Le calendrier lunaire pour bien jardiner

La Lune, accusée de mille maux, dont très peu sont justifiés, continue de faire des émules chez les jardiniers qui tous les ans se ruent sur le calendrier lunaire dans le but (illusoire) d'optimiser leurs semis. Les magazines de jardinage, peu enclins à exercer leur esprit critique, se font d'ailleurs une joie d'en proposer un nouveau tous les ans, tenant là en même temps un bon moyen pour gonfler leurs ventes.

Pour autant, et malgré la rumeur populaire, les effets de la lune sur la pousse des fruits, légumes, céréales, etc., n'ont aucun fondement scientifique, aucune étude sérieuse ne venant valider cette superstition. Si l'effet marémoteur de celle-ci est indéniable, il n'en est pas de même pour son effet gravitationnel, ni pour ce qui est de la croissance du jardin, la physique des océans n'est pas celles des plantations.

Les explications des jardiniers lunaires sont d'ailleurs assez cocasses. Jugez plutôt :

"Pendant la période de lune ascendante, la sève monte et on s'occupera alors de la partie supérieure: taille des arbres, arbustes, rosiers. En début de cette période, récolte des fruits, des feuilles et des fleurs, tout ce qui touche la partie aérienne des végétaux, tous les semis. Durant la période de lune descendante, la sève descend et c'est alors la partie basse ou souterraine qui va accaparer l'attention : récolte de tout ce qui est racines mais aussi cette période favorable à l'enracinement, plantations, transplantations, rempotages, puisqu'elle concerne la partie souterraine des plantes donc les racines."

Ou encore :

"en lune montante, il faut semer et greffer. Tous les légumes feuilles (salades, épinards, choux, poirées, .) et le gazon ont une croissance stimulée car la sève monte dans le feuillage. En lune descendante la sève est plus active dans les racines des plantes. C'est une période favorable pour planter, repiquer et bouturer les végétaux, qui reprennent mieux. "

"en lune montante, il faut semer et greffer. Tous les légumes feuilles (salades, épinards, choux, poirées, .) et le gazon ont une croissance stimulée car la sève monte dans le feuillage. En lune descendante la sève est plus active dans les racines des plantes. C'est une période favorable pour planter, repiquer et bouturer les végétaux, qui reprennent mieux. "

Ainsi, les seuls arguments qu'on nous donne sont d'ordre sémantique. Tout le système ne repose que sur des analogies sémantiques telles que "lune ascendante = montée de la sève", "lune descendante = descente de la sève", quand l'astrologie n'est pas elle-aussi invoquée pour ajouter au folklore ("Les constellations du Taureau, de la Vierge et du Capricorne sont en accord avec 'l'élément Terre'. Quand la lune passe devant l'une d'entre elles, ce sont les légumes racines et les écorces qui reçoivent des rayons cosmiques bénéfiques."). C'est-à-dire qu'ici, des expressions et des mots sont réifiés comme fondements d'une pratique qui se dit "empirique". Un peu comme si on disait de quelqu'un qui a un "gros nez" qu'il a du flair, ou d'un autre qui a une "grosse tête" qu'il est intelligent.

Ceci est d'autant plus ridicule que la Lune ne semble "ascendante" ou "décroissante" que par son observation depuis notre petit coin de Terre. Placés en orbite, nous ne verrions qu'un satellite (la Lune) tournant autour d'une planète (la Terre). Cette illusion est la même que celle nous faisant voir le soleil se "lever" le matin et se "coucher" le soir. Peut-on dès lors fonder toute une pratique sur une illusion d'optique ?

Les vendeurs de calendriers lunaires ont cependant d'autres cartouches en main, celles de la "tradition" (sic). Ces derniers, comme le magazine Rustica, de s'insurger : "Depuis 3000 ans que ça marche ! Il s'agit de pratiques jardinières ancestrales reposant sur des traditions anciennes", comment peut-on remettre en cause des pratiques qui seraient "ancestrales" ? Crime de lèse majesté, on ne touche pas à la croyance populaire ! Bien heureusement, de nombreuses idées reçues ne tiennent plus de nos jours, le savoir ne s'en porte que mieux. Il en est de même pour cette superstition luno-légumière qui fait des analogies douteuses, afin de promouvoir des pratiques absurdes et vendre des calendriers inutiles.

Le café amaigrissant             Le casque laser capillaire