Accueil du site > Science > Les chemtrails n’existent pas

Les chemtrails n’existent pas

Le 17 août 2016

Une étude de l’Université d’Irvine en Californie est arrivée à la conclusion que des processus physiques et chimiques bien connus peuvent facilement expliquer les supposées preuves d’un complot secret d’épandage atmosphérique à grande échelle, appelé les "chemtrails" (contraction de CHEMical TRAILS pour " traînée de produits chimiques") ou " géo-ingénierie secrète".

Certains groupes et individus croient que les trainées de condensation dans le ciel, ou contrails (CONdensation TRAILS), qui apparaissent derrière un avion constituent les preuves d’un grand complot de programme d’épandage mondial. Ils appellent ces trainées aux caractéristiques imaginaires des "chemtrails". Les partisans de cette théorie conspirationniste déclarent que les responsables de ces épandages seraient les gouvernements ou parfois certaines industries.

Les auteurs de cette étude ont réalisé une enquête avec les meilleurs scientifiques atmosphériques mondiaux, qui ont tous catégoriquement rejeté l’existence d’un programme d’épandage secret et mondial. Les résultats de la recherche, publiée dans Environmental Research Letters [1], reposent sur une enquête sur deux groupes d’experts : des chimistes atmosphériques qui sont spécialisés dans les trainées de condensation et des géochimistes qui travaillent sur les dépôts de poussière atmosphériques et la pollution atmosphérique.

Leur enquête révèle que 76 des 77 scientifiques participant ont affirmé qu’ils n’avaient pas trouvé de preuves d’un programme d’épandage secret, et ils sont d’accord pour dire que les preuves supposées avancées par les personnes qui croient qu’il existe une telle conspiration peuvent être parfaitement expliquées par d’autres facteurs, comme la formation de trainées de condensation caractéristiques d’un avion et aussi par leurs échantillons de données qui sont médiocres.

L’équipe de recherche a réalisé cette étude en réponse au nombre grandissant de gens qui affirme croire en cette conspiration mondiale et en ce programme d’épandage secret. Dans un sondage international de 2011, presque 17% des sondés ont déclaré qu’ils croyaient que l’existence d’un tel programme d’épandage secret à grande échelle était vrai ou partiellement vrai. Et ces dernières années, un certain nombre de sites internet (pas de la meilleure qualité qui soit) sont apparus en affirmant détenir des preuves de cet épandage secret, en ajoutant que ceci est associé à l’impact négatif sur la santé des êtres humains et sur l’environnement.

"Nous voulions établir un enregistrement scientifique sur le sujet de ces conspirations atmosphériques pour informer le public qui n’a pas réfléchi à la question et qui ne s’est pas fait d’opinion," explique Steven Davis de l’Université d’Irvine. "Les experts que nous avons consultés rejettent comme un seul homme les photos de chemtrails et les résultats des tests comme étant des preuves d’une conspiration atmosphérique à grande échelle."

Les chercheurs déclarent qu’ils n’espèrent pas influencer ceux qui sont déjà convaincus qu’il existe un tel programme d’épandage secret, étant donné que ces individus rejettent habituellement simplement les preuves contraires et ils les considèrent même comme une preuve supplémentaire de leur théories conspirationnistes, mais ils veulent plutôt établir une source fiable de science objective pour informer le public.

"Malgré la persistance de théories erronées à propos des complots d’épandage atmosphérique secret, jusqu’à maintenant il n’y avait pas d’étude académique revue par des pairs montrant que ce que certains considèrent comme des ’chemtrails’ ne sont que des trainées de condensation ordinaires, et qui sont plus abondantes en même temps que les vols se multiplient. Il est aussi possible que les changements climatiques fassent que ces trainées de condensation persistent plus longtemps que dans le passé," expliquent les chercheurs. "Il était important de montrer ce que les véritables experts en trainées de condensation et en aérosols pensaient. Nous ne convaincrons pas les croyants purs et durs que leur théorie n’est qu’un fantasme paranoïaque, mais nous espérons que leurs amis accepteront les faits scientifiques."


Références et notes :

[1] Christine Shearer, Mick West, Ken Caldeira, Steven J Davis. Quantifying expert consensus against the existence of a secret, large-scale atmospheric spraying program. Environmental Research Letters, 2016 ; 11 (8) : 084011.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2016 - Charlatans.info |