Accueil du site > Le Guide Alternatif > Donner un placebo aux patients fait plus de mal que de bien

Donner un placebo aux patients fait plus de mal que de bien

Le 18 octobre 2011

Le reiki et les autres thérapies placebo pourraient améliorer le bien-être des patients, mais elles les privent de traitements plus efficaces par Edzard Ernst.

Des infirmières américaines ont récemment publié une étude étrange avec des conclusions pour le moins bizarres [1]. Elles ont recruté presque 200 patients qui étaient sous chimiothérapie pour un cancer. C’est bien entendu une période difficile pour la plupart des personnes touchées par un cancer. Il peut y avoir des effets secondaires comme des pertes des cheveux, des nausées, de la fatigue, une dépression, etc. Tous ces effets sont associés à une réduction du bien-être des malades. Ainsi, les infirmières ont-elles essayé de voir si une séance de reiki pouvait améliorer le bien-être général de leurs patients.

Le reiki est une thérapie qui implique le transport d’une prétendue "énergie curative" dans le corps. De nombreuses personnes ne jurent que par le reiki, mais est-ce que cela marche vraiment ?

Pour le savoir, un groupe de contrôle correctement constitué est essentiel. Ainsi les chercheurs ont décidé de comparer le reiki contre du "faux reiki" et contre un groupe sans aucune intervention. Le faux reiki comprenait un guérisseur non reiki qui prétendait en être un. Il n’avait jamais été formé au reiki, et ne faisait que suivre le rituel du traitement. Ainsi, il n’envoyait pas du tout d’"énergie curative" aux patients, tandis que le guérisseur reiki avait été formé pour le faire "correctement".

Les résultats de cette étude étaient impressionnants : en fait les patients se sentaient mieux avec le reiki. Plus précisément, cela augmentait le confort et le bien-être des patients en comparaison de ceux qui ne recevaient pas d’intervention du tout. Étonnamment cependant, le faux reiki avait exactement les mêmes effets, et il n’y avait aucune différence entre le vrai et le faux reiki.

Qu’est-ce que cela signifie ? Les chercheurs étaient relativement clairs en ce qui concerne leur interprétation des résultats. Ils pensent que le reiki a fait la démonstration de son efficacité. Pourtant, les résultats montrent exactement le contraire : le vrai reiki ne fait pas mieux que le faux reiki, en conclusion cela ne marche pas.

Peut-être s’agit-il plus d’une question d’interprétation théorique que les adeptes du reiki contesteront jusqu’à ce que les poules aient des dents. Cependant la vraie question est : qu’est-ce que les équipes d’oncologie dans le monde devront faire de tels résultats ?

Devront-elles utiliser le reiki, ou des thérapies similaires, comme les infirmières américaines semblent le suggérer ? Elles aident clairement les patients malades d’un cancer en phase finale. Ou devront-elles éviter de tels traitements, parce qu’ils ne sont pas meilleurs qu’un placébo ?

La position scientifique pourrait apparaitre froide et sans coeur à la lumière de la souffrance des patients, tandis que l’attitude des infirmières semble être centrée sur le patient et les soins. Mais cette impression est fausse. En insistant sur le fait que les patients ne doivent pas être traités avec des placebos comme le reiki, les scientifiques préconisent aussi que ces patients doivent recevoir des traitements qui fonctionnent véritablement mieux que des placebos.

Par exemple, le massage a démontré améliorer le bien-être des patients cancéreux au-delà d’un effet placebo. Si le patient reçoit un massage avec empathie, sympathie, du temps, de la compréhension et de l’attention, il bénéficiera de l’effet placebo - tout comme avec les patients reiki - mais en outre, il bénéficiera de l’effet spécifique au traitement que le massage apporte et que le reiki n’offre pas.

Administrer simplement un placebo comme le reiki priverait les patients de l’effet spécifique au traitement. L’approche de soins supposée de certains enthousiastes des thérapies alternatives priverait les patients des bénéfices dont ils ont besoin et qu’ils méritent. En d’autres termes, derrière l’écran de fumée des pseudos thérapies - ou des méthodes de soins dites "intégrées" ou "holistiques", pour reprendre les termes à la mode - les patients n’en tireront pas plus de profits, mais moins.

Qui est sans cœur et cruel ? Ceux qui font la promotion de placébos farfelus au nom des soins, ou ceux qui s’élèvent pour plus de science et le meilleur intérêt des patients ?

- L’effet placebo : Le pouvoir de guérir. Danielle Fecteau.


Références et notes :

[1] Investigation of standard care versus sham Reiki placebo versus actual Reiki therapy to enhance comfort and well-being in a chemotherapy infusion center. Catlin, A, Taylor-Ford, RL (2011). Oncology Nursing Forum ; 38 (3) : E212-E220.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2016 - Charlatans.info |