Évolution :
Mythes et erreurs d'interprétation

Mythe n°13 : La théorie évolutionniste conduit au racisme et au génocide

Les idées de Darwin ont été invoquées comme justification pour toutes sortes de politiques, y compris certaines très antipathiques. Mais la théorie évolutionniste est une science descriptive. Elle ne peut pas nous dire ce qui est bien et ce qui est mal.

Plutôt qu'attaquer directement l'évolution, certains essayent de la démonter par association. Souvent, ils déclarent que la théorie de l'évolution conduit inévitablement à l'eugénisme et aux atrocités comme celle perpétrées par Hitler. Ces affirmations n'ont aucun rapport avec la réalité de l'évolution, elles sont en outre complètement fausses.

Commençons avec Darwin lui-même, souvent accusé d'être raciste et eugéniste. Pourtant Darwin lutta contre les idées de son temps en réfutant certaines des différences entre les races. Par exemple : "... ce fait peut seulement s'expliquer par les différentes races ayant des capacités mentales et créatrices identiques."

Le passage suivant est régulièrement cité par ceux qui l'accusent de soutenir l'eugénisme : "Il est surprenant de constater combien le manque de soins, ou même des soins mal dirigés, provoquent rapidement la dégénérescence d'une race domestique; mais à l'exception de l'homme lui-même, personne n'est assez ignorant ni assez maladroit pour permettre aux animaux débiles de se reproduire." (La descendance de l'homme et la sélection sexuelle - 1871)

Mais les paragraphes suivant sont souvent omis : "... mais si nous devions intentionnellement négliger ceux qui sont faibles et sans défense, ce ne pourrait être qu'en vue d'un bénéfice imprévisible, lié à un mal présent qui nous submerge. Nous devons par conséquent supporter les effets indubitablement mauvais de la survie des faibles et de la propagation de leur nature."

Des chrétiens eugénistes

Il n'y a aucun doute que quelques-uns de ceux qui ont soutenu l'eugénisme citaient la théorie de l'évolution de Darwin comme source d'inspiration et de justification, mais l'évolution a été invoquée pour supporter toutes sortes de notions et de desseins, du communisme au capitalisme.

La biologie nous apprend ce qui est, non pas ce qui devrait être. Elle est descriptive, et non pas prescriptive ni normative. Elle peut nous informer sur nos décisions en nous disant quel sera le résultat probable de nos différentes actions, mais pas si ce résultat est éthique ou désirable.

Si l'on regarde dans le passé, on se rend compte que la plupart des politiques eugénistes installées au début du 20° siècle reposaient plus, sinon totalement, sur des préjugés raciaux et sociaux que sur la compréhension de la génétique et de l'évolution. Certaines personnes pourraient avoir eu recours à la théorie de l'évolution comme excuse, mais cela n'en fait pas la cause pour autant.

Plus encore, beaucoup des promoteurs les plus enthousiastes du mouvement eugéniste, notamment aux USA, qui a conduit aux stérilisations obligatoires, étaient de braves chrétiens évangéliques. Comme Mary Teats l'a expliqué dans son livre The Way of God in Marriage (la voie de Dieu dans le mariage) : "La grande et rapide augmentation de l'armée d'idiots, de fous, d'imbéciles, de sourds, d'aveugles, d'épileptiques, de paralytiques, les meurtriers, voleurs, ivrognes et les pervers sont un matériaux très pauvre avec lequel il faut faire pour "soumettre le monde", et les faire entrer dans les jours heureux quand 'tous connaîtrons le Seigneur'."

Comme pour l'holocauste, le meurtre de personnes valides et sensées uniquement à cause de leur religion peut difficilement être appelé "eugénisme". Il est incroyable de blâmer Darwin, tout en passant sur le rôle du christianisme dans l'encouragement de l'antisémitisme à travers les siècles.

En 1543, Martin Luther a écrit une brochure appelée "Sur les juifs et leur mensonges" en appelant, entre autres choses, à exclure les juifs ou à les forcer à travailler manuellement, à brûler leurs synagogues et leurs écoles. La brochure a été distribuée lors des rassemblements nazis. C'est ainsi qu'Hitler décrivait ses motivations dans Mein Kampf, dans lequel il n'y a aucune mention de Darwin, ni de la théorie de l'évolution : "Je crois qu'aujourd'hui, j'agis en accord avec la volonté du Créateur tout-puissant : en me défendant moi-même contre les juifs, je combats pour l'oeuvre de Dieu."

     


Pour aller plus loin :
- Qu'est-ce que l'évolution ? Le fleuve de la vie. Richard Dawkins.
- La théorie de l'évolution : Et pourquoi ça marche (ou pas). Cynthia-L Mills.
- Les Créationnismes : Une menace pour la société française ? Olivier Brosseau.

A lire:
- Les probabilités réfutent-elles la théorie de l'évolution ?
- Les créationnistes et la bible.
- L'armée créationniste de la nuit.
- Le créationnisme est-il scientifiquement recevable ?
- Evolution et créationnisme.
- Erreurs de raisonnement et illusions logiques.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :