Accueil du site > Psychologie > Il suffit d’y penser...

Il suffit d’y penser...

Le 9 octobre 2009

Vous voulez profiter des bénéfices d’un écran de télévision haute définition super nette sans avoir à investir dans une nouvelle TV ? Dites-vous simplement que vous êtes en train de regarder un écran haute définition, et placez quelques affiches pour transformer votre expérience.

C’est ce que sous-entend une étude Hollandaise [1], dans laquelle les attentes des gens affectent leur expérience télévisuelle.

On a montré à soixante personnes la même vidéo sur la même télévision. Mais on a affirmé à la moitié d’entre eux qu’il fallait qu’ils s’attendent à voir une image plus définie grâce à la technologie haute définition : une impression renforcée par les affiches, les prospectus et la présence de câble extra large connecté à l’écran. L’autre moitié des participants a été informée que l’image du DVD était normale.

Voir la différence

Les questionnaires ont révélé que les personnes qui s’attendaient à voir en haute définition, ont rapporté percevoir des images de meilleure qualité. "Les participants étaient incapables de faire correctement la différence entre les signaux numériques et la haute définition" explique Lidwien van de Wijngaert de l’Université de Twente, qui a réalisé cette étude avec des collègues de l’Université d’ Utrecht.

Le but de l’étude était de tester comment la "formulation" – ce que les gens sont poussés à attendre de la haute définition – influence leur expérience. "Si nous voulons comprendre la diffusion des nouvelles innovations, nous devons comprendre comment elles sont présentées" explique van de Wijngaert, "et jusqu’à présent, la diffusion de la haute définition a été relativement lente".

Ceci malgré le fait qu’il y a des différences techniques évidentes entre la définition standard et la haute définition. Autant que les couts de l’amélioration, van de Wijngaert pense que l’effet formulation affecte le comportement du consommateur.

Mais l’expérience de l’influence des mots pourrait ne pas reproduire l’expérience de la visite en magasin de télévision : car sur place, il est habituellement plus facile de se rendre compte qu’une image en haute définition est de meilleure qualité, parce que les télévisions en HD sont à côté de téléviseurs conventionnels, reconnait van de Wijngaert.

Mais les situations plus proches de celle de l’expérience influencent la diffusion de la HD parce que les gens ne sont pas toujours en mesure de faire des comparaisons directes. Par exemple, ils pourraient juger une haute définition après l’avoir vue chez quelqu’un, ou après avoir payé pour un nouveau modèle de téléviseur, ou après la souscription d’un nouvel abonnement en haute définition. Dans ces exemples, la présentation peut avoir un effet significatif.

"Nous nous attendions à ce que la différence ne soit pas très bien perçue, mais nous ne nous attendions pas à ce que l’effet formulation soit si fort" dit van de Wijngaert. L’effet peut être magnifié une fois qu’une personne a payé pour son abonnement en haute définition, ou sa nouvelle télé ajoute-t-elle. "Je pense que les gens sont véritablement enclins à justifier l’investissement financier qu’ils ont fait, c’est un processus psychologique normal et connu".

Les résultats de l’expérience auraient pu être différents si elle avait été réalisée en Amérique du Nord, où la télévision conventionnelle utilise la technique du NTSC (National Television Standards Committee) au lieu de la technique du PAL (phase alternate line). La qualité de l’image est moins bonne avec le NTSC, "ainsi la différence comparée à la haute définition est plus importante que pour les européens" précise van de Wijngaert.

- Influence & manipulation. Robert Cialdini.
- Petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens. R.-V. Joule, J.-L. Beauvois.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |