Accueil du site > Nouvelles > Attention aux publicités sur les thérapies aux cellules souches

Attention aux publicités sur les thérapies aux cellules souches

Le 4 décembre 2008

Les consommateurs doivent se méfier des sites internet qui proposent des traitements à base de cellules souches. Une étude a révélé que peu de preuves médicales viennent soutenir les déclarations de ces sites.

Les sites web de cette étude dépeignent généralement leurs thérapies comme sans danger, efficaces et bien rodées, mais une recherche publiée ne confirme pas cette image optimiste.

L’analyse est présentée dans l’édition de décembre du journal Cell Stem Cell [1] par des scientifiques de l’Université d’Alberta au Canada. Ils mettent en garde car leurs découvertes ne peuvent pas s’appliquer aux déclarations de toute clinique individuelle.

L’étude est un appel pour une prise de conscience très importante, dit le Dr. George Daley, ancien président de la Société Internationale pour la Recherche sur les Cellules Souches.

"Je pense que ces sites internet sont dangereux" dit Daley, chercheur sur les cellules souches. "Ils font des promesses exagérées sur l’efficacité et la sécurité de la thérapie, et sous-estiment complètement ou déforment les risques. Un tel marketing à grand renfort de publicité poussent les gens au mieux vers une exploitation financière car ces thérapies sont vendues très chères, et au pire vers un danger physique." La moyenne du prix des prestations sur ces sites était de 21 500 $.

Ces dernières années, des patients désespérés avec peu de chances de guérir, ont voyagé jusqu’en Chine et d’autres pays, où des docteurs offraient des traitements à base de cellules souches pour des problèmes comme des lésions de la moelle épinière, la maladie de Parkinson ou la cécité.

Cette étude n’évalue pas les déclarations de ces sites web en analysant directement comment les patients se redent effectivement dans les cliniques de l’étude. Au lieu de cela, les chercheurs ont commencé avec 19 sites internet qu’ils ont trouvés via Google en 2007. Les traitements étaient vendus dans plusieurs pays, comme la Chine, le Mexique et la Russie. Aucun de ces traitements n’était proposé sur le territoire américain, l’un d’eux n’indiquait pas de région.

En juillet dernier, les chercheurs ont cherché des études publiées sur des patients humains ayant eu recours aux cellules souches pour traiter les conditions médicales mentionnées sur ces sites : sclérose en plaques, maladie de Parkinson et d’Alzheimer, lésions de la moelle épinière, attaque et crise cardiaque.

Ils rapportent avoir trouvé quelques pistes encourageantes, mais aucune preuve évidente de bénéfice.

Dans la même édition du journal, un compte-rendu de la Société Internationale des Cellules Souches décrit les nouvelles directives de la recherche condamnant le marketing des thérapies non prouvées. La Société a publié un manuel pour les patients sur son site internet afin d’aider les personnes qui cherchent des informations sur la thérapie des cellules souches.

Les directives déclarent que dans des cas limités, les docteurs pourraient avoir à essayer des traitements expérimentaux en dehors d’une étude formelle sur un petit nombre de patients très malades. Les directives recommandent des standards pour cette situation, tels qu’une approbation d’un groupe d’experts qui n’aurait pas d’intérêts dans le traitement et des engagements pour ceux voulant procéder à une étude formelle.

- International Society for Stem Cell Research.


Références et notes :

[1] Stem Cell Clinics Online : The Direct-to-Consumer Portrayal of Stem Cell Medicine. Cell Stem Cell, Vol. 3, Iss. 6, 591-594, 4 Dec. 2008

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2017 - Charlatans.info |