Lunatique !

La Lune et ses effets (supposés)
(Suite)

Qu'en est-il vraiment ?

L'argument le plus souvent opposé en faveur des pouvoirs de notre satellite est celui, beaucoup plus rationnel, de son influence gravitationnelle dont on peut avoir un exemple à travers le phénomène des marées. Bien entendu la Lune a une influence gravitationnelle sur la Terre, il ne s'agit plus comme au temps de Kepler d'anges qui battaient des ailes et poussant chaque planète dans son orbite, la loi de la gravitation affirme que deux corps exercent l'un sur l'autre une force qui varie comme l'inverse du carré de la distance qui les sépare et comme le produit de leurs masses. Mathématiquement nous l'exprimons par la formule F = G(mm')/r².

La constante gravitationnelle G multipliée par le produit des deux masses, divisée par le carré de la distance. Or au vu de cette formule, il est clair que nous subissons (et tous les objets terrestres avec nous) autrement plus l'influence gravitationnelle de la Terre (c'est ce qui nous maintient dessus) annihilant celle de la Lune dont la masse est beaucoup moins importante et située à une distance de 384 400 kilomètres. De la même manière la Lune ne subit principalement que l'influence gravitationnelle de la Terre (même si elle s'en éloigne un petit peu chaque année) à cause de sa proximité ce qui lui permet de rester sur son orbite au lieu de s'en aller vers le Soleil.

L'effet des marées est la conséquence de la force gravitationnelle lunaire mais celle-ci produit ses effets sur Terre uniquement sur des objets dont la masse est très importante comme les océans ou la croûte terrestre, alors que cette force gravitationnelle lunaire est nulle sur des objets aussi minuscules que peuvent l'être les êtres humains ou les animaux. On peut d'ailleurs constater que les mers fermées (donc plus petites que les grands océans) n'ont pas de marées (ou insignifiantes) malgré leur surface et leur masse autrement plus importante que celle d'un individu. Le Soleil a une force de gravitation 200 fois supérieure sur un être humain à celle de la Lune même si sa force de marée lui est inférieure de moitié. La montagne toute proche, de par sa masse, exerce elle aussi sur l'homme une force de gravitation égale à la moitié de celle de la Lune et une force de marée 100 000 fois supérieure à celle de la Lune. En effet, "La physique du globe n'est pas la physique de l'individu" comme l'écrit H.BROCH dans son ouvrage "Au coeur de l'extra-ordinaire" qui donne cet exemple particulièrement intéressant :

"Prenons comme exemple, sur la face de la Terre dirigée vers la Lune, un nourrisson que sa mère enlace tendrement et serrant lui-même un petit ours en peluche dans ses bras. Nous avons le résultat suivant :

  • le rapport F1/F2 des forces de marée respectives créées par la Lune (de masse M1 située à la distance D1 du point ou de l'individu qui nous intéresse, c'est-à-dire sur lesquelles les forces s'exercent) et par un autre corps, quel qu'il soit (de masse M2 situé à la distance D2), est égal à M1/M2 multiplié par (D2/D1)³. (noter qu'il s'agit bien du cube des distances et non du carré)
  • le calcul numérique nous montre que le petit ours en peluche exerce sur le nourrisson une force de marée 20 000 fois plus grande que celle de la Lune. Quant à la mère, la force marémotrice qu'elle exerce sur le nourrisson est plus de 10 millions de fois (calcul fait pour le point terrestre le plus près de la Lune) supérieure à celle de la Lune !"


Tableau comparatif des forces de gravitation et de marée exercées sur un être humain

Objet
Masse (kg)
Distance (m)
Force de gravitation
1/d2
(Lune=1)
Force de marée
1/d3
(Lune=1)
Lune
7.1022
4.108
1
1
Soleil
2.1030
1,5.1011
200
0,5
Mars
6.1023
8.1010
2.10-4
1.10-6
Jupiter
2.1027
6,5.1011
1.10-2
6.10-6
Montagne
1012
2000
0,5
100 000
Tour Eiffel
2.108
500
2.10-3
1 600
Médecin accoucheur
100
1
2.10-4
80 000

Où l'on se rend compte que l'intensité de la force gravitationnelle du soleil est 200 fois plus importante que celle de la Lune, et que la montagne, la Tour Eiffel et le médecin ont une force de marée respectivement 100 000, 1600 et 80 000 fois plus importante que la Lune sur l'être humain. Moralité : la prochaine fois que votre femme accouche, pensez donc d'abord à vérifier qu'il fait jour et que vous êtes à proximité d'une montagne ou près de la Tour Eiffel, la cause des contractions pourrait bien leur être imputée (sic).

Enfin, et moins connu, le mythe selon lequel les sapins de Noël coupés juste avant la pleine lune se conserveraient mieux que les autres a été contredit par une étude universitaire allemande. Les auteurs de cette étude empirique de la Technische Universitaet de Dresde, ont coupé 16 sapins et les ont conservés selon divers procédés. Selon une vieille coutume paysanne, les arbres coupés trois jours avant la 11ème pleine lune de l'année se conserveraient jusqu'à la nouvelle année. Il n'en a rien été. En revanche, d'autres "recettes de grand-mère" se sont révélées beaucoup plus efficaces : ainsi, des arbres aux troncs légèrement fendillés, plongés dans l'eau claire, "se portent le mieux" car ils sont mieux hydratés.

L'eau sucrée semble également avoir son petit effet, selon le professeur Claus-Thomas Bues. Les recommandations de certains vendeurs d'arbres de Noël qui conseillent de garder l'arbre au sec, dans de l'eau salée ou de les hydrater au vaporisateur n'ont en revanche pas d'effets positifs. Elles ont même tendance à accélérer la chute des aiguilles, selon l'étude. Un sapin fraîchement coupé de 2,5 m de haut a besoin de quelque 1,5 litre d'eau quotidiennement pendant les trois premiers jours, une consommation qui se tasse à 0,5 litre par la suite, a également révélé cette étude dont les auteurs, modestes, s'attachent néanmoins à souligner qu'elle n'est pas fiable à 100%.

Pour terminer et se remuer un peu les neurones avant la sieste, quelques questions, et non des moindres, que l'on peut se poser, et auxquelles il faudrait bien que les charlatans de la lune répondent : pourquoi, alors que la Lune n'est pas éclairée dans sa totalité par le Soleil (premier ou dernier quartier), ne lui impute-t-on pas les effets qui lui sont donnés lorsqu'elle est pleine, bien qu'elle soit bien aussi présente à ce moment là dans sa totalité ? Car évidemment, un quartier de Lune ne signifie pas que l'autre côté non éclairé soit resté dans les enfers ! Pourquoi ne reconnaît-on à la Lune une influence que la nuit alors qu'elle est souvent présente aussi le jour, même si on ne la voit pas si bien du fait de la présence du soleil ? Doit-on en conclure que c'est le couple Lune/nuit qui lui permet de déployer ses effets magiques ? Auquel cas il faudrait peut-être expliquer pourquoi et comment, les habitants des pôles n'étant de ce fait pas concernés 6 mois de l'année ! Enfin, les changements de temps dont la lune est accusée sont un peu fort (réfutés par les relevés statistiques) quand on pense qu'un changement de lune est absolu, une nouvelle lune à Paris est nouvelle lune dans le reste du monde, le temps change-t-il aussi en même temps partout ?

Le mythe de la pleine Lune ne s'applique en effet que lorsque celle-ci est parfaitement claire, de nuit, ce qui, au regard des connaissances actuelles est une aberration, en fait, ces croyances ressemblent fort à celles de l'astrologie, le pouvoir des planètes est omniprésent même si certaines personnes qui ne croient pas en l'astrologie espèrent faire oeuvre de raison en invoquant l'influence lunaire, en tout cas, il fait les choux gras de bien des magazines ou autres bouquins dédiés à l'astrologie, au "pouvoir" de la Lune et autres fadaises qui vous promettent la lune.

Petite correction, car pour ce qui est de la lune de votre conjoint, sachez que c'est sûr et prouvé : elle a une influence sur votre comportement, c'est un puissant excitant !


Pour aller plus loin :
- Astrologie, derrière les mots. Laurent Puech.
- Astrologie : Art, Science... ou Imposture ? Frédéric LEQUEVRE.

A visiter :
- Les dernières études et nouvelles sur la Lune.
- La Lune : mythes, croyances et réalité.
- La Lune et les maladies mentales.
- Jardiner avec la lune : mythe ou réalité ? Société Nationale d'Horticulture en France.
- Does The Full Moon Influence Behavior ? (La pleine lune influence-t-elle le comportement ?) - Revue de plusieurs études en anglais
- Naissances et phases de la lune (Etude en anglais).
- Phases lunaires et admissions psychiatriques (Etude en anglais).

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :