Accueil du site > Le Guide Alternatif > Le yoga est sans danger, mais pas d’une grande aide contre l’asthme

Le yoga est sans danger, mais pas d’une grande aide contre l’asthme

Le 4 juin 2014

Le Yoga est considéré depuis longtemps comme une méthode efficace pour améliorer le bien-être physique et mental. Bien que le yoga soit souvent recommandé aux personnes souffrant d’asthme afin de soulager leurs symptômes, une étude s’est penchée sur cette hypothèse, mais n’a pas trouvé de preuves solides que le yoga améliore les symptômes asthmatiques.

Les chercheurs, qui ont publié l’objet de leurs recherches dans le journal scientifique Annals of Allergy, Asthma & Immunology [1], ont examiné 14 études publiées sur le sujet pour déterminer l’efficacité du yoga dans le cadre du traitement contre l’asthme.

"Nombreux sont ceux qui pratiquent le yoga pour ses bénéfices à la santé, et notamment les personnes asthmatiques" explique le Dr Holger Cramer, auteur de l’étude. "Nous avons passé en revue toutes les données disponibles pour voir si cela faisait une différence, mais nous n’avons trouvé que de très faibles preuves que c’était effectivement le cas. À ce jour, le yoga ne peut pas être considéré comme une intervention de routine fiable pour les patients qui souffrent d’asthme. Mais il peut être considéré comme une alternative aux exercices de respiration pour les asthmatiques qui s’intéressent aux interventions complémentaires."

Dans le cadre de leur analyse, 824 adultes dans 14 études ont été examinés pour trouver des éléments de preuve que le yoga améliorait le contrôle, les symptômes, la qualité de vie et le fonctionnement pulmonaire des patients atteints d’asthme. Les participants inclus dans ces études venaient d’Amérique du Nord, d’Europe, d’Asie, d’Afrique et d’Australie. Étant donné qu’une seule de ces études comprenait des enfants, les effets du yoga sur les enfants n’ont pas pu être correctement évalués.

"De nombreux asthmatiques cherchent des thérapies complémentaires, comme le yoga, pour les aider à soulager leurs symptômes" explique le Dr Michael Foggs, allergologue. "Si le yoga les aide à mieux se sentir et à mieux respirer, les patients doivent le pratiquer. En même temps, nous ne conseillons pas que le yoga soit recommandé aux asthmatiques en tant que traitement."

Selon les chercheurs, la prévention est toujours la meilleure stratégie pour mieux contrôler les symptômes de l’asthme. Les asthmatiques devraient travailler avec leur allergologue (diplômé et inscrit au Conseil de l’Ordre) pour déterminer les situations qui favorisent les crises d’asthmes afin de l’éviter autant que faire se peut. Les facteurs qui favorisent l’asthme comprennent l’exposition aux allergènes, les infections respiratoires et le temps froid. Si les crises d’asthme sont graves, imprévisibles ou avec une fréquence supérieure à deux fois par semaine, alors un traitement médicamenteux contre l’asthme avec un suivi à long terme est recommandé.

Les médicaments sur le long terme sont préventifs, pris quotidiennement ils peuvent contrôler les symptômes de l’asthme. Pour les individus qui souffrent d’asthme allergique, l’immunothérapie (par injections) peut soulager les symptômes provoqués par les allergènes qui agissent comme déclencheurs et qui ne peuvent pas être évités.


Références et notes :

[1] Holger Cramer, Paul Posadzki, Gustav Dobos, Jost Langhorst. Yoga for asthma : a systematic review and meta-analysis. Annals of Allergy, Asthma & Immunology, 2014 ; 112 (6) : 503 DOI : 10.1016/j.anai.2014.03.014.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |