Accueil du site > Le Guide Alternatif > La thérapie par les sangsues

La thérapie par les sangsues

Le 18 octobre 2008

C’est l’application de sangsues vivantes sur la peau dans le but de traiter tout un ensemble de maladies variées.

Les concepts

Hirudo medicinalis est un petit animal noir ressemblant à un vers. Il est capable de s’agripper aux êtres humains ou aux animaux, pour leur sucer des quantités substantielles de sang depuis la peau. Pendant le processus, il augmente considérablement en taille et finalement, quand il est saturé de sang, il se détache.

Les sangsues étaient utilisées dans des buts médicinaux dans l’ancienne Babylone, et plus récemment en Europe comme mode de saignée. De nos jours, la seule utilisation des sangsues, dans le cadre de la médecine, est en chirurgie plastique : des essais cliniques ont montré qu’appliquer des sangsues après une opération améliorait les résultats cosmétiques de certaines opérations.

En médecine alternative, les sangsues sont utilisées dans tout un ensemble de conditions. Certains thérapeutes croient qu’elles éliminent les toxines du corps ; d’autres les utilisent pour traiter des douleurs locales comme dans le cadre de l’ostéoarthrite.

En suçant le sang, les sangsues injectent des substances pharmacologiques actives dans le corps. Au début, elles envoient une substance anesthésiante qui leur permet de "mordre" à travers la peau sans causer de douleur. Ensuite, elles excrètent une substance qui empêche le sang de coaguler, ce qui leur permet de sucer le sang facilement. Cette substance s’appelle l’hirudine et est étudiée comme anticoagulant. Elle peut de nos jours être synthétisée et est beaucoup utilisée en médecine pour ses propriétés anticoagulantes.

Quelles sont les preuves ?

Un groupe allemand a publié une série d’essais cliniques qui laisse entendre que l’application de plusieurs sangsues sur le genou calme la douleur de l’ostéoarthrite. Ces études attendent toujours d’être confirmées par d’autres études indépendantes.

Toutes les autres affirmations, dans l’utilisation alternative de la thérapie par les sangsues, n’ont aucune confirmation scientifique.

Si cela est réalisé proprement, il y a peu de risques. Cependant, certains patients pourraient ne pas être à l’aise vis-à-vis de cette pratique, à la fois par les aspects esthétiques de la chose, mais aussi parce que, après une session, les animaux sont habituellement détruits.

Conclusion

Les sangsues ont une longue histoire médicale derrière elles. Il existe quelques preuves comme quoi leur utilisation peut être efficace dans les douleurs ostéoarthritiques du genou. Mais il n’y a aucune preuve soutenant leur utilisation dans le cadre des autres traitements réalisés par les thérapeutes.

- Médecines alternatives : le guide critique. Collectif.
- Histoires parallèles de la médecine. Des Fleurs de Bach à l’ostéopathie. Thomas Sandoz.


Références et notes :

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |