Évolution :
Mythes et erreurs d'interprétation

Mythe n°6 : Ce n'est pas grave si les gens ne comprennent rien à l'évolution

A un niveau individuel, on pourrait penser que ça ne fait rien. Pourtant, toute société moderne qui fait reposer ses décisions les plus importantes sur des superstitions plutôt que sur la réalité court au désastre.

Votre frère ou votre mère est créationniste. Vous pourriez pensez : "Mais laissez-les donc croire ce qu'ils veulent". Après tout, cela rend les relations familiales plus faciles et ne rompt pas les liens familiaux.

Imaginez-vous Mike Huckabee élu vice-président des USA. Trouveriez-vous confortable si la plus grosse super puissance du monde était dirigée par un homme qui rejette l'évolution, grâce au soutien de dizaines de millions de personnes qui refusent aussi d'accepter la vérité ?

Il est dangereux que des dirigeants préfèrent s'en remettre à des dogmes plutôt qu'à la réalité biologique : le soutien de Staline pour la pseudoscience de Lyssenko a été un désastre pour l'agriculture soviétique.

Problèmes évolutifs

Le succès de la civilisation occidentale repose sur la science et la technologie, sur la compréhension et la manipulation du monde. Ses réussites en dépendent, peut-être plus que jamais.

Tout dirigeant qui pense que l'évolution est une question de croyance n'est indiscutablement pas à sa place. Comment quelqu'un, qui refuse cette montagne de preuves, rassemblée par les chercheurs dans toutes les disciplines possibles, sera capable d'évaluer d'autres éléments de preuves scientifiques plus subtiles comme par exemple celles relatives au climat, aux OGM ?

Plus encore, l'évolution est directement concernée dans plusieurs décisions politiques. Des maladies infectieuses comme la tuberculose font leur retour parce qu'elles développent de plus en plus de résistances. Les bactéries résistantes aux antibiotiques sont un problème croissant. Un virus mortel comme le H5N1 ou Ebola pourrait évoluer et avoir la capacité de se répandre dans la population n'importe quand, causant une pandémie dévastatrice. Il n'est pas possible de saisir toute la dangerosité de ces menaces, ni de mettre en place un plan d'action efficace, si vous ne comprenez pas ce qu'est la puissance de l'évolution.

Il y a plusieurs domaines encore plus subtiles où une bonne compréhension de l'évolution est importante. Par exemple, les politiques de la pêche qui autorisent les marins-pêcheurs à ne garder que les plus gros poissons, provoquent une évolution vers des poissons plus petits. Ces changements notables que nous provoquons sur l'environnement altèrent plusieurs espèces, des rats qui deviennent plus résistants aux poisons, jusqu'aux oiseaux des villes qui modifient leurs chants pour contrer la pollution sonore.

Notre futur est aussi concerné. La biologie moderne est sur le point de nous donner un pouvoir inimaginable sur le corps humain, depuis l'intervention in utero, jusqu'à la réécriture du code génétique et le retardement des effets de l'âge. Les points de vue de la société sur le sujet, et comment ces "pouvoirs" seront utilisés, devront inévitablement être considérés à la lumière de la compréhension que nous avons de leur origine évolutive. Les choses sembleront très différentes si vous partez du point de vue que nous sommes un produit parfaitement fini, ou bien des prototypes bruts mis sur pieds par un processus cruel.

Cela ne veut bien évidemment pas dire que la théorie de l'évolution nous indique comment diriger nos sociétés (lire "la survie du plus apte signifie chacun pour soi"), ni n'est source de décisions éthiques. C'est simplement une science descriptive et non pas prescriptive. Elle nous aide cependant à prendre des décisions en toute connaissance de cause

     


Pour aller plus loin :
- Le pouce du panda Stephen Jay Gould.
- L'émergence de l'homme. Ian Tattersall.
- La théorie de l'évolution : Une logique pour la biologie. Patrice David.

A lire:
- Les probabilités réfutent-elles la théorie de l'évolution ?
- Les créationnistes et la bible
- L'armée créationniste de la nuit.
- Le créationnisme est-il scientifiquement recevable ?
- Erreurs de raisonnement et illusions logiques