Accueil du site > Nouvelles > La pleine lune n’a aucun effet sur les opérations chirurgicales

La pleine lune n’a aucun effet sur les opérations chirurgicales

Le 23 septembre 2009

Alors que la pleine lune peut agir sur les vagues de l’océan et être d’un décor romantique, les scientifiques n’ont trouvé aucune preuve fiable qu’elle déclenche les suicides ni les admissions à l’hôpital, ni ne facilite la conception, la transformation des loups-garous ni aucun phénomène dont on l’accable habituellement.

En revanche, les preuves s’accumulent à propos de choses sur lesquelles la lune n’a aucun impact.

Une nouvelle étude publiée dans l’édition d’octobre 2009 du journal Anesthesiology [1] montre que les phases de la lune n’ont aucun effet sur les résultats de la chirurgie cardiaque. L’objet statistique du soulagement est le résultat d’une enquête sur les résultats chirurgicaux de plus de 18 000 patients ayant subit une opération de pontage aorto-coronarien, dans laquelle le flux sanguin est réacheminé dans une nouvelle artère ou veine. Les opérations étaient réalisées à la clinique de Cleveland entre 1993 et 2006.

Allen Bashour et Daniel Sessler, de la clinique de Cleveland et leurs collègues, ont surtout regardé les risques de décès, les crises cardiaques suivant immédiatement la chirurgie, et les infections, parmi d’autres facteurs.

"La phase lunaire a tout d’une légende urbaine" explique Bashour. "Il n’y a aucun fait scientifique connu qui la justifie. Nous ne nous attendions donc à aucune influence." Mais en science, il faut vérifier, et non pas supposer, ainsi firent-ils.

Les chercheurs ont aussi trouvé que l’heure du jour, le jour de la semaine et le mois de l’année n’ont aucune influence sur les résultats positifs des patients.

Bashour et ses collègues voulaient savoir si un patient, qui entrait pour une opération chirurgicale un vendredi après-midi en juillet, était désavantagé comparé à quelqu’un qui passait sur le billard un jeudi matin en mars.

Contrairement au lien lunaire, le temps pourrait être un facteur légitime dans les résultats chirurgicaux, dit Bashour. Par exemple, les médecins et les personnels de l’hôpital pourraient être plus fatigués à la fin de leur semaine de travail ou plus tard dans la journée. Et au début de juillet et aout, les nouveaux résidents arrivent pour mettre en pratique leur formation en hôpitaux, ainsi il se pourrait que ce ne soit pas une bonne époque pour programmer une opération chirurgicale.

"Notre étude a trouvé que les opérations chirurgicales peuvent être programmées dans la journée, n’importe quel jour de la semaine, ou du mois de l’année, sans en compromettre les résultats" dit Bashour.

Mythes Lunaires

L’étude donne un autre coup fatal contre l’idée que la lune possède des pouvoirs mystiques. Car s’il existe une part de vérité à cette suspicion, ce n’est pas pour les raisons que l’on croit.

Par exemple, les médecins, les infirmières et les autres personnels des services des urgences ont déclaré que les nuits de pleine lune étaient plus chargées que les autres nuits. Une étude sur presque 12 000 visites aux urgences chez les animaux domestiques a révélé que le risque de telles urgences, allant de l’arrêt cardiaque au traumatisme, était 20% plus important pour les chats et les chiens les jours de pleine lune comparés aux autres jours.

L’explication est que les salles des urgences surchargées pourraient être le résultat du fait que plus de gens et d’animaux sont à l’extérieur pendant la pleine lune car la nuit est très claire.

Les scientifiques ont aussi trouvé que la pollution de la plage est pire pendant les nuits de pleine lune, un phénomène associé aux variations réelles des vagues dues au cycle lunaire.

Mais comme pour beaucoup de mythes scientifiquement non prouvés qui attirent toujours du monde, peut-être est-ce parce que les gens veulent juste y croire…

- Petit cours d’autodéfense intellectuelle. Normand Baillargeon.


Références et notes :

[1] Operation Timing Does Not Affect Outcome after Coronary Artery Bypass Graft Surgery. Anesthesiology : Oct 2009 - Volume 111 - Issue 4 - pp 785-789.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |