Accueil du site > Suppléments > Les plantes sans effet contre les bouffées de chaleur ni pour la (...)

Les plantes sans effet contre les bouffées de chaleur ni pour la mémoire

Le 8 août 2009

Deux études dirigées par des chercheurs de l’Université de L’Illinois à Chicago et de l’Université Northwestern, ont trouvé que les plantes habituellement utilisées n’ont pas d’effets sur les bouffées de chaleur ni sur la fonction cognitive chez les femmes ménopausées.

Ces études ont été publiées dans le Journal Menopause [1], le journal scientifique de la North American Menopause Society.

Dans la première étude, les plantes Cimicifuga racemosa (ou actée à grappe noire) et le trèfle des prés (ou trèfle violet) ont été comparées aux méthodes de soins standards – la thérapie hormonale – et à un placebo dans le cadre du traitement des bouffées de chaleur.

Les chercheurs ont enrôlé 89 femmes avec des bouffées de chaleur modérées ou sévères, dans une étude clinique en quatre axes, randomisée et en double-aveugle. Les femmes, qui vivaient au moins 35 bouffées de chaleur et suées nocturnes par semaine, ont été suivies pendant 12 mois. Elles notaient sur un journal le nombre de bouffées de chaleur qu’elles vivaient par jour, ainsi que leur intensité.

Les chercheurs ont découvert que le nombre moyen de bouffées de chaleur par semaine diminuait avec le temps dans tous les groupes, celui prenant l’actée à grappe noire (Cimifuga racemosa) a diminué de 34%, celui au trèfle violet de 57%, le groupe placébo de 63% et le groupe à la thérapie hormonale de 94%.

"Le message important est que l’état de toutes les femmes s’est amélioré, mais il y avait un effet placebo important, et les plantes n’ont pas fait mieux que le placebo" explique Stacie Geller, professeur d’Obstétrique et de Gynécologie et auteure principale de l’étude. "Comme on pouvait s’y attendre, la thérapie hormonale, considérée comme la thérapie par excellence, a significativement réduit les bouffées de chaleur comparée au placébo" dit Geller.

"Nous avons aussi trouvé que les plantes étaient sans danger, ce qui est important étant donné que de nombreuses femmes continuent à les utiliser."

Geller et ses collègues, de l’Université de l’Illinois et du Centre des Suppléments Alimentaires aux Plantes du NIH, n’ont rapporté aucune différence significative entre les traitements aux plantes et les placébos pour tous les paramètres de sécurité, y compris ceux concernant l’utérus et les seins, les enzymes du foie, les profiles lipidiques ou encore l’hémogramme.

Dans une seconde étude, les chercheurs ont inscrit 66 femmes de l’étude précédente pour déterminer si les traitements aux plantes avaient un effet sur les capacités cognitives, particulièrement sur le mémoire verbale. C’était la première étude de ce genre à évaluer les effets cognitifs de l’actée à grappe noire.

Les femmes ont réalisé des tests cognitifs avant de recevoir un traitement, ainsi que pendant les 12 mois de traitement durant lesquels on a mesuré leurs souvenirs des mots et des récits. Elles ont également porté des appareils de contrôle qui mesuraient les changements de conductance de leur peau pendant les bouffées de chaleur. Les bouffées de chaleur subjectives et objectives étaient enregistrées pendant une période de 24 heures.

L’étude, tout comme l’essai principal, a trouvé qu’aucune des plantes n’avait d’effet bénéfique ou néfaste sur la mémoire. La thérapie hormonale utilisée pendant l’étude, le Prempro, avait un impact légèrement négatif sur la mémoire.

"Ensemble, ces deux études démontrent que comparée aux plantes, seule la thérapie hormonale avait un effet bénéfique sur les symptômes vasomoteurs, mais ce bénéfice était au prix d’une légère diminution de la mémoire" explique Pauline Maki, professeure de psychiatrie et de psychologie et auteure principale de la seconde étude. Maintenant, le but de la recherche est d’identifier un traitement sûr et efficace contre les bouffées de chaleur qui serait à la fois neutre ou bénéfique au fonctionnement de la mémoire.

- 100 Idées tordues sur le corps, la santé. Anahad O’Connor.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |