Accueil du site > Psychologie > La morale éclaire les origines de la religion

La morale éclaire les origines de la religion

Le 9 février 2010

Les détails sur l’émergence et l’évolution de la religion n’ont pas été clairement établis, et demeurent une source d’importants débats entre les spécialistes de la question.

Pourtant, un article publié par Cell Press dans le journal Trends in Cognitive Sciences [1], apporte un élément nouveau à cette discussion de longue date, en explorant le lien fascinant entre la morale et la religion.

Il n’y a pas de doutes que les expériences spirituelles et la religion, qui sont omniprésentes à travers les cultures et le temps et exclusivement associées aux êtres humains, sont de façon ultimes basées dans le cerveau. Cependant, il y a de nombreuses questions restées sans réponse à propos de comment et pourquoi ces comportements sont nés, et comment ils pourraient avoir été façonnés durant l’évolution.

"Certains spécialistes déclarent que la religion a évolué en tant qu’adaptation afin de résoudre le problème de la coopération au sein des individus non reliés génétiquement, alors que d’autres proposent que la religion ait émergé comme sous-produit de capacités cognitives préexistantes" explique le Dr. Ilkka Pyysiainen, co-auteur de l’étude. Bien qu’il y ait des éléments de support pour les deux, ces propositions alternatives ont été difficiles à étudier.

Le Dr. Pyysiainen et le Dr. Marc Hauser, des départements de Psychologie et de Biologie Évolutionniste Humaine de Harvard, ont utilisé une nouvelle perspective, de la psychologie morale expérimentale, pour analyser ces deux théories concurrentes. "Nous nous sommes intéressés à utiliser cette perspective parce que la religion est associée à la moralité de différentes manières" dit le Dr. Hauser. "Pour certains, il n’y a pas de moralité sans religion, alors que d’autres voient la religion simplement comme un des moyens d’expression des intuitions morales."

Citant plusieurs études en psychologie morale, les auteurs mettent en lumière les résultats qui, malgré les différences, voire l’absence, de passé religieux, les individus ne montrent aucune différence dans les jugements moraux pour ce qui concerne les dilemmes moraux. La recherche suggère que les jugements intuitifs du bien ou du mal semblent opérer indépendamment des engagements religieux explicites.

"Ceci confirme la théorie que la religion n’a pas émergé originellement en tant qu’adaptation biologique pour la coopération, mais a évolué comme sous-produit séparé de fonctions cognitives préexistantes qui ont évolué à partir de fonctions non religieuses" dit le Dr. Pyysiainen. "Cependant, bien qu’il apparaisse comme si la coopération est rendue possible par des mécanismes mentaux qui ne sont pas spécifiques à la religion, la religion peut jouer un rôle pour ce qui est de faciliter et stabiliser la coopération entre les groupes."

Peut-être que cela pourrait aider à expliquer l’association complexe entre la moralité et la religion. "Il semble que dans de nombreuses cultures, les concepts et les croyances soient devenus le moyen standard de conceptualisation des intuitions morales. Bien que, comme nous le disons dans notre article, ce lien n’est pas nécessaire, de nombreuses personnes sont devenues si habituée à l’utiliser que cette critique visant la religion est vécue comme une menace fondamentale pour notre existence morale" conclut le Dr. Hauser.

- Pour en finir avec Dieu. Richard Dawkins.
- Dieu, l’hypothèse erronée : Comment la science prouve que Dieu n’existe pas. Victor J. Stenger.


Références et notes :

[1] The origins of religion : evolved adaptation or by-product ? Pyysiainen, Hauser et al. Trends in Cognitive Sciences, Fev. 8, 2010

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |