Comment "prouver" que des traitements bidon sont efficaces :

Il n'est pas difficile de mettre en place des expériences qui sembleraient "prouver" que des traitements bidon marchent. Les journalistes de la santé, en particulier, sont régulièrement pris par de telles études sans valeur et les résultats trompeurs qui sont ensuite rapportés dans la presse, et qui perpétuent la croyance du public dans ces traitements.

Plus âgés mais moins prudents. Pourquoi les personnes âgées se font avoir ? La psychologie derrière la fragilité des séniors face aux escroqueries :

De nouvelles études expliquent pourquoi, bien qu'ils aient plus d'expérience, les citoyens les plus âgés prennent souvent des décisions financières désastreuses.

Coïncidence, corrélation et hasard :

Fans de football attention ! Est-ce que vous voulez gagner des centaines, peut-être même des milliers d'euros chaque semaine rien qu'en pariant sur les matches de foot de la semaine, avec la garantie de gagner ?

Les erreurs de choix statistiques.

Il est difficile de répertorier tous les cas d'erreurs de choix statistiques possibles, mais l'étude de quelques exemples pemettra de mettre en relief la logique de choix de la valeur centrale la plus adaptée.

Tester les voyants/médiums. Les méthodes et les résultats :

Certains individus déclarent posséder des capacités médiumniques qui leurs permettraient de contacter le "mondes des esprits" et de recevoir des informations de gens décédés. Il existe plusieurs raison pour soumettre ces déclarations à des études rigoureuses et empiriques.

Neurologie de l'étrange :

Les personnes qui professent une croyance dans le paranormal déclarent souvent y croire parce qu'elles ont personnellement vécu une situation dans un "autre monde", ou avec une entité venant d'un autre monde. Les rencontres avec des êtres célestes, comme des anges ou des extra-terrestres, les expériences de mort imminente (EMI) ou extracorporelles (de sortie du corps) et les révélations mystiques sont fréquemment présentés comme preuves de ces "mondes". Le Dr. Barry Beyerstein nous explique comment la neurobiologie éclaire notre compréhension de ces expériences anciennes.

Devenir riche grâce au système pyramidal, un vieux mythe :

Après avoir mûrement réfléchit, Tineke et moi avons décidé de mettre fin à nos activités chez Nikken. Notre décision en soi n'a rien d'extraordinaire. Des centaines, si ce n'est des milliers, de gens avant nous ont abandonné leur activité chez Nikken depuis que cette société a commencé ses activités en Hollande en 1997. Par contre, ce qui n'est pas si habituel est le fait que nous ayons décidé de coucher notre histoire sur papier afin de la partager avec d'autres. Nous ne l'avons pas fait par dépit ni découragés, mais bien pour que d'autres puissent bénéficier de note expérience.

Le biais de confirmation :

Au centre du processus, pour ce qui est de donner des réponses simples à des questions complexes, se trouve le "biais de confirmation", qui est cette tendance à chercher ou à interpréter toute preuve comme étant en faveur d'une croyance préexistante, et d'ignorer ou de réinterpréter tout élément qui n'est pas favorable à ses croyances. Le psychologue Raymond Nickerson (1998), dans une analyse de la littérature ayant trait à ce biais, concluait : "Si quelqu'un tentait d'identifier un seul aspect de la problématique du raisonnement humain méritant de l'attention sur tous les autres, le biais de confirmation serait, de tous les candidats possibles, le plus à prendre en considération (...) il semble être suffisamment fort et persuasif pour qu'on puisse se demander si ce biais, en soi, pourrait compter pour une fraction significative des disputes, altercations et mésententes survenant entre les individus, les groupes et les nations."

Gouverne-t-on un pays avec l'horoscope ?

Le président François Mitterrand consultait régulièrement une astrologue, Élizabeth Teissier, de 1990 à 1995. Pour ceux qui en douteraient, l'intéressée avait pris soin d'enregistrer (avec le consentement du Président, a-t-elle prétendu) certains de leurs entretiens. L'astrologue a révélé ces "consultations présidentielles" la première fois en 1997 dans un livre, puis lors d'une interview avec Karl Zéro en juillet 2000 (dans l'émission Le Vrai Journal). A cette occasion, certains extraits des discussions entre le Président et l'astrologue furent même diffusés sur l'antenne de Canal+. On s'en amusa. Mitterrand avait dissimulé durant son septennat des secrets plus importants... Mais une question demeure cependant : comment un homme intelligent et cultivé, assumant les plus hautes responsabilités de l'État, avait-il pu recourir à l'astrologie pour prendre certaines décisions ?

Le jargon et les charlatans :

Le jargon peut contribuer à clarifier certains propos. Quand c'est le cas, on lui attribue généralement le nom, moins péjoratif, de "terminologie". Par exemple, des termes spécifiquement économiques tels que "valeur actuelle nette", "élasticité des prix "... sont indispensables à ce domaine. En effet, contrairement à leurs jumeaux du langage courant - "valeur", "dépensier"... -, ils peuvent être mesurés avec précision. Stipuler un sens précis pour chacun de ces termes, et surtout, les exprimer en quantités mesurables, permet de formuler et de vérifier plus clairement les idées économiques.

Les pièges statistiques :

Une connaissance des statistiques est vitale pour notre compréhension du monde, mais une connaissance incomplète de celles-ci peut piéger celui qui n'est pas méfiant.

Les pièges de la pensée périphérique :

Dans une interaction communicationnelle, la manière dont le récepteur appréhende son interlocuteur va en grande partie déterminer l'acceptation ou le refus du message qui lui est adressé. Le rôle joué par l'impression ressentie est particulièrement important lorsque la cible de la persuasion est peu impliquée par le contenu du message transmis, ou alors distraite par une autre tâche simultanée. Dans ces conditions, le récepteur se base sur des indices relativement superficiels pour déterminer son jugement.

Les variables de confusion :

Les corrélations, lorsqu'elles sont avérées, ne sont pas nécessairement des causalités et doivent être utilisées avec rigueur uniquement dans des situations proches de celles qui ont présidé à leur découverte. Il n'en reste pas moins que certaines corrélations sont très surprenantes. Bien qu'on sente qu'il ne s'agit pas d'une causalité directe, on ne peut s'empêcher de chercher le pourquoi du lien.

Le mythe de l'ouverture d'esprit :

Graham Hancock utilise fréquemment l'argument selon lequel les scientifiques et les universitaires qui s'opposent à ses théories sont bornés ou ont l'esprit fermé, tandis que ceux qui sont préparés à accueillir ou à accepter ses théories seraient plutôt ouverts d'esprit. De même, les praticiens (ou partisans convaincus) des thérapies alternatives, tout autant que les religieux ou membres de sectes, ne sont pas les derniers à sortir de leur chapeau cette ouverture d'esprit qui serait une de leurs caractéristiques propres, et qui ferait tant défaut à leurs contradicteurs.

L'astrologie et les éléments de persuasion cachés :

le raisonnement humain non stimulé peut être sujet à des erreurs systématiques, que l'on peut appeler des "éléments de persuasion cachés", qui peuvent expliquer pourquoi une expérience basée sur l'astrologie semble marcher, même si elle est totalement invalide. Par exemple, les éléments de persuasion cachés expliquent pourquoi des dizaines de milliers d'astrologues tropicaux d'Occident peuvent déclarer que leur expérience leur apprend que les Scorpions sont réellement intenses, tandis que des milliers d'astrologues sidéraux d'Orient peuvent regarder la même région du ciel, qu'ils appellent Balance, et s'accorder à dire que leur expérience des Balance n'est pas si intense, mais plutôt décontractée.

La psychologie derrière le mythe des 10% d'utilisation du cerveau" :

Bien que plusieurs sources d'autorité aient été utilisées dans le but de promouvoir la théorie des 10% d'utilisation du cerveau, Albert Einstein (apocryphe), Sigmund Freud (possible) et le psychologue William James qui écrivait en 1908 : "Nous n'utilisons qu'une petite partie de nos ressources mentales et physiques potentielles", il se peut en fait que ce soit un documentaire de la télévision britannique qui ait fait plus encore en faveur de ce mythe que n'importe qui d'autre.

L'illusion du "déjà vu" :

L'illusion du déjà vu survient quand une personne a un sentiment inapproprié de familiarité, dans une situation qui est pourtant non familière ou nouvelle. La nature amorphe de cette expérience a permis d'identifier son étiologie, mais des récents progrès en neurologie et une meilleure compréhension de la mémoire et de l'attention implicites, permettent de clarifier cette illusion cognitive.

La preuve sociale :

Contrairement à Sartre, qui déclarait dans Huis Clos que "l'enfer c'est les autres", Robert Cialdini, dans son livre Influence & Manipulation, a une formule tout prête qui résume on ne peut mieux le phénomène de la preuve sociale : "la vérité, c'est les autres". En effet, dans ce dédale foisonnant de stimuli et d'informations que constitue le monde environnant, les autres, l'avis des autres et leurs comportements, sont essentiels et constituent un élément de décision primordial pour chacun de nous.

A la recherche du Psi :

S'il existait quelque chose qui permette à des voyants, clairvoyants, astrologues, numérologues et autres charlatans de prédire le futur, ou à d'autres de parler aux morts afin d'en tirer les événements à venir, s'il y avait une "conscience" universelle nous venant du futur, alors n'importe qui, ayant une sensibilité spéciale, aurait sans doute pu prédire la survenue du raz de marée ayant fait 60.000 morts en Asie. Car après tout, l'émotion mondiale qu'a soulevée cette catastrophe naturelle a certainement dû laisser des traces dans la "conscience éthérique" comme aucune autre. Mais non, rien ...

L'effet Barnum :

Si vous appréciez les tests, alors faites celui-ci : Prenez une feuille de papier et faites une colonne de 1 à 10 : 1 2 3 ... , Suivez ensuite les instructions en répondant le plus spontanément possible : En face du chiffre 1, écrivez le chiffre de votre jour de naissance. A côté des chiffres 2 et 6, inscrivez le nom d'une personne du sexe opposé que vous connaissez. A côté des chiffres 3, 4 et 5, écrirez le nom de personnes proches (ami, parents, etc.). Ecrivez quatre titres de chansons en 7, 8, 9 et 10 (une seule chanson à la fois).

Erreurs de raisonnement et illusions logiques :

La capacité de raisonner, en plus d'autres attributs physiques, est sans aucun doute ce qui permet aux êtres humains de se différencier des autres animaux, et ce qui leur a donné le privilège de devenir l'espèce dominante sur Terre. L'observation, l'expérimentation et un raisonnement correct sont les bases de la connaissance, qui a tant amélioré la qualité de la vie des êtres et des peuples.

Cold reading, ou comment tout savoir sur tout le monde :

Vous sortez d'une consultation chez un voyant et vous êtes abasourdi, sur le cul ! Celui-ci savait un nombre incroyable de choses sur vous que personne d'autre ne sait et d'autres faits qu'il ne pouvait deviner. La seule explication valable que vous trouvez est qu'une espèce de perception extra-sensorielle existe et est forcément impliquée. Comment expliquer cela autrement ?

Les pouvoirs parallèles :

Comment peut-on encore croire que la position apparente de deux étoiles, distantes de centaines d'années-lumière (que nous voyons donc dans leur passé) va-t-elle influencer aujourd'hui les affaires de coeur, la santé, les affaires tout court d'un homme moderne parce qu'il est né sous le signe de la Vierge avec ascendant Bélier ?

Le cerveau et le comportement :

Psychologiquement nous sommes très complexes. La raison en est, partiellement du moins, que notre cerveau a été élaboré au fil du temps par rajouts successifs. La vieille théorie d'un conflit intrinsèque entre des structures et des fonctions cérébrales anciennes et d'autres, nouvelles, apparaît aujourd'hui très simpliste, mais il est néanmoins évident que c'est dans notre organe de commande centrale qu'il nous faut chercher la clé des contradictions dont nous faisons tous preuve dans notre vie quotidienne.

Le conservatisme de l'horoscope ? et son pouvoir réactionnaire :

En avril 2002, une célèbre astrologue, Elisabeth Tessier (Germaine pour les intimes) défrayait la chronique pour avoir obtenu un doctorat de sociologie en soutenant une thèse sur "La situation épistémologique de l'astrologie à travers l'ambivalence fascination-rejet dans les sociétés postmodernes" (en lire une analyse en cliquant ici), devant un jury de l'université René Descartes de Paris.

Liens externes et bouquins

Influence & manipulation. Robert Cialdini
Psychologie de la manipulation et de la soumission. Nicolas Guéguen
C'est (vraiment ?) moi qui décide. Ariely Dan
Les mécanismes de la crédulité. Fabrice Clément
Psychologie sociale des médias. Pascal Marchand
La parole manipulée. Philippe Breton
100 petites expériences en psychologie du consommateur. Nicolas Guéguen
Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens. J L Beauvois, R-V Joule.
150 petites expériences de psychologie (pour mieux comprendre nos semblables). Serge Ciccotti
Treize arguments non valables pour défendre les parasciences
De l'abus de faiblesse
La manipulation mentale
Lire et écouter avec l'esprit critique
"Beauté" : des rédactrices de magazines féminins encore pires que les publicitaires

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :