Accueil du site > Science > Les filles = les garçons en maths

Les filles = les garçons en maths

Le 15 août 2008

On l’a déjà tous entendu dire, et certains le croient même : les filles sont moins douées en maths que les garçons. Mais est-ce vrai ?

Rien, zéro, nada. Il n’y a aucune différence entre les scores des garçons et des filles lors de tests de maths, selon une nouvelle étude de grande envergure. Les éducateurs espèrent que ces résultats mettront fin aux interminables remarques disant que les filles ne peuvent pas se mesurer aux garçons face aux nombres.

"Ceci montre qu’il n’existe aucun problème de capacité intellectuelle, et c’est un message que nous devons régulièrement faire passer aux parents et aux professeurs." Dit Henry Kepner, président du Conseil National des Professeurs de Mathématiques de Reston.

Il y a presque 20 ans, une grande étude dirigée par la psychologue Janet Hyde de l’Université du Wisconsin avait trouvé une différence dérisoire entre les scores des tests de maths entre les filles et les garçons de l’école élémentaire au collège. Mais elle suggérait que les garçons étaient meilleurs pour ce qui est de résoudre des problèmes complexes le temps qu’ils étaient au lycée.

Maintenant, même cette petite différence a disparu, rapporte Hyde dans la revue Science [1]. Son équipe a passé au crible les scores de tests standardisés réalisés en 2005, 2006 et 2007 sur pratiquement 7 millions d’étudiants dans 10 états. Les chercheurs n’ont trouvé "aucune différence de sexe" dans les scores parmi les enfants de l’élémentaire au collège.

Parmi les étudiants ayant les scores les plus élevés, l’équipe a trouvé que les garçons blancs surpassaient les filles à 2 contre une. Chez les Asiatiques cependant, ce résultat était presque inversé. Hyde déclare que cela suggère que des facteurs culturels et sociaux, et non pas seulement le sexe, influencent la performance des étudiants lors des tests.

Dans certains états les garçons faisaient un tantinet mieux que les filles, et dans d’autres les filles dépassaient les garçons.

Une autre portion de l’étude confirme que les garçons tendent toujours à faire mieux que les filles dans les sections mathématiques des tests SAT passés par 1,5 million d’étudiants pour leur entrée au supérieur. En 2007, par exemple, les scores des garçons étaient plus élevés de 7% en moyenne environ que ceux des filles. Mais l’équipe de Hyde argumente en disant que la différence est une illusion statistique, créée par le fait que davantage de filles passent ce test.

Les résultats "confirment essentiellement" d’autres études précédentes, et elles devraient finalement graver dans le marbre l’idée que les filles ne s’orientent pas vers les filières scientifiques et techniques non pas parce qu’elles sont nulles en mathématiques. Mais qu’il y a des raisons culturelles et psychologiques faisant qu’elles restent toujours à la traîne derrière les garçons dans ces filières.

- La bosse des maths. Dehaene Stanislas.


Références et notes :

[1] Gender Similarities Characterize Math Performance. J. Hyde S. Lindberg, M. Linn, A. Ellis, C. Williams, Science.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2017 - Charlatans.info |