Naturothérapie
et naturopathie

C'est au début du 19° siècle qu'un paysan autrichien illettré, répondant au doux nom de Priessnitz redécouvre les vertus de l'eau froide et en fait rapidement commerce, ajouté à une alimentation lacto-végétarienne dans le but de "purifier" l'organisme quand d'autres redécouvrent la chaleur humide. Le véritable promoteur sera Kneipp, curé de campagne, qui marie l'eau froide à la chaleur humide, une pincée de plantes, d'argile et d'alimentation végétarienne ajoutés à la marche à pieds nus dans la rosée du matin. Le docteur Carton lui préférera une alimentation naturelle, des exercices physiques, de l'hydrothérapie et des bains de soleils. Marchesseaux quant à lui prône un combat pour "une humanité nouvelle plus saine, plus lucide, plus charitable, dans un monde meilleur excluant toute violence" grâce au culte du naturel et de la race tout en voulant "normaliser" les "déviants sexuels" par la naturopathie. Mens sana in corpore sano est leur slogan. Aujourd'hui, l'enseignement de la naturopathie se fait essentiellement dans le cadre d'instituts où le côté naturel s'inscrit dans une pensée religieuse à forte connotation mystique : "s'éloigner du naturel c'est s'éloigner de Dieu".


La naturothérapie

La naturothérapie s'est autoproclamée "médecine qui cherche les causes de la maladie et qui dans la compréhension naturelle des signes et des phénomènes cliniques, biologiques et physiques, propose des traitements qui iront dans le sens du renforcement des défenses de l'organisme", rien de bien nouveau en somme, reste la démarche diagnostique et thérapeutique qui peut paraître inquiétante surtout lorsqu'on lit la charte des naturothérapeutes :

"Un naturothérapeute est un médecin qui s'éloigne de la médecine hospitalière, inhumaine et parfois dangereuse; c'est un éducateur en santé, un hygiéniste, un médecin de l'environnement et du mode de vie(...) il essaie de rétablir les énergies de vie souvent inexistantes car masquées par des causes pathologiques. C'est un esthéticien : les gens en bonne santé sont beaux."(L'Impatient, n°26,1976).
Tromblons et mochetés, c'est bien connu, vous êtes tous malades ! Chez les naturothérapeutes le phénotype est le miroir des maladies présentes ou à venir. D'ailleurs Marchesseaux ne voulait-il pas proposer de sélectionner, suivant un canon morphophysiologique et des épreuves athlétiques, les meilleurs géniteurs seuls autorisés à avoir des enfants ?


La naturopathie

La naturopathie, plutôt domaine des non médecins, reste autant que la naturothérapie dans le giron irrationnel :

"Chaque être vivant est animée par une force vitale. Cette énergie de vie est une force intelligente qui tend toujours vers la santé, envers et contre tous les aléas de l'existence, et nous confère une capacité d'autoguérison. Une des actions les plus remarquables que révèle cette force autoguérisseuse est la cicatrisation : les plaies se referment et les os se ressoudent naturellement. Mais l'organisme possède de nombreux autres trucs pour nous guérir :
- la fièvre, qui en augmentant la température du corps, permet à celui-ci de tuer les virus et les microbes,
- nous toussons, nous mouchons, nous suintons, nous suppurons, nous boutonnons, nous desquamons : en un mot nous éliminons ! Encore une façon naturelle de se guérir.
La maladie sert donc à protéger la vie !
(d'ailleurs c'est bien connu : nous mourrons toujours guéris ! N.d.E.)

Supprimer tout simplement les symptômes (fièvres, douleurs, toux, boutons, etc.) sans en comprendre les causes, c'est agir à l'encontre de la Vie et préparer l'organisme aux véritables maladies lésionnelles ou dégénératives qui elles la détruisent à petit feu.
Le naturopathe est l'allié de votre force vitale autoguérisseuse : il la stimule, va dans son sens, réveille sa puissance, il vous aide à rétablir, en vous, les conditions nécessaires à la santé
" (Doc. publicitaire naturopathe "Qu'est-ce que la naturopathie ?")

Qu'il s'agisse de la naturothérapie ou de la naturopathie, le processus est identique :

- désintoxication, destinée à provoquer ou soutenir l'élimination des surcharges humorales,
- la revitalisation, pour combler les carences morbides et électrolytiques,
- la stabilisation pour équilibrer les échanges.

Ici non plus, comme dans toute patamédecine qui se respecte, nous n'échappons pas au vocabulaire que seuls les "initiés" comprennent et traduisent selon leur propre canon, qui reste charabia pour les non avertis.

Voici la doctrine générale des naturopathes définissant les critères relatifs à l'intoxication "sociale" et à la détoxication "naturelle" :

Voici la doctrine. Nous nous intoxiquons :
- au niveau de la peau par certains savons alcalins, crèmes de beauté, déodorants,
- au niveau des poumons par les fumées, tabac, pollutions, blocage émotionnels, manque d'exercice,
- au niveau du foie et des intestins, par l'alcool, le tabac, drogues, café, sucre, médicaments, graisses, additifs,
- au niveau des reins, sels en excès, manque d'eau, médicaments chimiques, excès de viande,
- d'un point de vue général par des métaux toxiques, plomb, mercure, arsenic, cadmium, aluminium.

L'ensemble de la thérapie vise à une désintoxication naturelle. La cure de désintoxication consiste à adapter un mode de vie qui accentue l'élimination normale des toxines accumulées dans l'organisme au niveau des quatre émonctoires que sont : la peau, les poumons, le foie et les intestins, les reins.
Pour cette désintoxication on peut commencer par une monodiète qui consiste à ne manger pendant un certain temps qu'un seul aliment (en fonction des troubles présentés) ou passer par une période de jeûne qui est le moyen de désencrasser l'organisme le plus efficace. Les jeûnes peuvent être humides (on ne boit que de l'eau) ou secs (le patient ne prend ni aliment solide ni aliment liquide).

Les cures de désintoxication durent deux à trois jours et sont renouvelables régulièrement.
Hormis les cas d'urgence, en cas de maladie fébrile ou non il faut se préparer à cette cure en éliminant progressivement de son alimentation d'abord les produits animaux puis les excitants, puis les graisses et huiles crues, les céréales cuites, les légumes et fruits cuits et enfin les mélanges de céréales, de légumes et fruits crus. Après cette cure on commence la réalimentation et la cure de revitalisation avec une reprise alimentaire progressive (monodiètes recommandées).
Enfin la cure de stabilisation permet d'avoir des combinaisons alimentaires correctes et d'éviter les associations désastreuses bien que les différentes écoles ne soient pas d'accord sur ces associations."
(L'impatient)

De nouvelles pratiques (méthode Kousmine) virent le jour notamment pour traiter les cas de cancers et autres maladies graves :

- on mange des céréales,
- on ne pratique pas les combinaisons alimentaires,
- on mange léger, légumes vapeur, un peu de viande, produits laitiers, crudités et fruits,
- une grande importance du petit déjeuner avec en particulier la crème Budwing, qui contient du fromage blanc maigre, de l'huile de tournesol, ½ jus de citron, une banane, un fruit de saison à pulpe, deux cuillerées à café de céréales complètes (sarrasin, avoine, orge mondé, riz complet), une cuillère à café de graines oléagineuses (lin, tournesol, sésame, amandes, noix),
- un déjeuner léger,
- un dîner très très léger.
(L'Impatient).

Bien que les ouvrages de Kousmine se soient bien vendus, notamment auprès de ceux qui, éprouvés par l'annonce de leur maladie et de leur traitement, se sont tournés vers tout et n'importe quoi, son traitement naturopathe n'a jamais sauvé qui que se soit ni fait mieux que les traitements classiques.

Au chapitre des gagathérapies naturopathes, on retrouve bien placée l'hydrothérapie du colon, le lavement remis au goût du jour depuis la bassine de Rika Zaraï :

Le but premier de l'hydrothérapie du côlon est de nettoyer la muqueuse intestinale en profondeur. Mais elle est aussi, et peut-être en premier lieu, une méthode diagnostique permettant de faire le point sur l'état fonctionnel du gros intestin et de rattacher les symptômes du patient aux troubles de son fonctionnement. Par cette méthode, il est possible de déterminer la présence de gaz intestinaux, ainsi que la grosseur, la concentration et la localisation des matières fécales accumulées mais aussi la densité et la couleur du mucus intestinal, ce qui donne des indications permettant de déterminer, chez une personne donnée, les types d'aliments favorisant ses accumulations et donc quelle doit être la diététique à mettre en place tout au long de la cure, mais aussi pendant toute la période de détoxication de l'organisme."(Georges Monnier, "pour se désintoxiquer, l'hydrothérapie du colon", tapuscrit de conférence)

L'hydrothérapie se pratique par l'introduction d'une double canule dans le rectum, injectant de l'eau tiède jusque dans le gros intestin. Il paraît, d'après ses disciples, que cette technique fait maigrir, prévient du cancer du côlon, traite les cystites, ovarites et dysménorrhées, améliore la fonction rénale, permet de récupérer après anesthésie générale, rajeunit, traite les paraplégies et quadriplégies, traite la baisse de la fécondité, cure les affections cutanées, pulmonaires, gynécologiques, vasculaires, neurologiques, psychiatriques. En fait mieux vaut lister ce qu'elle ne guéri pas ... On se demande dès lors pourquoi le ministère de la Santé a interdit plusieurs fois les publicités, considérées comme mensongères, pour la commercialisation des appareils d'hydrothérapie du côlon ( Jo du 28 janvier 1994, par la société Seve et la société Medical Ingenierie, JO du 9 août 1995 par le centre Hélène Galé) ! Sans doute encore un coup du lobby des laboratoires et des médecins classiques !(sic)


Pour aller plus loin :
- Idées folles, idées fausses en médecine. Skrabanek, Mc Cormick.
- Histoires parallèles de la médecine. Des Fleurs de Bach à l'ostéopathie. Thomas Sandoz.
- Le sommeil de la raison. Norbert Bensaïd.
- Les charlatans de la santé, Jean-Marie ABGRALL.

A lire aussi :
- La naturopathie.
- Irrigation du colon et théorie de l'auto-intoxication. Le triomphe de l'ignorance sur la science.
- L'hydrotherapie du colon.
- Les Actualités de la naturopathie et naturothérapie.
- Colonic Irrigation and the Theory of Autointoxication: A Triumph of Ignorance over Science. Journal of Clinical Gastroenterology. 24(4):196-198, June 1997.
- Les lavements sont bons pour la santé.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :