Accueil du site > Nouvelles > Elsevier publiait 6 faux journaux scientifiques

Elsevier publiait 6 faux journaux scientifiques

Le 10 mai 2009

L’important éditeur scientifique Elsevier a admis avoir sorti un total de six publications entre 2000 et 2005 qui étaient en fait financées par des sociétés pharmaceutiques, mais qui ressemblaient à des journaux médicaux à comité de lecture, sans avoir déclaré ces financements.

Elsevier mène actuellement un "audit interne" sur ses pratiques de publications après que des allégations ont éclaté au grand jour selon lesquelles la compagnie avait produit une publication financée par une compagnie pharmaceutique au début des années 2000, sans déclarer que le "journal" en question était financé par la profession.

Les allégations impliquaient l’Australasian Journal of Bone and Joint Medicine, une publication payée par la société pharmaceutique Merck qui consistait en un sommaire d’articles scientifiques et de revues venant d’une seule source, la plupart de ces articles présentaient des données favorables aux produits de Merck. Le journal scientifique The Scientist a obtenu les deux éditions 2003 du journal, qui portent l’empreinte d’Elsevier, où il n’est nullement fait mention du financement par Merck de la publication.

Un porte-parole d’Elsevier a expliqué à The Scientist par email qu’un total de six titres dans une "série de publications sponsorisées" a été publiée par leur bureau d’Australie, imprimée entre 2000 et 2005. Ces titres étaient : the Australasian Journal of General Practice, the Australasian Journal of Neurology, the Australasian Journal of Cardiology, the Australasian Journal of Clinical Pharmacy, the Australasian Journal of Cardiovascular Medicine, et the Australasian Journal of Bone & Joint. Elsevier a refusé de donner les noms des "parrains" financiers de ces titres.

Michael Hanser, Directeur de la Division Sciences de la Santé chez Elsevier a déclaré qu’"il a appris qu’entre 2000 et 2005, notre bureau Australien a publié une série d’articles "parrainés", qui étaient des compilations de publications, pour le compte de clients pharmaceutiques, qui ressemblaient à des journaux scientifiques sans divulgations propres". "C’est une pratique inacceptable, et nous la regrettons."

"Nous sommes actuellement en train de mener un audit interne, mais pensons qu’il s’agit d’une pratique isolée d’une période passée" continue Hansen. "Elle ne reflète pas la façon dont nous fonctionnons. Les individus impliqués dans ce projet ont quitté la société depuis longtemps maintenant. J’ai rappelé nos pratiques commerciales qui sont en accord avec ce qui définit un journal scientifique et ai été clair avec nos employés pour s’assurer que cela ne se reproduise pas."

"Je comprends que cet épisode ait pu troublé notre communauté d’auteurs, d’éditeurs, de clients et d’employés" ajoute le PDG. "Mais je peux assurer que l’intégrité des publications d’Elsevier et l’éthique de ses affaires demeurent intacts."

- La Souris truquée. Enquête sur la fraude scientifique. William Broad, Nicholas Wade.
- Petit traité de l’imposture scientifique. Aleksandra Kroh.


Références et notes :

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2017 - Charlatans.info |