pour que son action soit optimale, mieux vaudrait encore le mettre entre soi et l'écran, à côté il ne sert pas à grand chose, ne captant que les ondes qui partent à la dérive. L'OMS pour sa part révèle que l'intensité des champs électriques et magnétiques produits par les écrans ne sont pas nocifs1 car ridiculement bas, et quand bien même ils le seraient, le cactus se pique de le savoir ! Si l'on y pense un instant, il n'y a rien d'étonnant à ce que le cactus, auquel on attribue déjà de nombreuses vertus médicinales, ait hérité en plus de ce pouvoir extraordinaire et magique. Sa forme originale, sa résistance en territoire aride et ses piquants sont certainement la cause des croyances qui l'entourent.

1- Que sont les champs électromagnétiques ?

Les pilules pour le bronzage             Le café amaigrissant