Accueil du site > Le Guide Alternatif > L’acupuncture vétérinaire

L’acupuncture vétérinaire

Le 16 juin 2009

Régulièrement, des articles de magazines font étalage des vertus de l’acupuncture pour nos amies les bêtes. Les concepts sont identiques à ceux de l’acupuncture pour les êtres humains : elle servirait à stimuler les énergies naturelles de l’animal, etc. S’ensuit souvent un flot de témoignages : mon yorkshire était toujours malade, rien ne marchait, mais après quelques mois de traitement, il courre partout et est en pleine forme. Les partisans de l’acupuncture de se saisir de ces témoignages animaliers pour se réconforter, car si les effets de l’acupuncture n’étaient que placébo, et les animaux n’étant pas sensibles à l’effet placébo (ce qui est faux), c’est donc bien que l’acupuncture marche.

En fait, hormis les témoignages ou anecdotes personnelles, il n’existe aucune preuve valable que l’acupuncture marche chez les animaux.

D’ailleurs l’acupuncture n’est pas beaucoup pratiquée en médecine vétérinaire. La revue scientifique la plus récente sur le traitement de l’arthrite canine a conclu qu"’il y a une faible, voire aucune, preuve qui confirme le recours aux différentes modalités comme l’acupuncture électrostimulée ou normale. [1]" et une étude sur l’électro-acupuncture contre la douleur postopératoire après une chirurgie du dos chez les chiens a conclu que les éléments de preuve étaient "équivoques", même s’il n’y avait pas de différence dans l’utilisation d’analgésiques entre les groupes de traitement et de contrôle [2].

Alors sur quoi se basent ces articles de magazines pour remplir leurs colonnes ? Sur des témoignages, et seulement cela. Les personnes les plus familières avec l’esprit et la méthode scientifiques savent qu’il n’y a rien de plus douteux et sujet à caution qu’un témoignage personnel. Mais ces magazines n’en ont cure, se satisfaisant de demi-vérités, de distorsions voire d’illusions.

Contrairement à ce qu’ils avancent, l’acupuncture vétérinaire n’est pas utilisée sur les animaux depuis des milliers d’années, du moins si par "acupuncture" on entend bien l’infiltration de fines aiguilles en des points spécifiques. La Chine ne connaissait pas les points d’acupuncture sur les corps animaux. L’histoire de la Chine ne rapporte pas de cas de traitements animaux par acupuncture avec les concepts tels qu’on les utilise de nos jours.

Comme chez les hommes, l’existence de points d’acupuncture chez les animaux n’a jamais été démontrée. Les graphiques d’acupuncture pour les animaux sont des inventions du 20° siècle, réalisées en transposant simplement l’un de ces milliers de graphiques/cartes humains directement sur les animaux. C’est la raison pour laquelle les chevaux ont un méridien "vésicule biliaire" (canal putatif qui connecte des points d’acupuncture qui n’ont jamais démontré leur existence), même s’ils n’ont pas de vésicule biliaire. Mais quand il s’agit d’acupuncture vétérinaire, il n’y a apparemment pas d’absurdité suffisamment importante pour embarrasser les praticiens.

L’acupuncture chez les animaux a été étudiée, quoique que bien moins que chez les hommes. Si l’on regarde les résultats, on pourra occasionnellement trouver des études positives, surtout si ces études sont de médiocre qualité. Il y a eu deux revues sur l’acupuncture vétérinaire. L’une d’elle, cherchant des preuves chez toutes les espèces animales, a conclu qu’il n’y avait pas assez de preuves pour confirmer ou réfuter la pratique [3], l’autre, chez les chevaux, a conclu qu’il n’y avait pas de preuves pour soutenir la pratique, et que les meilleures études étaient toutes négatives [4].

Malgré le fait qu’il n’existe pas de preuves confirmant l’utilité de la pratique de l’acupuncture animale, celle-ci a émergé en quelques décennies, coïncidant avec l’intérêt des occidentaux pour l’acupuncture dans les années 1970. L’acupuncture vétérinaire est le triomphe du style sur la substance. Les articles des magazines resteront ce qu’ils sont, du papier noirci, où les preuves scientifiques ont rarement droit de cité.

- Médecines alternatives : le guide critique. Collectif.
- Les pseudo-médecines, Jean Brissonnet.


Références et notes :

[1] Sanderson RO, Beata C, Flipo RM, Genevois JP, Macias C, Tacke S, Vezzoni A, Innes JF. Systematic Review of the Management of Canine Arthritis. Vet Rec. 2009 Avr 4 ;164(14):418-24.

[2] Laim A, Jaggy A, Forterre F, et al. Effects of adjunct electroacupuncture on severity of postoperative pain in dogs undergoing hemilaminectomy because of acute thoracolumbar intervertebral disk disease. J Am Vet Med Assoc, 2009 ; 234(9) : 1141-6.

[3] Habacher, G, Pittler, MH, Ernst, E. Effectiveness of acupuncture in veterinary medicine : systematic review. J Vet Intern Med 2006 ; 20(3):480-8.

[4] Ramey, DW, Lee, M and Messer, NT. “A Review of the Western Veterinary Literature on Equine Acupuncture.” J Eq Vet Sci, 2001 ; 21(2) : 56 – 60.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |