Plus âgés mais moins prudents

Pourquoi les personnes âgées se font avoir ?

La psychologie derrière la fragilité des séniors
face aux escroqueries.

De nouvelles études expliquent pourquoi, bien qu'ils aient plus d'expérience, les citoyens les plus âgés prennent souvent des décisions financières désastreuses.

L'invitation est arrivée dans la boite aux lettres avec en gros caractères : "Réunion d'investissement, repas gratuit !", "évitez les erreurs financières des autres !", "protéger votre capital et gagnez plus !" Pendant le repas, le saumon est accompagné d'une présentation sur des investissements, avec des accroches du genre "le retour sur investissement est très important" ou "dépêchez-vous, il ne reste plus que quelques opportunités à saisir".

De nombreux séminaires de ce genre sont des escroqueries visant un public de retraités. Car malgré leurs années d'expérience, les personnes les plus âgées sont plus susceptibles de se tromper dans leurs décisions financières, en surestimant les bénéfices en puissance, et en sous-estimant les risques potentiels.

Un éclairage provenant de la psychologie, de l'économie et des neurosciences pourrait nous aider à mieux comprendre pourquoi et comment ces erreurs peuvent arriver.

La recherche en psychologie a découvert que les adultes les plus âgés n'étaient pas aussi contrariés que les jeunes par d'éventuelles pertes financières. Et des chercheurs de l'Université de Stanford ont trouvé, dans une étude par imagerie cérébrale, que les cerveaux des séniors n'anticipaient pas autant que les plus jeunes une perte. Ce qui pourrait les conduire à faire des choix moins rationnels, et donc moins profitables. Mais tout n'est pas si noir, une meilleure compréhension expliquant pourquoi ces erreurs arrivent permettra de les prévenir plus facilement. Comment l'âge affecte les choix financiers ?

Des économistes ont étudié comment l'âge impactait le comportement financier dans la vraie vie. David Laibson économiste à l'Université de Harvard et ses collègues ont regardé les différents choix que faisaient les gens à propos de leurs crédits et cartes de crédits, dans une étude de 20091.

Ils ont découvert que les gens qui se situaient de chaque côté de l'échelle de l'âge, les plus jeunes et les plus vieux, faisaient plus d'erreurs, c'est-à-dire qu'ils prenaient des décisions qui leur coutaient plus d'argent que ne le faisaient les individus d'âge moyen. Pour ce qui concerne les prêts immobiliers par exemple, les personnes de 25 ans et de 80 ans avaient souscrit des crédits à des taux annuels d'environ 6%; tandis que ceux de 50 ans avaient des taux de 5,5%.

En moyenne, parmi les différents types de choix, les gens de 53 ans faisaient le moins d'erreurs.

Les bons choix financiers nécessitent à la fois de la stratégie et de l'exécution, une compréhension du fonctionnement des systèmes financiers et l'acuité mentale pour trouver et choisir la meilleure option. La stratégie devient plus facile avec l'âge, mais l'exécution est plus difficile."L'expérience apporte des améliorations" dit Laibson, "mais arrivé à un certain âge, cette accumulation d'expérience commence à être débordée par le déclin de la fonction cognitive."

Cette hypothèse colle avec ce que savent les psychologues à propos de l'âge cognitif. "Il y a une explication relativement simple" dit Scott Huettel, un neuroscientifique qui étudie la prise de décision et la vieillesse à l'Université Duke. "Nos capacités cognitives déclinent plus ou moins pendant la vie". Un large corps de recherche a montré qu'une large variété d'aptitudes comprenant la mémoire, le raisonnement analytique et la rapidité de traitement, diminuait en vieillissant. La seule chose qui demeure constante, voire même qui augmente, est l'intelligence cristallisée, la connaissance accumulée qu'une personne a sur le monde, en d'autres termes : son expérience.

Mais la mémoire et le raisonnement ne suffisent pas. Nous utilisons nos sentiments intuitifs et nos émotions pour nous guider dans nos décisions. Contrairement au stéréotype, les personnes âgées sont généralement plus optimistes que les jeunes, et sont plus susceptibles de se concentrer sur les meilleurs côtés potentiels d'une situation. D'après les chercheurs, quand les gens vieillissent et commencent à sentir que leur temps est limité, ils sont à la recherche d'une réalisation émotionnelle. Concrétisée par cette tendance à se focaliser principalement sur les changements positifs des décisions que prennent les individus les plus âgés.


Modifications cérébrales et bancaires

L'équipe de psychologues et de neuroscientifiques étudient comment ces effets cognitifs et émotionnels de l'âge jouent un rôle dans le cerveau pendant la prise de décision relative à l'argent. L'imagerie fonctionnelle du cerveau peut être notoirement difficile à interpréter en soi, mais associée à la recherche comportementale, elle pourrait aider les chercheurs à répondre à la question : quand les gens vieillissent, quels sont les modifications dans le cerveau qui sont liées à un moindre changement à la banque ?

Il est important de noter que l'activité accrue dans une région particulière du cerveau ne signifie pas que cette région fait que les gens pensent ou se sentent d'une manière particulière. L'imagerie cérébrale permet aux neuroscientifiques d'associer une activité mentale, comme une pensée ou un sentiment, à une région du cerveau. Les données n'informent pas sur la cause, mais quand des radiographies du cerveau correspondent à des résultats comportementaux, elles peuvent aider les scientifiques à examiner quelles régions du cerveau jouent un rôle dans ce processus de la pensée ou de l'émotion.

Les chercheurs ont commencé par regarder comment les jeunes individus et les plus âgés réagissaient à un élément basique relatif à une tâche financière : la quantité d'argent qu'ils étaient prêts à gagner ou à perdre. Pour leur première étude, publiée dans Nature Neuroscience en 20072, les chercheurs ont réalisé une expérience qui visait à évaluer comment les participants de l'étude, certains jeunes adultes et d'autres plus vieux, se sentaient quand ils anticipaient un gain ou une perte.

Les participants étaient placés à l'intérieur d'une machine à imagerie par résonance magnétique (IRM), et ont regardé un écran qui affichait une quantité d'argent qu'ils pouvaient gagner ou perdre, comme "+5 €" ou "-1 €". Puis, après un court délai, ils devaient appuyer sur un bouton très rapidement pour avoir un résultat favorable, comme gagner les 5€ ou éviter de perdre 1€. Après avoir fait ceci 180 fois avec différentes quantités d'argent mises en jeu, chaque personne faisait une évaluation de son sentiment causé par l'anticipation de chaque perte ou gain, allant de "très négatif" à "très positif". Les chercheurs ont aussi analysé les images IRM pour voir quelles régions du cerveau des participants étaient les plus actives quand ils anticipaient un gain ou une perte.

Les chercheurs ont découvert que les jeunes adultes et les plus vieux se sentaient aussi bien quand ils s'attendaient à un gain, et ils ont montré la même augmentation d'activité dans le noyau accumbens, une région importante du cerveau pour l'anticipation des récompenses.


Pour aller plus loin :
- 50 Petites expériences en psychologie de l'épargnant et de l'investisseur : Pour mieux réussir tous vos placements. Mickaël Mangot.
- Psychologie de l'investisseur et des marchés financiers. Mangot Mickaël.

A lire aussi :
- Pourquoi les personnes âgées sont plus souvent victimes d’arnaques ?
- La psychologie de la prise de décision financière et des crises économiques
- Le phénomène de la preuve sociale
- Les nouvelles à propos du monde de la finance
- Les marchés financiers sont-ils rationnels ?
- L'Analyse Technique, une pseudoscience ?
- La bourse ou le hasard ?

Références :
1- The Age of Reason: Financial Decisions over the Life Cycle and Implications for Regulation. Sumit Agarwal, John Driscoll, Xavier Gabaix, David Laibson, Brookings Papers on Economic Activity - 2009, pp. 51-117
2- Anticipation of monetary gain but not loss in healthy older adults. Nature Neuroscience, 10, 787 - 791 (2007).

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :