Accueil du site > Nouvelles > La théorie de la Terre plate

La théorie de la Terre plate

Le 8 août 2008

Des bateaux qui disparaissent

McIntyre estiment qu’ils sont des milliers, "mais sans plateforme de communication, leur comptabilisation est impossible".

Pour l’observateur du 21° siècle, il est difficile d’accepter que tout cela ne soit pas quelque étrange dérision. Après tout, la plupart des élèves savent bien qu’un bateau disparaît à l’horizon, que les satellites orbitent autour de la terre et que si vous suivez l’équateur, vous reviendrez sur vos pas.

Qu’en est-il des photos prises depuis l’espace qui montrent que la Terre est ronde ? "Les agences spatiales du monde entier sont impliquées dans une conspiration internationale dans le but de tromper le public, pour faire un vaste profit." dit McIntyre.

John Davis quant à lui affirme que "ces photos sont des faux". Et que dire à propos du fait que jamais personne n’est tombé du bord de ce monde supposé être de la forme d’un disque ?

McIntyre rit : "C’est sans doute la question la plus souvent posée. Un examen superficiel d’une carte d’une terre plate en explique la raison : le Pôle Nord est au centre, et l’Antarctique s’étend sur toute la circonférence de la Terre. C’est la circumnavigation qui permet de voyager dans un cercle très large de part et d’autre de la surface de la Terre."

La conspiration ultime

Davis affirme qu’être un croyant dans la platitude de la terre n’a pas d’impact sur sa vie de tous les jours. "Nous n’avons pas peur des avions ni des autres modes de transport" dit-il. Christine Garwood, auteure de Flat Earth : The History of an Infamous Idea n’est pas surprise que les théoriciens de la terre plate passent si facilement outre les preuves démontrant que la terre est sphérique.

"La théorie de la terre plate est l’une des ultimes théories de la conspiration." dit-elle. "Naturellement, les croyants en la Terre plate pensent que les alunissages sur la Lune étaient faux, tout comme les photos de la terre depuis l’espace."

L’une des choses les plus surprenante, dans le livre de Garwood, est peut-être sa révélation selon laquelle la théorie de la terre plate est un phénomène moderne. Elle déclare que "c’est une "illusion historique" de croire que tout le monde croyait en la platitude de la terre à une époque reculée, et qu’ils furent seulement désabusés de cette "folle idée" une fois que Christophe Colomb avait atteint l’Amérique sans "tomber du bord de la terre."

En fait, les gens savaient depuis le 4° siècle avant JC que la terre était ronde, et la conviction pseudoscientifique que nous vivons sur un disque n’a pas émergé avant l’époque Victorienne. Les théories de la terre plate sont revenues sur le devant de la scène au 19° siècle en Angleterre. Avec le développement du rationalisme scientifique qui sapait l’autorité de la Bible, certains penseurs chrétiens décidèrent de se lancer à l’assaut de la science établie.

Samuel Birley Rowbotham (1816-1884), sous le pseudonyme de "Parallax" fonda la nouvelle école "d’astronomie zététique". Il fit le tour de l’Angleterre en répandant que la Terre était un disque stationnaire et que le Soleil n’était qu’à 650 kilomètres. Dans les années 1870, le polémiste chrétien John Hampden écrivit de nombreux travaux à propos de la platitude de la Terre, et décrivit Isaac Newton comme "un ivrogne dément".

Les fantômes de ces attaques demeurent de nos jours. Le mythe de la terre plate reste roi au royaume de la théorie de la conspiration. "S’il est toujours salutaire de se demander ’comment savons-nous ce que nous savons’, il est tout aussi bon d’avoir la capacité d’accepter des preuves qui s’amoncellent, comme les photographies de la terre depuis l’espace".

- Petit traité de l’imposture scientifique. Aleksandra Kroh.
- L’imposture scientifique en 10 leçons. Michel de Pracontal.


Références et notes :

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |