Évolution :
Mythes et erreurs d'interprétation

Mythe n°20 : Darwin est la seule autorité pour ce qui est de l'évolution

La théorie moderne de l'évolution est construite sur certaines idées de Darwin, mais pas toutes, et elle est allée beaucoup plus loin depuis.

On suppose souvent que les biologistes embrassent avidement la théorie de Darwin à propos de l'origine des espèces depuis qu'il l'a dévoilée, et que les scientifiques continuent à accepter toutes ses idées de l'époque.

En fait, différentes idées à propos de l'évolution s'échangeaient déjà bien avant que Darwin proposa sa théorie. Ce sont les preuves que Darwin a rassemblées, en 1859, dans son livre L'Origine des Espèces, qui ont réellement convaincu la plupart des biologistes de l'évolution de la vie par la descendance avec modifications à partir d'un ancêtre commun.

Les biologistes modernes considèrent la plus grande contribution de Darwin comme étant la sélection naturelle. Pendant la vie de Darwin, plusieurs biologistes n'étaient cependant pas convaincus qu'elle pouvait compter dans l'évolution, puis l'idée a été acceptée.

Dans les années 1930, cela a été revigoré par la population biologiste, qui prouva que la sélection naturelle était une force très puissante pour diriger les changements évolutionnistes (mais pas la seule). Et avec le développement de la génétique, des biologistes commencèrent à découvrir exactement comment s'installait l'évolution. Ce qui permis une nouvelle compréhension de l'évolution, basée sur des découvertes dans de nombreux domaines, appelée la "synthèse moderne"

L'évolution moderne

La synthèse moderne est, de plusieurs façons, une extension et un affinage des idées de Darwin, mais il y a aussi quelques différences importantes. En particulier, la part du fossé génétique dans l'évolution.

Alors que Darwin avait raison sur la plupart des choses, il a aussi fait des erreurs de bonne foi. La plus grosse a été son hypothèse de "pangenèse", décrite en détail dans son livre de 1868 The Variation of Animals and Plants Under Domestication (La variation des animaux et des plantes pendant la domestication). Selon sa théorie, les caractéristiques favorables acquises pendant la vie d'un organisme pouvaient passer à sa descendance sur plusieurs générations, grâce aux particules appelées "gemmules" répandues par des cellules corporelles qui se concentrent dans les organes reproductifs.

Darwin pensait que cela pouvait expliquer pourquoi les enfants sont nés avec une peau charnue sur la plante de leurs pieds plutôt qu'ailleurs, mais cette idée a été réfutée au 20° siècle. Il y a cependant un retournement dans cette fable : quelques biologistes pensent maintenant qu'il pourrait y avoir des moyens, pour les caractéristiques acquises pendant la vie d'un organisme, de passer. Maintenant, il ne reste plus qu'à prouver que cela peut se réaliser et, si possible, de savoir s'il s'agit d'une exception ou d'une norme.

Les autres erreurs de Darwin sont plus triviales. Par exemple, dans une des éditions de L'Origine des Espèces, il s'enthousiasme à propos de "l'Eozoon canadense", qui a été identifié comme étant un microorganisme primordial par d'autres, mais dont les "fossiles" ne se sont révélés être que des formations minérales.

Darwin pensait aussi que le chien était un hybride de plusieurs ancêtres, tandis que le poulet n'en avait qu'un. Il s'avère que c'est le contraire qui est vrai. Il a aussi suggéré que le poumon avait évolué à partir de la vessie natatoire du poisson, alors que de nos jours nous savons que c'est le contraire.

Certains biologistes en appellent maintenant à une révision de la synthèse moderne afin de prendre en compte comment les nouvelles découvertes ont modifié notre point de vue, comme par exemple avec la nature des gènes, l'origine du sexe, l'héritage épigénétique, les niveaux de sélection et de spéciation. Une telle révision reconnaîtrait simplement et formellement ce que les biologistes ont déjà appris ces dernières décennies.

Qu'ont-ils donc appris ? En une phrase : que tandis que le concept d'évolution par sélection naturelle proposé par Darwin était simple, sur les 4 milliards d'histoire de la Terre, elle a eu des conséquences incroyablement complexes et souvent inattendues.

     


Pour aller plus loin :
- Le monde a-t-il été créé en sept jours ? Pascal Picq.
- Guide critique de l'évolution. Collectif.
- Qu'est-ce que l'évolution ? Le fleuve de la vie. Richard Dawkins.

A lire:
- Les probabilités réfutent-elles la théorie de l'évolution ?
- Les créationnistes et la bible.
- L'armée créationniste de la nuit.
- Les actualités du créationnisme.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :