Accueil du site > Le Guide Alternatif > L’acupuncture contre le tabagisme

L’acupuncture contre le tabagisme

Le 23 février 2013

Tout le monde sait, du moins l’espère-t-on, que fumer est mauvais à la santé. Alors pourquoi sont-ils si nombreux à fumer tout en sachant pertinemment que c’est une cause majeure de cancers et de toutes autres espèces de maladies ? Parce que le tabagisme est une addiction, et les addictions sont, par définition, quelque-chose dont il est très difficile de se débarrasser. De nombreux fumeurs essayent de s’affranchir de leur addiction par l’acupuncture, et les acupuncteurs communiquent énormément sur l’hypothèse selon laquelle leurs traitements constituent un moyen efficace de lâcher la clope.

Mais que dit la science à ce sujet ?

Une étude randomisée, en double-aveugle et contrôlée [1] sur 125 fumeurs a été réalisée pour déterminer si l’acupuncture auriculaire par stimulation électrique (auriculothérapie) une fois par semaine pendant 5 semaines consécutives était plus efficace qu’un faux traitement.

Les résultats ont montré qu’il n’y avait pas de différence dans le taux d’arrêt du tabagisme entre les deux groupes. Après 6 semaines, le groupe ayant suivi le traitement d’auriculothérapie a réalisé un taux d’abstinence de 20,9% qui n’était pas significativement différent de celui du groupe au traitement simulé à 17,9% d’arrêt de la clope.

Les auteurs de l’étude de conclure que "les résultats ne confirment pas l’utilité du recours à l’auriculothérapie pour aider à arrêter de fumer. Il est possible qu’un traitement de plus longue durée, des séances plus fréquentes ou d’autres modifications du protocole de l’intervention utilisé dans cette étude puissent donner des résultats différents. Cependant, à partir des résultats de cette étude, il n’y a actuellement aucune preuve que l’auriculothérapie soit supérieure à un placébo sur la durée étudiée (5 semaines), comme cela avait été suggéré dans le cadre d’études précédentes non contrôlées".

Bien entendu, il est tout à fait correct de dire que théoriquement un traitement différent aurait pu donner des résultats différents. Mais quelle est cette probabilité en réalité ?

Pour répondre à cette question, on peut consulter la base de données Cochrane [2] à ce sujet qui déclare qu’"il n’y a pas de preuve, qui ne soit pas entachée de défauts, selon laquelle l’acupuncture, l’acupressure, la thérapie au laser ou l’électrostimulation soient efficaces contre l’arrêt du tabagisme, mais le manque de preuve et les problèmes méthodologiques montrent qu’aucune conclusion définitive ne peut être tirée. En outre, des recherches bien conçues en acupuncture, acupressure et stimulation laser se justifient étant donné que ces pratiques sont populaires et sans danger quand elles sont correctement appliquées, bien que ces pratiques seules soient susceptibles d’être moins efficaces que des interventions scientifiquement avérées".

Cette conclusion est évidemment très étrange. Il existe à ce jour 33 études disponibles sur différents types d’acupuncture contre le tabagisme. La totalité des preuves ne montre pas d’efficacité de l’acupuncture contre le tabagisme. Ainsi, la conclusion logique devrait être que l’acupuncture ne devrait pas être considérée comme une option valide dans le cadre de cette indication.


Références et notes :

[1] J Am Board Fam Med. 2013 Jan-Feb ;26(1):61-70. doi : 10.3122/jabfm.2013.01.120157. The efficacy of auriculotherapy for smoking cessation : a randomized, placebo-controlled trial. Fritz DJ, Carney RM, Steinmeyer B, Ditson G, Hill N, Zee-Cheng J.

[2] . Acupuncture and related interventions for smoking cessation. White AR, Rampes H, Liu JP, Stead LF, Campbell J. Cochrane Database Syst Rev. 2011 Jan 19 ;(1):CD000009. doi : 10.1002/14651858.CD000009.pub3.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2016 - Charlatans.info |