Sus aux toxines !
La (vieille) théorie de la détoxication

(Suite)

Les zélotes du colon insistent en affirmant que nous avons besoin d'excréter autant que nous absorbons, au moins trois fois par jour pour la plupart des gens. Ils déclarent que déféquer moins souvent aurait pour résultat de voir s'incruster de vieilles denrées dans les parois du colon (une espèce de "colonisation" en quelque sorte), empoisonnant le corps et empêchant les éléments nutritifs d'être absorbés. Selon eux, plus les aliments s'accumuleront longtemps, plus ils seront susceptibles de causer des maladies, ils doivent de ce fait être nettoyés et évacués régulièrement.

Bien entendu, tout ceci n'a pas de sens et est faux, aucun fondement scientifique ne vient corroborer pareilles affirmations. La technologie moderne nous permet de visualiser l'intérieur du colon, aucun développement toxique de ce type n'a jamais été relevé ni décrit, aucun amas scatologique n'obstrue les colons, ces affirmations sont sans fondements et charlatanesques. Le corps est tout à fait capable de se "nettoyer" tout seul et d'évacuer ses déchets de lui-même, encore faut-il s'abstenir de boire avec gourmandise ses urines matin et soir (urinothérapie).

Ceux qui adhèrent à ce type de dogmes les yeux fermés, se retrouveront tôt ou tard dans un monde de lavements sans fin, d'irrigations de l'intestin ou d'hydrothérapies agressives, dans leur incessante quête pour retirer les "vieux aliments" et empêcher tout développement toxique nouveau. Certains disciples proclament même que les intestins sont remplis de parasites (de vilains colons) qui doivent être rincés et boutés hors du corps. Tandis qu'un simple clystère n'irrigue que le rectum avec un peu d'eau, le lavement du colon rince celui-ci à grande eau via un tube inséré dans le rectum. Le "grand lavement" est encore pire, inondant le colon de plus de 50 litres d'eau, habituellement envoyés par une machine.

Bien que recommandés par les charlatans de la détoxication, des lavements répétés sont totalement inutiles et même dangereux. Les appareils d'hydrothérapie du colon (et la technique) ne sont pas réglementés, n'importe qui peut en proposer. Certains ont même été interdits de publicité, aux allégations médicales non prouvées ou mensongères (1, 2, 3). La douleur, de sérieuses crampes, des infections, des perforations des intestins, des problèmes cardiaques voire la mort, sont des conséquences normales de lavements trop violents et trop fréquents. De toutes façons, en aucune manière les lavements ne "détoxifient" le corps, ils sont complètement inutiles pour ce qui est de préserver la santé.


Remèdes phytothérapiques et autres

Les sociétés de vente pyramidale, ou certains "laboratoires" et parapharmacies, ont trouvé une niche prometteuse avec cette fumeuse théorie de la détoxication, notamment via les remèdes à base de plantes, faisant la promotion de leurs pouvoirs spéciaux et magiques pour ce qui est d'évacuer les poisons sillonnant notre corps. Certains déclarent que leurs formules spéciales aux herbes seraient capables de combattre toute putréfaction, et d'expulser les vers (et les verres) qui sont dans les intestins. Les adeptes du jeûne peuvent en plus avaler quelques pilules avec leurs jus de fruits, afin d'optimiser le nettoyage corporel de printemps. Pour "soigner" un colon usé par des années de gaspillage, la pilule ou la boisson "détoxifiante" (de l'eau gazeuse en fait) sont là, certaines sociétés ne font leur chiffre d'affaire que sur ce type d'arnaques.

En réalité, la plupart de ces compléments alimentaires aux plantes contiennent des purgatifs ou des diurétiques, comme de l'écorce de cascara sagrada qui est un laxatif puissant qui ne doit pas être utilisé trop souvent. Ses effets laxatifs sont si intenses que les cellules nerveuses dans le colon peuvent être endommagées, causant des incontinences et pouvant mener à la constipation et la dépendance.

Dans la jungle des déclarations farfelues et sans fondements, on trouve de tout, notamment que la baie de sureau détoxiquerait le sang, la racine de salsepareille nettoierait le système lymphatique, le raisin pour une peau pure de toute toxine, la racine d'hydraste du Canada pour les reins et la coquille de noix du noyer noir enlèverait les parasites des intestins.


Autres bizarreries

Selon la théorie de la détoxication, il existe d'autres moyens de se débarrasser des "toxines". Vous pouvez les expulser par l'exercice, les éjecter de votre peau avec une brosse, nettoyer votre peau avec un bon bain (d'eau pure uniquement bien entendu), ou avoir recours aux "drainages lymphatiques" qui drainent davantage d'idées reçues que de toxines, quand ils ne sont pas amaigrissants (les drainages éliminant les toxines pourraient même permettre de mincir, on ne peut rester insensible à tant de fonctions cumulées pour une substance si inconnue). Les thérapies à la niacine sont également prometteuses, il s'agit de prendre de grandes doses de niacine (vitamine B3 ou PP), 2 à 3 grammes par jour (AJR de 15 à 18 mg/jour), puis aller ensuite transpirer dans un sauna pour évacuer les fameuses toxines. Si la niacine est utilisée pour tenter de contrôler le cholestérol, des prises répétées sans contrôle médical peuvent être cause de nausées, de rougeurs ou brûlures cutanées ou de troubles hépatiques.

Le plus grave étant lorsque les fanatiques de la détoxication font la promotion de leur pseudo théorie à des patients atteints de cancer, voire vendent des séminaires ou des livres en ce sens. Se purifier est une obsession chez les charlatans de la santé, complétant leur "démonstration" par un complot du monde médical qui cacherait cette vérité universelle pourtant simple et facile à mettre en oeuvre : sus aux toxines, et tout cancer disparaîtrait ! Ces derniers, sans perdre le sens des affaires, n'oublient pas de spécifier que leur programme est tout particulièrement adapté pour une bonne détoxication. Au lieu d'un corps sain, le plus sûr chemin vers la détoxication sera celui un portefeuille vide, mais de cela il n'est point question, à moins de considérer aussi la monnaie comme toxique.


A lire :
- Médecines parallèles et cancers, Dr. Olivier Jallut.
- Les charlatans de la santé, Jean-Marie Abgrall.
- Idées folles, idées fausses en médecine, Skrabanek, Mc Cormick.

Liens :
- Les régimes détoxifiants : de l'intox.
- La naturopathie.
- L'irrigation du colon.
- Irrigation du colon et théorie de l'auto-intoxication. Le triomphe de l'ignorance sur la science.
- Le jeûne.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :