Accueil du site > Coup de gueule > Le portable et le cancer

Le portable et le cancer

Le 30 juillet 2008

Dernièrement, plusieurs voix se sont élevées afin de mettre en garde la population contre les risques de cancers associés à l’utilisation des téléphones portables.

Cette alerte a été reprise par de nombreux médias car émanant de médecins, dont le plus connu, David Servan-Schreiber, pourtant peu au fait de la chose scientifique étant donné les âneries qu’il a déjà publiées.

Pourtant, dans leur alerte à la population, ces derniers reconnaissaient qu’aucune preuve convaincante et irréfutable ne venait soutenir leurs déclarations, mais qu’il s’agissait, ici aussi, de l’application d’un principe de précaution, principe repris un peu à toutes les sauces et parfois à tort et à travers. L’Académie de Médecine ne s’est d’ailleurs pas fait attendre pour remettre ce petit monde à sa place. On peut même ajouter qu’il n’y a pas de raison biologique ou physique plausible permettant de conclure que cela causerait le cancer.

Ces derniers faisaient reposer leur angoisse sur une étude publiée, réalisée dans 13 pays sur l’utilisation du téléphone portable. Les scientifiques restent pourtant assez prudents en ce qui concerne les résultats préliminaires des études en cours. C’est pourquoi l’avertissement du groupe de Servan-Schreiber était pour le moins précipité.

Utilisez en toute sécurité

Les recommandations de ces messieurs de minimiser l’exposition sont une aubaine, mais pas pour les raisons qu’ils invoquent.

Limiter les conversations à quelques minutes ? D’accord, tout particulièrement quand il s’agit de parler pour ne rien dire. Eviter d’utiliser son portable dans les bus, les trains ou le métro pour limiter une exposition de seconde main ? D’accord, tout particulièrement quand j’essaye de dormir.

Limiter l’utilisation en voiture parce que le téléphone devra développer plus de puissance afin de trouver les relais ? D’accord, car cela réduira certainement les accidents causés par le téléphone au volant, et sauvera des vies.

Si seulement la sonnerie Crazy Frog causait le cancer...

A quel niveau devons-nous donc être prudents ? On pouvait lire dans certains journaux que "la question est : voulez-vous jouer à la roulette russe avec votre portable ?"

Cela semble effrayant, mais la roulette russe se joue avec une balle dans un barillet à six coups. La roulette des téléphones portables a peut-être une balle, mais dans un barillet de plusieurs millions de coups.

Einstein et les téléphones cellulaires

Loin des technophobes scientifiquement illettrés, certaines personnes de ce collectif "anti-portable" sont des spécialistes du cancer. Pourtant Einstein, en un sens, réfute la notion que les radiations des téléphones portables causent le cancer. On appelle ceci l’effet photoélectrique : la lumière est composée de photons qui, quand ils passent un certain seuil énergétique, peuvent déloger les électrons des atomes, par exemple, casser des liaisons chimiques ADN et causer des mutations cancéreuses.

Ce seuil énergétique est proche de l’ultraviolet dans le spectre électromagnétique, des milliers de fois plus énergétique que les ondes radios des téléphones portables. Les UV, les rayons-X et les rayons gamma causent le cancer. Ces photons sont comme des balles de golf, tandis que les photons radio sont comme des balles de coton. Vous pouvez lancer des millions de balles de coton contre une fenêtre, elle ne cassera pas.

Arguments de la chaleur et canulars

Malgré les études ayant montré qu’il n’y avait pas d’augmentation des risques de cancer depuis 20 ans d’utilisation des téléphones mobiles, certains scientifiques continuent à l’étudier étant donné l’omniprésence de ceux-ci.

Une des théories alternatives est que la chaleur générée par les téléphones portables peut faire cuire les cellules de votre cerveau. Cette notion avait déjà inspiré un fameux canular il y a quelques années, où 2 portables faisaient cuir un œuf en 65 minutes. La blague semblait plausible et était illustrée par une série d’images sur internet.

Puis Cardo Systems, un fournisseur d’oreillettes bluetooth, a réalisé des vidéos d’une équipe de portables entourant un pop-corn pour le faire cuire. Le grain est retiré numériquement de la vidéo pour être remplacé par un pop-corn sur la table. Cette publicité truquée prouve qu’il est facile de berner le public, pour les inquiéter à propos des radiations des portables.

Un des problèmes avec cette théorie de la chaleur est que le soleil peut chauffer votre tête beaucoup plus efficacement qu’un portable. Et votre corps fait un honorable travail en régulant sa chaleur.

L’appel du cancer

Chaque type de tissu vivant absorbe les radiations à différentes fréquences. Ainsi, il est plausible que les radiations des portables contournent la peau et le crâne pour être absorbées sélectivement par les tissus cérébraux.

Mais les scientifiques n’ont trouvé que des preuves marginales de changements au niveau cellulaire induits par les radiations des téléphones portables dans des boîtes de Petri, chez la mouche drosophile et les souris. De la même façon dans des études humaines, comme celle des 13 pays évoquée plus haut appelée Interphone, il n’y a qu’un soupçon de preuve que les portables puissent être la cause de cancer si vous les utilisez assez longtemps, pendant 30 ans ou plus.

Si association avec le cancer il y a, elle pourrait bien plutôt venir du stress d’être collé à son portable 24h/24 et sept jours sur sept.

Enfin, personne ne semble mentionner combien de vies ont été sauvées grâce aux téléphones portables. La police et les urgences sont informées de tout accident instantanément. Ce rapport est-il positif ou négatif ? Interdire cette technologie serait vraiment ne pas voir plus loin que le bout de son nez.

- Champs électromagnétiques, environnement et santé. Anne Perrin, Martine Souques.
- Vivre dans les champs électromagnétiques. Pierre Zweiacker.


Références et notes :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |