Accueil du site > Science > Les effets des fruits et légumes sur le cancer seraient modestes

Les effets des fruits et légumes sur le cancer seraient modestes

Le 7 avril 2010

Une étude de chercheurs de l’hôpital Mont Sinaï n’a trouvé qu’un faible lien entre la consommation de fruits et légumes et la réduction du risque de cancers.

Une analyse sur huit années des données alimentaires de plus de 400 000 personnes a trouvé que les relations entre une importante consommation de fruits et légumes, et la réduction du risque de cancer, n’est pas aussi forte que ce qu’on pensait. Étude publiée dans le Journal of the National Cancer Institute [1].

Il est largement déclaré qu’un régime riche en fruits et légumes pouvait réduire le risque de cancer. En 1990, l’Organisation Mondiale de la Santé recommandait de manger au moins cinq fruits et légumes par jour pour prévenir les risques de cancer et autres maladies. Cependant, bien que de nombreuses études aient été réalisées depuis, aucune n’avait été capable de confirmer l’association entre la consommation de fruits et légumes et la résistance face au cancer.

Paolo Boffetta, principal auteur de l’étude et directeur de l’Institut du Cancer Tisch de l’école de Médecine de l’Hôpital Mont Sinaï, et ses collègues, ont analysé les données de l’étude européenne European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition (EPIC), étude visant à évaluer les relations entre les risques de cancer et la consommation totale de fruits, légumes et fruits et légumes associés.

La cohorte EPIC, qui est en cours et coordonnée par le professeur Elio Riboli du Collège Impérial de Londres, comprenait 142 605 hommes et 335 873 femmes, recrutés entre 1992 et 2000 de 10 pays européens. Les détails des habitudes alimentaires et du style de vie des participants ont été compilés. Après un suivi médian de 8,7 années, plus de 30 000 des participants de l’étude ont été diagnostiqués avec un cancer.

Le Dr. Boffetta et ses collègues ont trouvé une relation inverse significative mais faible entre une consommation importante de fruits et légumes, et les risques de cancer en général. Dans cette population, une augmentation de 200 grammes par jour de fruits et légumes résultait en une réduction d’environ 3% du risque de cancer. La consommation de légumes en soi apportait un bénéfice modeste, mais se limitait aux femmes. Les sujets qui buvaient beaucoup et qui mangeaient plusieurs fruits et légumes avaient cependant un risque réduit, mais seulement pour les cancers causés par l’alcool et le tabac.

"La limite ici est que, oui, nous avons trouvé un effet protecteur de la consommation de fruits et légumes contre le cancer, mais il s’agit d’un effet plus faible que ce qu’on pensait" dit le Dr. Boffetta. "Tout effet protecteur contre le cancer grâce à ces aliments est susceptible d’être au mieux modeste."

"Cependant, manger des fruits et des légumes est bénéfique pour la santé en général, et les résultats de cette étude ne justifient pas qu’il faille modifier les recommandations actuelles visant à augmenter la part des fruits et légumes dans l’alimentation" conclut-il.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |