Lunatique !

La Lune et ses effets (supposés)

"La preuve que la Lune est habitée,
c'est qu'il y a de la lumière.
"
Francis Blanche

Un magazine féminin titrait "Découvrez les pouvoirs de la Lune Noire", une autre feuille de choux populaire à fort tirage, mais à faible contenu, annonçait fièrement peu après : "connaissez les influences de votre Lune pour chaque signe", mais encore dans cet hebdomadaire TV : "Cette année 2003 sera difficile pour tous, cette année comporte 13 lunes!", titres aussi racoleurs que vides de contenu dont le seul but, en plus d'abrutir ses lecteurs en voulant leur décrocher la lune, reste de faire vendre et de rapporter un maximum aux maisons d'éditions vu le faible prix de revient de tels articles. A la suite de quoi, il sembla opportun de faire un bref tour de ce que cette chère Lune, à la lumière de ce que nous en savons aujourd'hui, pouvait encore promettre aux hommes du XXI° siècle.

Depuis la plus haute antiquité, l'homme a cherché à se situer dans le cosmos et a considéré ce dernier comme autant de manifestations divines. Dans certains cas les astres étaient eux-mêmes des dieux. Dans tous les cas les dieux gouvernaient les astres. Très tôt, l'observation minutieuse du ciel montra que sur un fond étoilé apparemment fixe se mouvaient les astres. Le plus net des mouvements étant bien sûr celui du Soleil : les jours et les nuits, le rythme des saisons ont depuis toujours réglé la vie des hommes (moins, il est vrai, pour les pays proches de l'Equateur). Les crues des fleuves qu'il s'agisse du Nil, de l'Euphrate ou du Huang-ho, ont inscrit dans l'esprit des hommes des rythmes de la nature immuables, toujours recommencés. Et l'observation des phases de la Lune a lié cette périodicité au mouvement des astres dans le ciel.

Ainsi, les rapports entre les évènements affectant les astres (comme les éclipses) et les péripéties terrestres sont apparus comme naturels, de là est née l'astrologie, mère (dans le temps) de l'astronomie. Rotation, périodicité, astres, dieu(x) se trouvaient donc naturellement liés dans l'Antiquité, tant en Mésopotamie qu'en Egypte et en Chine. Cette idée de rotation périodique apparut d'abord chez les Sumériens, les Babyloniens et les Égyptiens. Le système Terre-Lune-Soleil, constitué par des rotations autour de la Terre, permettait de prédire un certain nombre de phénomènes. C'est ainsi que les anciens confectionnèrent des calendriers, des éphémérides et des tables astronomiques prévoyant fort bien les éclipses. Les Babyloniens s'y montrèrent les plus habiles, même si les Égyptiens ont inventé le calendrier le plus astucieux (où l'année comptait déjà 365 jours) et même si les Hindous ont sans doute, eux aussi, dressé une carte du ciel relativement précise.


Le dieu Lune

La lune a toujours été dotée, dans les croyances des peuples, de forces influant sur les rythmes et les cycles de la vie. Ses multiples visages ont alimenté de nombreux mythes et légendes.

La Lune apparaît en général comme la soeur ou le frère du Soleil : ainsi en Grèce, Artemis, déesse de la fécondité et des fauves identifiée à la Lune (Séléné), est la soeur d'Apollon assimilé au Soleil (Hélios); au Japon, le dieu Izanagi fait sortir de son oeil gauche la déesse-Soleil Amaterasu et de son oeil droit le dieu-Lune Tsukiyomi; au Pérou, Manco Cápac est le frère et l'époux de Mama Oello, la Lune; il en va de même pour Freyr et Freyja, le Soleil et la Lune des Scandinaves. Dans l'Inde védique, enfin, les noces de Soma, dieu lunaire, avec Sõrya, Soleil femelle, représentent l'archétype du mariage humain. Dans un mythe de Lettonie, le Soleil fécondé par la Lune enfante les étoiles : la Lune ayant été infidèle, le Soleil la poursuivra à travers le ciel pour la couper en morceaux à coups d'épée.

En Babylonie, le dieu-Lune Sin est le père de la planète Vénus. Ashtarté (l'Innina des Sumériens). Dans l'ancien Mexique, où la planète Vénus (Xolotl) occupe une place importante dans le comput du temps, cet astre est identifié au dieu Quetzalcóatl (le serpent à plumes), divinité civilisatrice et aussi dieu qui meurt et qui renaît. En Egypte, Khonsu est le dieu de la Lune possédant un temple à Karnak et est souvent représenté sous la forme d'un enfant porteur d'un croissant de Lune au-dessus de la tête, il était considéré comme le chef des mauvais génies apportant les maladies et la mort, concevant les destins et ayant un rôle déterminant dans la vie des hommes.


Le satellite Lune

De toutes ces mythologies, de ces mythes, contes et légendes nous reste la croyance, fortement ancrée dans les esprits, que la Lune a toujours et encore une influence "magique" sur les hommes même si de nos jours, ces influences se sont quelque peu désacralisées ou plutôt "laïcisées". Elles s'expriment maintenant par le fait que la Lune influencerait notre avenir, via l'astrologie alors que contrairement à l'antiquité qui l'a vu naître, nous connaissons le ciel, l'univers et les astres dans leur substance et son histoire grâce à l'astronomie et l'astrophysique. Mais cette Lune aurait aussi une forte influence sur les naissances, sur notre comportement (violence, agressions, sommeil, suicides, etc...), sur les animaux, sur la pousse des cheveux, des ongles, sur la décoloration des vêtements voire sur les carrosseries des véhicules, permettrait même de maigrir, etc. sans parler des loups-garous, mais là je suis moins sûr...

Mais la Lune reste l'objet de nombreuses superstitions. Voyons ce que nous trouvons à la rubrique "Lune" du "Dictionnaire des superstitions et des croyances" de Pierre Canavaggio :

"Il n'est pas excellent de naître sous le signe de la Lune. Cela parce qu'elle passe par quatre états :
  • dans le premier elle est chaude et humide,
  • dans le second elle est chaude et sèche jusque dans sa plénitude,
  • dans le troisième elle devient froide à mesure qu'elle décroît,
  • dans le quatrième elle conserve sa froideur jusqu'à ce qu'elle s'approche du soleil. C'est dans ce dernier état qu'elle corrompt ce qui est humide.

C'est également à cause de ces quatre états qu'elle intervient sur le temps :

La lune pâle fait la pluie,
Elle baigne, il faut qu'on l'essuie,
L'argentine annonce le beau temps,
Et la rouge amène le vent.
Lorsque les cornes de la lune sont embrumées, c'est signe de pluie. Si elles sont pointues et nettes, le beau temps s'annonce et durera. En hiver, elles annoncent qu'il va geler très fort.
La lune rousse, qui suit celle du temps de Pâques ou celle qui débute en avril, a très mauvaise réputation. Les jardiniers et les cultivateurs l'accusent de rouiller les bourgeons et les jeunes pousses :
"Lune rousse, Vide bourse"
ou encore :
"Récolte n'est arrivée, Que la lune rousse soit passée."
et enfin
"L'hiver n'est terminé que lorsque la lune rousse a décliné."
A la première apparition de la lune, il faut :
  • si l'on veut être riche, en faire le voeu en tenant une pièce d'argent dans sa main droite,
  • pour que la lunaison qui commence soit favorable, cracher dans ses mains et les passer ensuite sur son visage,
  • ne pas passer d'actes officiels ayant rapport avec l'argent, au 7° et au 9° jour de la lune nouvelle.

On peut s'attendre à des malheurs si l'on regarde la lune nouvelle par dessus son épaule gauche ou si on la découvre pour la première fois au travers d'une vitre fermée. Aperçue au travers du feuillage d'un arbre, la lune est bénéfique.

En Anjou on dit : "Quand décroîtra la lune, ne sème chose aucune." (C'est marrant mais ça me rappelle quelque chose ça !)

L'influence de la lune s'exprime dans cette loi : "Que tout ce qui croît au-dessus de la terre soit semé en lune croissante. Tout ce qui croît en dessous, en décours."
Il ne faut jamais faire couper ses cheveux ni ses ongles à la lune déclinante. On gâche son linge si on commence une lessive au premier jour de la lune montante. Celui qui est réveillé par la lumière de la lune rouge risque un accident. il faut qu'il se méfie des dangers de la circulation."


Pour aller plus loin :
- Astrologie, derrière les mots. Laurent Puech.
- Astrologie : Art, Science... ou Imposture ? Frédéric LEQUEVRE.
- L'astrologie. P. Couderc.

A visiter :
- Les dernières études et nouvelles sur la Lune.
- Jardiner avec la lune : mythe ou réalité ? Société Nationale d'Horticulture en France.
- La Lune et les maladies mentales.
- Does The Full Moon Influence Behavior ? (La pleine lune influence-t-elle le comportement ?) - Revue de plusieurs études en anglais.
- Naissances et phases de la lune (Etude en anglais).
- Phases lunaires et admissions psychiatriques (Etude en anglais).
- La folie de la pleine lune.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :