Accueil du site > Psychologie > Les programmes pour le cerveau fonctionnent-ils ?

Les programmes pour le cerveau fonctionnent-ils ?

Le 21 avril 2010

Jouer à un ordinateur stimule votre QI, disent les déclarations de certaines sociétés qui vendent des logiciels d’entrainement cérébral. Mais selon l’étude la plus importante faite sur le sujet, ces déclarations constituent certes de belles promesses, mais creuses. En effet, cette étude n’a trouvé aucune preuve de bénéfices cognitifs généraux, du moins les bénéfices intellectuels obtenus ne dépassaient pas ceux réalisés grâce à un simple surf sur Internet.

L’idée de cette étude est née grâce à une émission de télévision de la BBC. Les producteurs ont contacté Adrian Owen du MRC Cognition and Brain Sciences Unit de Cambridge pour les aider à mettre en place une expérience afin de tester l’efficacité des programmes informatiques d’entrainement cérébral. Plusieurs de ces logiciels sont réalisés sur un mode ludique, comme des jeux, et y jouer stimule, parait-il, la mémoire, l’attention et d’autres fonctions cognitives.

Mais peu d’études rigoureuses ont été dirigées sur le sujet, et plusieurs chercheurs ont mis en cause ces allégations en tentant de savoir si les meilleurs programmes avaient plus d’effets que n’en avaient de simples jeux sur ordinateur. Par exemple, il y a peu de recherches solides suggérant qu’utiliser ces logiciels a un effet bénéfique sur la cognition générale pouvant s’appliquer dans la vie de tous les jours.

Dans cette nouvelle étude, Owen et ses collègues ont développé deux programmes d’entrainement en ligne et les ont testés sur 11 430 adultes en bonne santé, qui se sont enregistrés sur un site internet mis en place par la BBC. Un groupe s’est entrainé avec un programme qui mettait l’accent sur le raisonnement et les aptitudes de résolution de problèmes, et un autre groupe s’est entrainé sur un logiciel qui se concentrait sur la mémoire courte et l’attention.

Un troisième, le groupe de contrôle, faisait essentiellement des recherches, cherchant des réponses à des questions de culture générale sur Internet. On a demandé à tous les participants de "s’entrainer" au moins 10 minutes, trois fois par semaine pendant 6 semaines, et tous ont passé une batterie de tests cognitifs avant et après cette période de 6 semaines.

Sans surprise, les sujets de tous les groupes ont fait mieux dans les tâches qu’ils avaient pratiquées. Ceux qui ont suivi les programmes d’entrainement cérébraux ont fait aussi bien que ceux affectés à des recherches sur internet. Mais "aucune des aptitudes entrainées via les tâches n’a été transférée vers une autre aptitude mentale ou cognitive au-delà de ce qui avait été spécifiquement pratiqué" expliquent les auteurs de l’étude publiée dans Nature [1]. Ce que font les gens ne fait pas de différence…

"Même lorsque les tests étaient conceptuellement identiques, nous n’avons pas vu d’améliorations" dit Owen. Par exemple, une personne qui s’est entrainée sur un programme de mémoire (du genre Memory) où il fallait retrouver deux cartes identiques ont dû batailler ferme dans un test similaire où il fallait retrouver des étoiles cachées dans des boites. Il conclut que ces logiciels d’entrainements cérébraux n’améliorent les capacités des joueurs que dans les tâches spécifiques qu’ils ont pratiquées. Ce qu’affirmait déjà le chercheur en neurosciences Alain Lieury dans son livre "Stimuler ses neurones, oui mais comment ?".

- Doper son cerveau - réalité ou intox ? Alain Lieury.
- Stimuler ses neurones... oui mais comment ? Alain Lieury.


Références et notes :

[1] Putting brain training to the test Nature nfv, (2010)

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |