Accueil du site > Science > Etudes cliniques : des résultats défavorables souvent non publiés

Etudes cliniques : des résultats défavorables souvent non publiés

Le 21 janvier 2009

Une revue de la Cochrane Library [1] a de nouveau conclu que les essais cliniques montrant un effet positif d’un traitement, ou ceux avec des découvertes importantes ou frappantes, sont davantage susceptibles d’être publiés dans des journaux scientifiques que ceux ayant des résultats négatifs.

"Ce biais de publication a des implications importantes pour le système de santé. A moins que les résultats négatifs et positifs des études cliniques soient rendus disponibles, il est impossible de faire une juste évaluation de la sûreté et de l’efficacité d’un médicament" déclare Sally Hopewell chercheuse au Centre Cochrane Britannique à Oxford.

L’équipe internationale de chercheurs a réalisé une revue systématique de toute la recherche existante dans ce domaine. En plus de montrer que les résultats négatifs étaient moins souvent publiés. Ils ont trouvé que si ces résultats étaient éventuellement publiés, ils prenaient entre une et quatre années de plus pour apparaître dans les journaux que les études ayant montré des résultats positifs.

Les résultats d’une des cinq études de la revue indiquent que ce sont les enquêteurs, et non pas les éditeurs, qui seraient à blâmer. Les raisons les plus souvent invoquées pour ces non publications étaient que les enquêteurs pensaient que leurs résultats n’étaient pas assez intéressants, ou qu’ils n’avaient pas le temps. "L’enregistrement de tous les protocoles des essais cliniques avant qu’ils commencent devrait faciliter l’identification des résultats manquants." dit Kay Dickersin de l’Université Johns Hopkins de Baltimore, autre chercheur sur le projet.

L’une des autres chercheuses, Kirsty Loudon, basée en Écosse, ajoute : "L’enregistrement des études et de leurs résultats aideraient ceux qui dirigent des revues systématiques à avoir à la fois les éléments de preuve publiés et non publiés, afin de pouvoir parvenir à des conclusions dignes de confiance."

Les chercheurs déclarent que leur étude met aussi en lumière le besoin d’un engagement mondial de divulgation des résultats des études cliniques. Mike Clarke du Trinity College Dublin en Irlande déclare : "L’Organisation Mondiale de la Santé a récemment trouvé un large soutien pour le développement d’un tel processus".

"Les décisions sur la santé en général ont besoin de reposer sur toutes les preuves, et non pas seulement sur les résultats les plus excitants" conclut Andy Oxman.

- La Souris truquée. Enquête sur la fraude scientifique. William Broad, Nicholas Wade


Références et notes :

[1] Publication bias in clinical trials due to statistical significance or direction of trial results. Hopewell S, Loudon K, Clarke MJ, Oxman AD, Dickersin K. Cochrane Library.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |