Accueil du site > Suppléments > La pilule de l’intelligence n’en est pas une

La pilule de l’intelligence n’en est pas une

Le 16 novembre 2014

Certains articles ont déclaré qu’un étudiant sur cinq avait déjà pris du Modafinil, qui est un médicament considéré comme étant capable de stimuler leur aptitude à étudier et à améliorer leurs chances de réussite aux examens. Mais une récente recherche sur les effets du Modafinil a montré que les étudiants en bonne santé pouvaient en fait voir leurs performances empirer à cause de ce médicament.

Cette étude du Dr Ahmed Dahir Mohamed de l’Université Nottingham Malaysia Campus et publiée dans le journal scientifique PLOS ONE [1], a montré que la substance avait des effets négatifs sur les gens en bonne santé. Le Dr Mohamed déclare : "nous avons étudié comment le médicament agissait lorsqu’on vous demande de répondre précisément et en une période de temps chronométrée. Nos résultats étaient complètement à l’opposé de ce à quoi nous nous attendions."

Dans cette étude randomisée et en double aveugle, les scientifiques ont administré le médicament à 32 patients en bonne santé et ont donné un placébo à 32 autres. Tous les participants devaient réaliser une tâche neuropsychologique bien connue sous le nom de Test de Hayling (test dont l’objectif est de compléter une phrase) dans laquelle ils devaient répondre le plus rapidement et le plus précisément possible. Le chercheur a trouvé que le médicament ralentissait leur temps de réaction, dégradait leur aptitude à répondre dans les temps et que les sujets testés n’amélioraient pas leur performance sur la tâche.

Le Dr Mohamed déclare : "il a été déclaré que le Modafinil pouvait améliorer la performance en retardant la capacité à réagir. Il avait été suggéré que l’amélioration dépendait de ce retardement et que cela pouvait améliorer la performance cognitive en rendant les gens moins impulsifs. Mais nous n’avons pas trouvé de preuve pour confirmer ces affirmations. Notre recherche montre que quand une tâche exige des réactions instantanées, le médicament augmente seulement le temps de réaction sans améliorer pour autant la performance cognitive."

Ces résultats confirment ceux d’une étude précédente qui avait été publiée dans le Journal of Creative Behaviour [2] en septembre 2014. Cette dernière avait déjà montré que ce "médicament de l’intelligence" détériorait la capacité des participants à répondre de manière créative surtout quand on leur demandait de répondre latéralement, à l’extérieur d’un plan.

Est-ce que le Modafinil est bénéfique pour tout le monde ?

Quand le Dr Mohamed a cherché à connaitre les aptitudes des participants à résoudre un problème de façon créative, il a trouvé que ceux qui n’étaient pas particulièrement créatifs au début étaient meilleurs grâce au médicament, tandis que ceux qui étaient créatifs étaient gênés par la substance. Il ajoute : "notre étude, confirmée par une recherche antérieure, montre que les psychostimulants améliorent les gens qui sont aux extrémités basses du spectre de la cognition alors qu’elle gène les individus qui sont au niveau optimal de leur fonctionnement cognitif, c’est-à-dire les gens en bonne santé par exemple. Il semble que le Modafinil ne soit pas utile pour les individus bien portants et que cela peut même dégrader leur aptitude à répondre, et pourrait asphyxier leur pensée latérale, tandis que les gens qui ont une espèce de carence en créativité sont aidés par le médicament."

Qu’est-ce qui peut nous rendre plus intelligents ?

Cette recherche a été réalisée pendant que le chercheur était à l’Université de Cambridge. Mais l’objet de ses travaux sont principalement axés sur les moyens de conserver le cerveau en bonne santé, grâce par exemple à la méditation, le sport ou encore l’alimentation. Il a également souvent recours à l’électroencéphalographie pour étudier comment la concentration/méditation peut affecter la santé du cerveau adolescent.

Le Dr Mohamed ajoute : "j’ai découvert lors de mes recherches que si vous êtes déjà en bonne santé et que votre corps "fonctionne" correctement , il est réellement difficile d’améliorer ses capacités intellectuelles (i.e. en prenant des produits). Mais le cerveau de l’adolescent est toujours en développement et vous pourriez être capable d’améliorer la cognition à cette étape du développement grâce à des interactions positives, une alimentation saine ou la méditation."


Références et notes :

[1] Ahmed Dahir Mohamed, Chris Roberts Lewis. Modafinil Increases the Latency of Response in the Hayling Sentence Completion Test in Healthy Volunteers : A Randomised Controlled Trial. PLoS ONE, 2014 ; 9 (11) : e110639 DOI : 10.1371/journal.pone.0110639.

[2] The Effects of Modafinil on Convergent and Divergent Thinking of Creativity : A Randomised Controlled Trial. Journal of Creative Behaviour, 2014.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2017 - Charlatans.info |