Accueil du site > Science > Les conflits d’intérêt et les résultats des études

Les conflits d’intérêt et les résultats des études

Le 31 mai 2011

Les résultats des études scientifiques sont significativement plus susceptibles d’être positifs quand les honoraires de consultants des auteurs sont payés par l’industrie pharmaceutique. Les résultats démontrent que 91% des études ayant enregistré ce type de conflits d’intérêt avaient des résultats positifs, comparées à 66,7% des études de même qualité sans conflits d’intérêt spécifique, et le fait d’opérer un ajustement pour neutraliser les facteurs confondant n’a rien changé à ce résultat.

Les résultats de cette étude américaine démontrent qu’entre les deux périodes 2002-2003 et 2006-2007 il y a eu une augmentation significative du nombre d’études randomisées et contrôlées sur l’arthrite rhumatoïde dont les auteurs principaux recevaient des honoraires de consultants (14,6% dans la première période et 40% dans la seconde).

Les conflits d’intérêt comprenaient des subventions de recherche, des emplois payés par des sociétés pharmaceutiques et des participations financières dans des sociétés, conflits qui étaient déclarés par au moins un auteur dans 53,4% des 103 études éligibles qui ont été analysées. Il se pourrait que la différence notée entre les deux périodes ne fasse que refléter une augmentation naturelle du nombre d’auteurs qui rapportent d’eux-mêmes leurs conflits d’intérêt.

"Le nombre d’options de traitement pharmaceutique contre l’arthrite rhumatoïde a augmenté remarquablement ces dernières années, partiellement à cause de l’augmentation des subventions provenant des compagnies pharmaceutiques" dit le Dr Khan, Professeur de Sciences Médicales à l’Université de l’Arkansas. "Notre étude a montré que certains conflits d’intérêt chez les auteurs d’études ont une plus grande probabilité d’avoir des résultats positifs favorisant le médicament du sponsor. Il y a de nombreuses raisons potentielles expliquant ces résultats, il se pourrait que les cliniciens les plus expérimentés payés par l’industrie ait une plus grande probabilité de résultats positifs à cause d’une méthodologie d’étude supérieure, ou que les résultats positifs des études soient plus susceptibles d’être publiés que ceux qui sont négatifs."

Les conflits d’intérêt ont été déclarés par au moins un auteur dans 55 des 103 études (53,4%) des études contrôlées et randomisées éligibles qui ont été analysées par les auteurs. 49 (47,6%) étaient employés par l’industrie, 29 (28,2%) ont touché des honoraires de consultant, 14 (13,6%) ont reçu des subventions de recherche et 13 (12,6%) avaient des participations financières dans des sociétés pharmaceutiques.

Cependant, les auteurs de l’étude ont trouvé que la corrélation entre les comptes-rendus de résultats positifs n’était importante que dans un groupe : celui où les auteurs touchaient des honoraires de consultants/conseils de l’industrie pharmaceutique.

Les auteurs de l’étude ont établi que "rapporter des études contrôlées et randomisées avec une telle fréquence aussi élevée de résultats positifs (72% dans l’étude en général et environ 90% pour les études ayant des auteurs recevant des honoraires ou des subventions de l’industrie) soulève des questions d’ordre éthique". Le Dr Khan recommande qu’une étude ne devrait être réalisée que s’il existe une incertitude substantielle sur la valeur relative d’un traitement par rapport à un autre.


Références et notes :

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |