Accueil du site > Nouvelles > L’OMS dit enfin "non" à l’homéopathie

L’OMS dit enfin "non" à l’homéopathie

Le 23 août 2009

L’Organisation Mondiale de la Santé, qui n’est pas un modèle de rigueur ni de courage quand il s’agit d’évoquer la pseudoscience en médecine (étant surtout une organisation politique), a récemment fait un certain nombre de déclarations contre le recours à l’homéopathie pour le VIH, la tuberculose, la malaria, la grippe et la diarrhée infantile. L’OMS a été, semble-t-il, un peu pressée de prendre une position claire et franche sur l’utilisation de l’homéopathie, par un groupe de médecins anglais. Dans leur communiqué de presse, ils déclarent :

"En tant que groupe de professionnels de la santé et de chercheurs du Royaume-Uni et d’Afrique, nous avons écrit à l’OMS en juin à propos de la promotion agressive de l’homéopathie dans le cadre de maladies graves, qui mettait de nombreuses vies en danger.

Nous avons reçu les réponses suivantes :

- Dr Mario Raviglione, Directeur du Département "Halte à la tuberculose" de l’OMS : "Les directives du traitement/gestion de la tuberculose, basées sur des preuves scientifiques, tout comme les Normes Internationales de Traitement de la Tuberculose, ne recommandent pas l’utilisation de l’homéopathie."

- Dr Mukund Uplekar, Stratégie et Système de la Santé contre la tuberculose, OMS : "Les directives basées sur des preuves scientifiques pour le traitement de la tuberculose … n’ont pas de place pour les médicaments homéopathiques."

- Dr Teguest Guerma, Directeur adjoint du Département VIH/SIDA de l’OMS : "Le Département VIH/SIDA de l’OMS investit des ressources humaines et financières considérables […] pour assurer un accès à l’information médicale basée sur des preuves scientifiques et cliniquement fondées, et aux traitements sûrs pour le VIH… Laissez-moi féliciter les jeunes cliniciens et chercheurs de Sense About Science pour leurs efforts afin d’assurer la promotion des approches scientifiquement valides de traitement et de soins pour les personnes vivantes avec le VIH."

- Dr Sergio Spinaci, Directeur Adjoint du Programme Malaria Global, OMS : "Merci pour l’impressionnante documentation et les alertes sur le sujet… Le programme Global Malaria recommande que la malaria soit traitée en suivant les directives de l’OMS dans le cadre du traitement de la malaria". (Ces directives ne comprennent pas l’utilisation de l’homéopathie).

- Joe Martines, au nom du Dr Elizabeth Mason, Directeur du Département de la Santé et du Développement des Enfants et Adolescents, OMS : "Nous n’avons trouvé aucune preuve à ce jour que l’homéopathie pouvait apporter quelque bénéfice dans le traitement de la diarrhée chez les enfants… L’homéopathie ne se concentre pas sur le traitement et la prévention de la déshydratation, en totale contradiction avec les bases scientifiques et nos recommandations pour le traitement de la diarrhée."

Le bureau du Dr Margaret Chan, Directeur Général de l’OMS, a déclaré le 14 août 2009 que ces réponses "exprimaient clairement la position de l’OMS".

- La vraie nature de l’homéopathie. Thomas Sandoz.
- Tempête sur l’homéopathie, Elie Arié et al.


Références et notes :

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2017 - Charlatans.info |