Le Feng Shui (Suite)

Quelques principes feng shui sérieux pour mieux dormir

  1. Veillez à ce que votre chambre ne soit pas trop encombrée : l'énergie vitale, le Ch'i doit pouvoir y circuler librement. Afin de maintenir l'équilibre des énergies, le lit doit être éloigné de la porte, sans lui faire face directement.
  2. Le "chi", dont l'existence reste toujours aussi virtuelle que celle du Yéti, ne supporte donc pas d'être enfermé et à l'étroit. Dormez donc de préférence les fenêtres ouvertes.

  3. Les rideaux lourds et drapés favorisent l'obscurité, atténuent le bruit, et assurent un sommeil paisible. Tirez-les soigneusement avant de vous coucher : il ralentiront le flux du Ch'i provenant de la fenêtre pendant la nuit
  4. Il faudrait se mettre d'accord, d'un côté on vide la pièce pour ne pas étouffer le fameux Ch'i, et de l'autre il faut l'enfermer.

  5. Si vos meubles n'ont pas de coins arrondis, changez l'orientation d'un angle saillant pointant vers vous lorsque vous dormez : l'angularité agressive vous nuirait.
  6. Attention donc à vos meubles pavés de mauvaises intentions, un coup de rabot sera peut-être nécessaire sur votre armoire Louis Philippe.

  7. Un bureau dans la chambre contrarie la circulation du chi : cet endroit étant voué à la paix, l'énergie du travail y est peu recommandée
  8. On se demande même comment font certains pour pouvoir dormir au travail !

  9. Un plafond trop haut, un lit trop bas ? La masse vide pèse (?) au-dessus de votre corps endormi : il comprime votre poitrine et nuit à votre respiration. Equilibrant les proportions, un lit à baldaquin évite ce genre d'ennui.
  10. Ne sortez surtout plus dehors ! La masse vide "lourde" considérable au-dessus de votre tête vous écraserait !

  11. Une cheminée en marbre ? Comme le verre ou le métal, ce matériaux yang (?) est déconseillé dans votre chambre. Recouvrez sa tablette de napperons en matière naturelle pour annihiler ses effets
  12. Le marbre étant une matière naturelle, puis-je en recouvrir ma cheminée ?
  13. Des galets arrondis dans une coupelle de verre transparent favoriseront votre sommeil. Attachés à un montant ou posés sur la tête de lit, un caillou troué et une branche de gui transformeront vos cauchemars en rêves merveilleux
    Les druides ont donc encore de beaux jours devant eux...

Devant un tel ramassis d'absurdités on ne peut s'empêcher de sourire si l'argent n'était pas, ici aussi, le nerf de la guerre. Les tarifs annoncés ne sont évidemment pas directement proportionnels à la compétence de ceux qui font avaler de telles couleuvres, qui, frappées du seau de "philosophie de la Chine ancienne", prennent un tout autre sens ou croient faire illusion comme tentent de le faire les guérisseurs ou objets attrape-couillons frappés du même seau oriental. Les consultants, maîtres et autres escrocs en "architecture métaphysique" se frottent les mains face à la nigauderie de l'occident à genoux devant la "sagesse" de l'orient.

Personne n'est à l'abri de ce discours soporifique : la première aire de repos "feng shui" a vu le jour en Allemagne, à Gruibingen sur l'autoroute A8. L'ensemble des bâtiments (station service, restaurant, aire de repos...) tient compte des "flux énergétiques". L'état fédéral allemand a même participé au financement à hauteur de 4,3 millions d'euros. C'est bien entendu beaucoup plus rageant lorsque, comme ici, du vent et de vieilles superstitions sont financées par les deniers publics.

Ces partisans n'hésiteront pas, pour vendre leur cours qui feront de vous un spécialiste feng shui en deux fois six heures, à vanter ses succès les plus magistraux comme celui de la formidable réussite de Hong Kong due, paraît-il, à sa construction réalisée selon les principes feng shui. Ces derniers ignorent, ou feignent d'ignorer, que si la ville est le succès économique que l'on connaît, c'est principalement grâce aux commerçants anglais qui ignoraient tout des principes feng shui aussi bien dans la construction de leurs immeubles que dans leur business. Mais que dire des succès économiques des villes occidentales qui elles ne connaissent que les superstitions issues du christianisme ?

On constatera aussi avec amertume que malgré la "science" Feng Shui, le miracle oriental n'a pas eu lieu, sauf depuis que quelques pays se sont mis à appliquer une politique économique libérale qui, elle, n'a rien à voir avec la philosophie des maîtres du Ch'i. Malheureusement pour les fondus de l'architecture du Ch'i, aucun de ses "maîtres" n'est d'ailleurs d'accord avec les principes qu'il faudrait respecter pour faire naître "l'harmonie", aucune école étalon ne venant sanctionner cette pseudo connaissance, le chaos le plus total est la règle, on fait ce qu'on veut du moment que ça se vend.

Des entreprises ont bien entendu flairé le filon et se sont spécialisées dans la commercialisation d'objets conçus pour coller aux principes Feng-Shui. Ainsi vendre des miroirs octogonaux, des colonnes en bois, des carillons, des figurines de chats, et tout autre matériel servant à "repousser les mauvais esprits" et à attirer la chance devient très rentable. Pour un bon prix, on peut même consulter un "spécialiste" pouvant détecter les bonnes ou mauvaises places qui pourront vous garantir un succès assuré ou l'échec dans les affaires, la santé ou en amour à condition de suivre scrupuleusement leur recommandations et d'ouvrir son portefeuille.

Tout aussi ridicule l'affirmation selon laquelle nos maisons, nos habitations, seraient les réceptacles d'une "énergie", dont il faudrait d'abord prouver la réalité, concentrée dans les coins des pièces et qui aurait besoin d'être régulièrement "nettoyée". Ou encore que les maisons sont chargées d'un échantillon de l'énergie des habitants précédents, ce qui affecterait les nouveaux venus (nous voilà en plein spiritisme). La science est en mesure de nos jours de détecter toute forme d'énergie, à tel point que même les photons ou les neutrinos, particules de masse nulle, sont détectés et connus; comment se fait-il qu'elle ait pu passer à côté d'une énergie ou radiation, le Ch'i, si importante, si fondamentale, qu'elle régirait le monde entier et les humains ? Mais comme d'autres postulèrent en leur temps les rayons-N ou l'orgone, il est à craindre que jamais rien ne viendra confirmer cette existence autrement qu'à travers d'anciennes superstitions et de vieux mythes remis au goût du jour et importés par le phénomène new-age.


A visiter :
- La géobiologie.
- Les ondes en délire.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :