Accueil du site > Le Guide Alternatif > La maladie de Lyme et les thérapies alternatives

La maladie de Lyme et les thérapies alternatives

Le 30 avril 2015

La maladie de Lyme, aussi connue sous le nom de borréliose de Lyme, est une maladie infectieuse causée par une infection causée par une borrélie (Borrelia burgdorferi) transmise par les tiques. Les signes précoces les plus fréquents sont une rougeur qui se développe à l’endroit d’une morsure de tique environ une semaine après la morsure. Puis viennent de la fièvre, de la fatigue et des migraines. Les étapes suivantes sont caractérisées par une maladie plus grave et extrêmement variable.

Les patients qui ont des symptômes médicalement inexpliqués ou vagues sont parfois diagnostiqués comme atteints de la maladie de Lyme. Ces patients sont alors souvent la cible de praticiens de thérapies alternatives qui leur promettent espoir et réconfort en affirmant que leur thérapie est efficace contre cette condition chronique. Cependant, une étude [1] a été réalisée pour identifier et caractériser l’éventail des pratiques alternatives proposées aux malades qui ont été diagnostiqués comme porteur de la maladie de Lyme.

Des recherches ont été réalisées pour identifier les sites internet de cliniques et services qui vendent des thérapies non-antimicrobiennes contre la maladie de Lyme. Des recherches sur PubMed ont servi à identifier toutes les études scientifiques qui ont évalué ce type de traitements contre la maladie de Lyme. Les sites internet ont été inclus dans cette analyse s’ils vendaient un produit ou un service commercial, non-antimicrobien, qui évoquait précisément leur utilité contre la maladie de Lyme. Les sites qui avaient des témoignages de patients (comme les groupes de discussion) ont été exclus à moins que ces témoignages apparaissent sur un site commercial comme argument de vente.

Plus de 30 traitements alternatifs ont été identifiés. Ils se placent dans plusieurs catégories assez larges : celles qui comprennent des thérapies à l’oxygène et à l’oxygène réactif ; les thérapies énergétiques et celles reposant sur des radiations, les thérapies nutritionnelles, les chélations et les thérapies contre les métaux lourds et les thérapies biologiques ou pharmacologiques qui vont de la prise de certains médicaments sans effets thérapeutiques reconnus contre la bactérie Borrelia burgdorgeri jusqu’à la transplantation de cellules souches.

L’analyse de la littérature médicale n’a pas démontré d’efficacité ni, dans la plupart des cas, de fondements rationnels pour ces traitements proposés et vendus. Les auteurs de l’étude concluent que ceux qui proposent ces thérapies alternatives ciblent habituellement des patients qui croient qu’ils ont la maladie de Lyme. L’efficacité de ces traitements non conventionnels contre la maladie de Lyme n’est pas confirmée par des éléments de preuve scientifiques, et dans de nombreux cas ils sont potentiellement dangereux.

S’agissant d’une infection bactérienne, la maladie de Lyme peut être traitée avec succès grâce à des antibiotiques oraux ou intraveineux. Mais bien entendu, les patients doivent être réellement touchés par l’infection pour bénéficier du traitement antibiotique. Ces patients qui ne l’ont pas vraiment sont des cibles faciles pour toutes sortes de charlatans qui leur promettent de l’aide via des traitements bidon. Il semble qu’une industrie entière et profitable se soit développée autour de cette situation.


Références et notes :

[1] Clin Infect Dis. 2015 Apr 6. pii : civ186. Unorthodox Alternative Therapies Marketed to Treat Lyme Disease. Lantos PM, Shapiro ED, Auwaerter PG, Baker PJ, Halperin JJ, McSweegan E, Wormser GP.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |