Accueil du site > Science > Etude sur l’utilisation des thérapies alternatives chez les enfants (...)

Etude sur l’utilisation des thérapies alternatives chez les enfants traumatisés

Le 11 septembre 2008

De nombreux médecins ou thérapeutes ont recours à des approches thérapeutiques non prouvées comme des médicaments, l’art ou des thérapies de jeu sur des enfants souffrant de traumatismes où l’ancienne thérapie de la discussion a démontré son efficacité.

Une revue d’une dizaine d’études différentes n’a montré aucune preuve de l’aide de ces thérapies alternatives chez les enfants ayant subi un traumatisme par la violence ou ayant été abusés, même si plus de 75% des professionnels de la santé mentale aux États-Unis, qui traitent des enfants et des adolescents atteints de stress post traumatique, les utilisent.

Mais la thérapie cognitive, un type de thérapie axé sur l’échange et la discussion visant à modifier ou à réduire les pensées négatives, fonctionne bien, selon le groupe du U.S. Centers for Disease Control and Prevention.

"La bonne nouvelle c’est qu’il y a des recherches qui ont montré l’efficacité des thérapies cognitives et comportementales, de groupe ou individuelle, dans le traitement des enfants et des adolescents vivant les effets psychologiques du traumatisme." déclare Robert Hahn, directeur de l’étude. "Nous espérons que ces conclusions encourageront les cliniciens à utiliser ces thérapies ayant fait la preuve de leur efficacité."

Les enfants peuvent être traumatisés par de nombreuses choses, comme des abus physiques ou sexuels, parce qu’ils ont été témoins de violences domestiques, par la violence au sein de leur communauté ou une catastrophe naturelle. "Le traumatisme de l’enfance est un problème fort répandu, avec des conséquences à la fois à court et à long terme." dit Hahn.

"De nombreux enfants, avec des symptômes de traumatisme, restent non diagnostiqués, ce qui peut les conduire à des comportements néfastes pour la santé quand ils sont adultes, comme la cigarette et l’abus d’alcool ou de drogue." Il ajoute qu’il est nécessaire de mieux diagnostiquer et de presser les thérapeutes à n’utiliser que des méthodes ayant fait leurs preuves.

La thérapie cognitive utilise un ensemble de techniques variées, mais implique toujours un psychologue entraîné et plusieurs sessions, pour modifier les pensées et croyances du patient. Les études analysées par Hahn évaluaient la thérapie par le jeu, la thérapie par l’art et l’utilisation de médicaments et autres débriefing psychologiques.

Selon le compte-rendu, la thérapie par le jeu permet à l’enfant d’utiliser des jouets ou son imagination pour ’"exprimer des expériences, des pensées, des sentiments et des désirs qui pourraient être plus dangereux s’ils sont directement abordés".

"Les partisans de la thérapie de l’art affirment que le traumatisme est stocké dans la mémoire comme une image, de ce fait, les techniques expressives d’art sont une méthode efficace pour traiter et résoudre les problèmes traumatiques."

Le debriefing psychologique, aussi connu comme management des incidents critiques, est une thérapie de groupe associée à un événement afin de permettre aux gens de partager leurs pensées et sentiments.

L’’étude a conclu qu’aucune de ces thérapies n’a montré une efficacité dans le traitement du syndrome post traumatique chez l’enfant, étude publiée dans l’American Journal of Preventive Medicine.

- The Effectiveness of Interventions to Reduce Psychological Harm from Traumatic Events Among Children and Adolescents A Systematic Review. American Journal of Preventive Medicine. Septembre 2008
- Pour en finir avec la pata-psychologie. R. BRUYER, S. KALISZ.
- Psychothérapie : Trois approches évaluées. Collectif
- Les nouveaux psys : Ce que l’on sait aujourd’hui de l’esprit humain. Collectif


Références et notes :

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2017 - Charlatans.info |