Accueil du site > Psychologie > Les gens lisent les informations qui collent à leur point de (...)

Les gens lisent les informations qui collent à leur point de vue

Le 11 juin 2009

Les lecteurs d’informations se rassasient de messages qui conviennent à leurs points de vue préexistants, au lieu d’aller s’éparpiller sur un large ensemble de perspectives. En d’autres termes, ils consomment ce avec quoi ils sont d’accord, expliquent des chercheurs.

Ces résultats proviennent d’une étude [1] qui a suivi des étudiants pour savoir comment ils passaient leur temps à lire des articles de médias sur des problèmes chauds tels que l’avortement ou le port d’armes. Sans surprise, les étudiants gravitent autour des articles qui confirment leurs points de vue.

"L’idée flottait depuis un bon bout de temps, mais elle n’avait jamais été démontrée" dit Silvia Knobloch-Westerwick, chercheuse en communication à l’Université de l’Etat de l’Ohio. "Elle était juste considérée comme issue du sens commun."

Cette préférence pour des points de vue identiques pourrait aussi influencer les purs et durs de la politique qui préfèrent lire des blogs ayant des points de vue politiques forts, selon une autre étude.

Cependant, les chercheurs ne savent toujours pas comment l’incertitude individuelle à propos des positions politiques, affecte le temps passé à lire un point de vue donné ou un autre opposé. Et d’un autre côté, les individus les plus confiants dans leur position politique pourraient chercher à lire des positions opposées.

Des informations qui vous conviennent

Des études précédentes avaient demandé à des gens de donner leurs habitudes de lectures de l’information et leurs croyances et positions politiques, libérales ou conservatrices. Mais l’étude de l’État de l’Ohio a fait plus en observant comment 156 étudiants passaient cinq minutes à lire des articles de magazines en ligne sur un ordinateur. L’ordinateur enregistrait le temps passé par chaque étudiant à lire des articles pour ou contre quatre sujets qui touchaient à l’avortement, au port d’armes, à la santé et au salaire minimum.

"Un sondage n’est pas le meilleur moyen pour cerner le problème" dit Knobloch-Westerwick. "Dans mon étude, nous avons seulement des gens qui cliquent sur des choses que nous pouvons voir discrètement."

Les résultats ont trouvé que les participants passaient 36% de temps de plus à lire des articles qui sont en accord avec leurs points de vue. Ils ont 58% de chances de choisir des articles qui soutiennent leurs positions, contre 43% de chances de choisir un article qui contredit leur vision des choses.

Selon l’étude, les étudiants passent aussi du temps à lire les deux points de vue d’un sujet donné, cependant peu de clics de souris ont été enregistrés uniquement sur des articles opposés à leurs positions.

Comment les passionnés de politique lisent

Selon le livre d’un autre chercheur, seuls 5% des lecteurs d’information en ligne vont sur des blogs politiques quotidiennement, pourtant ils représentent les consommateurs d’informations les plus actifs politiquement.

De tels lecteurs pourraient préférer les blogs aux sources médiatiques traditionnelles parce qu’ils suspectent l’existence de biais dans ces dernières, explique Richard Davis, scientifique politique de l’Université Brigham Young de l’Utah.


Références et notes :

[1] Selective Exposure to Attitude-Consistent and Counterattitudinal Political Information. Communication Research.Vol. 36, No. 3, 426-448 (2009).

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |