Accueil du site > Nouvelles > Les mystérieuses sphères du Costa Rica étudiées

Les mystérieuses sphères du Costa Rica étudiées

Le 24 mars 2010

Les anciennes sphères de pierre du Costa Rica ont été rendues célèbres par la séquence d’ouverture du film "Les Aventuriers de l’Arche perdue", où l’invincible Indiana Jones échappe héroïquement à la mort par écrasement par les mystérieuses reliques.

John Hoopes, professeur associé d’anthropologie, est récemment revenu d’un voyage au Costa Rica où lui et ses collègues ont étudié les balles de pierre pour l’UNESCO, l’organisation culturelle des Nations Unies qui pourrait donner aux sphères un statut d’héritage mondial.

Son compte-rendu aidera à déterminer si les sites associés aux orbes massives seront protégés et favorisés grâce à leur "éminente valeur pour l’humanité".

Hoopes, qui fait des recherches sur les cultures anciennes d’Amérique Centrale et du Sud, est l’un des experts les plus célèbres des sphères du Costa Rica. Il explique que bien que ces sphères de pierre soient très anciennes, l’intérêt international qu’on leur porte va toujours croissant.

"Les comptes-rendus les plus anciens sur les pierres viennent de la fin du 19° siècle, mais elles n’ont pas été réellement décrites scientifiquement avant les années 1930, ce qui en fait une découverte relativement récente" dit Hoopes. "Elles restent inconnues jusqu’à ce que la United Fruit Company commence à défricher le pays pour ses plantations de bananiers dans le Sud du Costa Rica."

Selon Hoopes, environ 300 balles sont connues, avec la plus grande qui pèse 16 tonnes et mesure 2,5 mètres de diamètre. La plupart d’entre elles sont regroupées au Costa Rica, dans la région du Delta Diquis. Certaines sont restées aux places originales de leur découverte, mais de nombreuses autres ont été déplacées ou endommagées par l’érosion, les incendies et le vandalisme.

Le chercheur déclare que les scientifiques pensent que ces pierres ont été façonnées aux environs de 600 après J.C., la plupart datant d’après 1000 après J.C. mais d’avant la conquête Espagnole.

"Nous datons les sphères grâce à leurs styles de poterie à et la datation au radiocarbone, en association avec les dépôts archéologiques trouvés à proximité des sphères de pierre" dit Hoopes.

"Un des problèmes avec cette méthodologie est que cela vous donne la dernière utilisation des sphères, mais cela ne vous dit rien sur l’époque où elles ont été fabriquées. Ces objets peuvent être utilisés pendant des siècles, et rester où ils sont pendant un millier d’années. Ainsi, il est très difficile de dire avec précision quand elles ont été fabriquées. La spéculation et la pseudoscience ont pollué la compréhension générale des sphères de pierre [1]. Par exemple, des publications ont déclaré que les sphères étaient associées à la "disparition" du continent Atlantis.

D’autres ont affirmé que les balles étaient des aides à la navigation ou des reliques associées à Stonehange ou aux têtes massives de l’Ile de Pâques.

"Les mythes reposent sur énormément de spéculations abondantes à propos d’anciennes civilisations imaginaires... ou de visites d’extra-terrestres" dit Hoopes.

En réalité, les excavations archéologiques des années 1940 ont découvert que les balles de pierre étaient associées à la poterie, et aux matériaux typiques des cultures précolombiennes du Sud du Costa Rica.

"Nous ne savons vraiment pas pourquoi elles ont été fabriquées" dit Hoopes. "Les gens qui les ont fabriquées n’ont laissé aucun écrit à leur sujet. Nous en sommes réduits aux données archéologiques pour tenter de reconstruire le contexte. La culture de ceux qui ont fabriqué ces sphères s’est éteinte peu de temps après la conquête Espagnole. Ainsi, il n’y a pas de mythes ni légendes, ni autres histoires racontées par les indigènes du Costa Rica sur les raisons de la fabrication des sphères."

Hoopes a créé une page internet [2] pour réfuter certaines des fausses idées à propos des sphères. Il déclare que la création des pierres, bien que vague, n’a rien à voir avec des cités disparues ni des vaisseaux spatiaux.

"Nous pensons que la technique principale qui a été utilisée était le picot, le lissage et le martèlement avec des pierres" dit Hoopes. "Il y a certaines sphères qui ont été retrouvées avec des marques des coups sur elles provenant de marteaux de pierre. Nous pensons que c’est ainsi qu’elles ont été formées, en martelant sur de gros rochers et en les sculptant pour obtenir leur forme sphérique."

  Le Paranormal : Ses documents - Ses hommes - Ses méthodes. Henri Broch.


Références et notes :

[1] Les mystérieuses sphères du Costa Rica, Observatoire Zététique

[2] Stones Balls of Costa Rica

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |