Les Coïncidences font partie de la vie

Les coïncidences sont des évènements omniprésents dans notre vie. Certaines semblent insignifiantes comme distribuer un flush au poker, mais d'autres attirent vraiment notre attention : penser à un ami qu'on a pas vu depuis plusieurs années et qui vous appelle juste à ce moment ou peu de temps après. Ce que ces événements ont en commun est ce désir que l'on a de vouloir toujours ardemment les expliquer, comme s'il y avait une raison spéciale faisant qu'ils se sont produits tels qu'ils sont arrivés. Ces tentatives d'explications peuvent aller de la patte de lapin porte-bonheur, au gri-gri, à l'horoscope ou encore au don de télépathie partagé avec un ami. Mais ce que les gens ne savent pas, ou ne veulent tout simplement pas savoir (tant il est vrai que croire en des éléments irrationnels ou surnaturels rassure parfois), est que les coïncidences, aussi remarquables qu'elles puissent parfois paraître, ne sont aucunement surprenantes. En fait, la plupart ne sont que des faits, des événements sans aucune signification.

Il y a plusieurs raisons qui font que les gens interprètent mal les coïncidences. Les êtres humains ont une compréhension et une connaissance relativement limitées des probabilités, nous croyons que chaque effet doit avoir une cause intentionnelle, nous ne comprenons pas les lois relatives aux grands nombres, et succombons facilement à la mémoire sélective et à la validation subjective : cette tendance à se souvenir des corrélations positives et à oublier le plus grand nombre de cas où rien ne se passe de significatif.

Les probabilités ne sont pas vraiment populaires lorsqu'on les aborde au lycée. Ce qui est fort dommage car une bonne maîtrise vous donne les moyens d'apprécier et de comprendre pleinement le sens, ou l'absence de sens, de la plupart des événements de tous les jours. Une mauvaise compréhension des probabilités et des statistiques, commun dans nos sociétés, fait que les gens sont plus facilement surpris et étonnés de ce qu'ils ne devraient l'être lorsqu'ils sont confrontés aux coïncidences, d'où le facile et rapide saut vers l'explication métaphysique.

Par exemple, quelle est la chance pour que 2 personnes ayant la même date de naissance se retrouvent dans une pièce de 23 personnes ? La plupart des gens vous répondront que cela doit approcher 1 chance sur 30, voire moins. Etonnamment, cette "chance" n'est que de 1 sur 2 (la probabilité est de 50%) et se calcule très simplement : (364x363x362 ...x343)/36522 Le fait que la plupart des gens en soit ignorants, les pousse à conclure rapidement que leur expérience était si peu probable que peut-être une force surnaturelle ou un lien très spécial les a réunis. Dans un groupe plus important, cette probabilité s'élève très rapidement. Elle est de 7/10 pour un groupe de 40 personnes et pour un groupe de 100 personnes, il y a 3 millions de chances contre une que deux personnes aient la même date de naissance.

La plupart des gens, surtout lors d'un voyage, sont très surpris quand ils découvrent avoir un ami commun avec un inconnu. Des sociologues ont montré que deux individus pris au hasard connaissent (au sens large) en moyenne 1000 personnes chacun, ce qui donne, pour une population de 50 millions d'habitants, 1 chance sur 50.000 pour qu'ils se connaissent. La probabilité pour que ces deux personnes aient un ami commun augmente brusquement à 1 sur 50, et la probabilité pour qu'ils soient reliés par une chaîne de deux personnes est supérieure à 99 sur 100. Autrement dit, si Durand et Dubois sont deux personnes choisies au hasard, il est presque certain que Durand connaîtra quelqu'un qui connaît quelqu'un que Dubois connaît !

La signification réelle de coïncidences bizarres peut être comprise et expliquée par ce qu'on appelle la loi des très grands nombres. Cette loi statistique établit qu'avec un échantillon suffisamment large, même le plus improbable devient probable, et donc devient "surnaturel". Un exemple que le cas de cette femme du New Jersey qui, il y a quelques années, avait gagné 2 fois à la loterie en 4 mois. Les journaux rapportant l'affaire expliquaient qu'il y avait 1 chance sur 1,7x1018 que cela se produise. Techniquement, cela est correct, mais cela induit en erreur car reposant sur une perspective beaucoup trop étroite. Les chances pour une personne donnée de gagner à 2 tirages avec 2 tickets achetés est effectivement d'une sur 1018, mais la probabilité pour que quelqu'un gagne parmi les millions de personnes jouant n'est que de 1 sur 30. Ceci est le fond de la loi sur les très grands nombres. Des événements inhabituels deviennent hautement probables lorsque assez d'individus sont impliqués. Ceci lève la chape de mystère entourant certains phénomènes et conduit tout simplement vers la réflexion scientifique.

Un exemple intéressant de cette mystification de l'univers des grands nombres, et de l'intervention des probabilités, est donné dans le livre de Charpak et Broch, "Devenez sorciers, devenez savants" lorsque, à l'occasion d'une émission de télévision, un pseudo mage annonça qu'il lui était possible, par le seul pouvoir de la pensée, de faire éclater les ampoules chez les téléspectateurs, tout ceci à distance bien sûr. Après les habituelles mises en scène, celui-ci se concentre et demande aux téléspectateurs d'allumer des lampes chez eux, prenant le public à témoin de son formidable pouvoir.

Effectivement, le standard fut submergé d'appels confirmant que des ampoules avaient bien explosé au domicile de ceux qui regardaient l'émission à ce moment précis. Cependant, un calcul tout simple permet de banaliser l'événement qui a dû faire les choux gras de ce charlatan médiatique. L'émission en question, "Mystères", était diffusée sur TF1 à une heure de grande écoute (qui, par cette entreprise de crétinisation du public, en a profité pour faire monter la cote de ces spots de pub) et durait plus d'une heure. Suivie par plus de 10 millions de spectateurs, environ 5 ou 6 millions d'ampoules ont été allumées pendant l'émission. Considérant que certains téléspectateurs, ne voyant rien arriver, ont dû éteindre leur lampe (ou même leur télévision), ramenons à 2 millions le nombre de lampes allumées pendant une heure.


A lire :
- Coïncidences : Nos représentations du hasard. Gérald Bronner.
- La loi des séries, hasard ou fatalité ? Elise Janvresse, Thierry de la Rue.
- Vous avez dit hasard ? : entre psychologie et mathématiques. Nicolas Gauvrit.
- Statistiques : Méfiez-vous ! Nicolas Gauvrit.
- Les influences inconscientes. De l'effet des émotions et des croyances sur le jugement. Ahmed Channouf.

A visiter :
- Les actualités des coïncidences et du hasard.
- Coïncidence, corrélation et hasard.
- Les actes rares.
- Les variables de confusion.
- Les pièges et erreurs statistiques.
- Les corrélations illusoires.
- Les illusions logiques.
- Gagnez au loto !

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :