Accueil du site > Nouvelles > La fusion à bulle éclate au grand jour

La fusion à bulle éclate au grand jour

Le 24 août 2008

La "fusion à bulles", présentée comme une nouvelle source d’énergie verte, a définitivement éclaté dans la controverse. Rusi Taleyarkhan, physicien de l’université Purdue dans l’Indiana, nous refait le coup des Blondlot (Rayons N), Pons et Fleishman (fusion froide) ou Benveniste (mémoire de l’eau).

Taleyarkhan, qui avait déclaré avoir réalisé une fusion nucléaire en faisant éclater des bulles dans un dissolvant (via le phénomène de sonoluminescence), a été reconnu de fraude.

En 2002, Taleyarkhan, alors au Laboratoire National d’Oak Ridge dans le Tennessee, avait déclaré, dans un article de Science, que son équipe pouvait créer des bulles capables de provoquer une fusion nucléaire, en bombardant un solvant refroidit avec des neutrons et des ultrasons. Quand d’autres scientifiques, qui avaient essayé de reproduire l’expérience, ont échoué, un comité de Purdue a enquêté sur des allégations de fraude impliquant Taleyarkhan en 2006 qui l’a disculpé de toute faute.

Pourtant, une deuxième enquête lancée en mai 2007 est allée plus loin, des allégations secrètes avaient été faites. La commission d’enquête de Purdue a trouvé deux cas manifestes de fraude. Premièrement, il a ajouté un auteur à son article scientifique, auteur qui n’avait pas contribué à l’étude scientifique, ni reproduit les résultats de Taleyarkhan, mais sans doute seulement relu l’article. La seule motivation apparente de Taleyarkhan à l’ajout de cet auteur était de surmonter les critiques du Comité de Lecture de Science qui avait refusé son papier.

Ces derniers avaient en effet retoqué son article sous prétexte qu’il ne pouvait conclure son expérience en l’ayant réalisé tout seul. Deuxièmement, dans un article de 2006 de Physical Review Letters, il déclarait que les résultats rapportés dans son article original avaient été confirmés par d’autres équipes indépendantes. Cette déclaration était fausse et représentait une fraude, c’est ce qu’a conclu la commission d’enquête.

Taleyarkhan a cependant été lavé de sept autres allégations, comme celles de plagiat ou de déclaration de presse mensongère.

- Report of the Investigation Committee in the Matter of Dr. Rusi P. Taleyarkhan.
- Petit traité de l’imposture scientifique. Aleksandra Kroh.
- La Souris truquée. Enquête sur la fraude scientifique. William Broad, Nicholas Wade.
- L’imposture scientifique en 10 leçons. Michel de Pracontal.


Références et notes :

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |