Accueil du site > Psychologie > Les croyances de la PNL sur le mensonge sont fausses

Les croyances de la PNL sur le mensonge sont fausses

Le 12 juillet 2012

Les adeptes de la programmation neurolinguistique (PNL) déclarent depuis des années qu’il serait possible de dire si quelqu’un ment ou non à partir des mouvements de ses yeux. Une recherche publiée dans le journal scientifique PLoS ONE [1] révèle que cette affirmation est infondée, les auteurs de l’étude en appellent donc aux organisations qui ont adopté cette croyance d’abandonner cette approche, qui se révèle être erronée, dans la détection des mensonges.

Pendant des décennies, de nombreux praticiens de PNL ont affirmé que quand un individu levait les yeux vers la droite il était susceptible de mentir, tandis qu’un regard vers la gauche était un indicateur selon lequel il disait la vérité.

Le Professeur Richard Wiseman de l’Université d’Hertfordshire au Royaume-Uni et le Dr Caroline Watt de l’Université d’Edinbourg, ont mis scientifiquement cette idée à l’épreuve en filmant des volontaires soit pendant qu’ils mentaient, soit pendant qu’ils disaient la vérité, ils ont ensuite rigoureusement décodé les mouvements de leurs yeux. Dans une seconde étude, ils ont demandé à un autre groupe de participants de regarder des films et d’essayer de détecter les mensonges sur la seule base des mouvements des yeux des volontaires.

"Les résultats de la première étude n’ont révélé aucune relation entre les mensonges et les mouvements des yeux, et la seconde étude a montré que le fait d’expliquer aux gens quelles étaient les déclarations des praticiens de PNL n’a pas amélioré leurs aptitudes à détecter les mensonges" note Wiseman.

Une étude finale ayant amené les participants hors des conditions de laboratoire a été réalisée en collaboration avec le Dr Leanne Brink et le Pr Stephen Porter de l’Université de Colombie Britannique. L’équipe a analysé des films sur des personnes qui disaient soit des mensonges, soit des choses vraies lors de conférences de presse très médiatiques dans lesquelles les gens évoquaient des disparitions de membres de leur famille ou qui déclaraient avoir été victimes d’un crime.

"Notre recherche avec ces films suggère qu’il y a des différences importantes dans les comportements des menteurs et de ceux qui disent la vérité" explique le Dr Leanne. "Cependant, le modèle légendaire et supposé d’un mouvement des yeux révélateur n’a pas émergé de ces recherches."

"Un grand pourcentage du public croit que certains mouvements des yeux sont un signe de mensonge, et cette idée est même enseignée dans certaines formations professionnelles ou diplômantes. Notre recherche n’apporte aucun élément de preuve qui soutienne cette idée, et elle suggère qu’il est grand temps d’abandonner cette approche de pseudo détection du mensonge" concluent les chercheurs.


Références et notes :

[1] Richard Wiseman, Caroline Watt, Leanne ten Brinke, Stephen Porter, Sara-Louise Couper, Calum Rankin. The Eyes Don’t Have It : Lie Detection and Neuro-Linguistic Programming. PLoS ONE, 2012 ; 7 (7) : e40259 DOI : 10.1371/journal.pone.0040259.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |