Accueil du site > Suppléments > Les suppléments de pollen d’abeilles

Les suppléments de pollen d’abeilles

Le 26 mai 2012

Parmi la myriade de compléments alimentaires vendus sur le marché, on peut trouver différents produits provenant des abeilles, comme le pollen d’abeilles. Les déclarations faites sur les suppléments au pollen sont typiquement exagérées et sans preuves consistantes, comme souvent dans ce genre de commerce faiblement réglementé. Voici un exemple de déclarations à propos des compléments alimentaires au pollen d’abeilles, lu sur les sites les proposant à la vente :

"Les bénéfices sont énormes, et de nombreux experts de la santé ont démontré les effets de la substance. Cette substance particulière est connue comme étant un stimulant immunitaire efficace, et l’une des meilleures façons de réussir un bon régime nutritif."

"Le pollen d’abeilles a démontré augmenter les fonctions sexuelles chez les hommes et chez les femmes. Il stimule nos organes, tout comme nos glandes, et est connu pour améliorer naturellement l’espérance de vie."

Malheureusement, vous ne trouvez jamais les références scientifiques des études publiées confirmant ces déclarations. Sans compter qu’il y a aussi des problèmes à propos de la sécurité de ces compléments alimentaires qui n’ont pas été suffisamment étudiés.

La sécurité

Un récent compte-rendu met en lumière l’un des soucis relatifs à la sécurité des produits au pollen d’abeille : les réactions allergiques, voire même anaphylactiques. Le Canadian Medical Association Journal [1] rapporte qu’une femme âgée de 30 ans avec des allergies saisonnières, mais sans passé d’allergies aux aliments, médicaments, insectes ni latex, a eu une réaction anaphylactique après avoir consommé du pollen d’abeilles. Celle-ci avait les paupières, les lèvres et la gorge gonflées, des difficultés à avaler, de l’urticaire et autres symptômes potentiellement mortels. Après un traitement d’urgence et l’arrêt des suppléments au pollen, les réactions ont disparu.

Ce n’est pas le premier compte-rendu de ce genre. Un autre cas a rapporté une anaphylaxie à cause du pollen d’abeilles [2] en 2001, et un autre en 2010 [3]. Les personnes avec un passé d’allergie au pollen ont montré une réactivité positive aux compléments alimentaires au pollen d’abeilles [4], mais une réaction peut survenir même sans aucun passé médical d’allergies. La réaction allergique n’est pas le seul risque rapporté des produits au pollen. Il y a un compte-rendu publié [5] qui a rapporté un cas de réaction photosensible de la peau à un supplément contenant du pollen d’abeilles chez un patient [6]. Un autre compte-rendu détaille un cas d’insuffisance rénale à cause du pollen. Pourtant, une autre étude [7] avait trouvé des substances connues pour endommager les reins (alcaloïdes pyrrolizidine hépatotoxiques) dans le pollen d’abeille.

Ces études mettent en lumière les risques potentiels pour la santé des suppléments au pollen d’abeilles, mais elles ne documentent pas la magnitude du risque, et c’est bien ça le problème. Dans de nombreux pays, il n’y a pas besoin de présenter d’études spécifiques sur la sécurité des compléments alimentaires avant de les mettre sur le marché. Cette absence de régulation, et la croyance populaire selon laquelle les compléments alimentaires sont sans danger, résultent largement en l’illusion naturaliste selon laquelle parce que le pollen d’abeille est "naturel" (terme mal défini et obscur) il doit être sans danger. Ce sophisme du naturel oublie que la nature est bourrée de toxines potentiellement mortelles, ce qui fausse tout le raisonnement.

Efficacité

En médecine il ne suffit pas d’évaluer le risque seul. Au lieu de cela, nous prenons en considération le rapport risques sur bénéfices de toute intervention. Il est clair que le fait de consommer des produits au pollen d’abeilles n’est pas sans risques, et les risques peuvent être importants. Seules des études cliniques contrôlées pourront établir exactement quelle est la magnitude des risques potentiels du pollen d’abeille. Il faut aussi des études cliniques contrôlées pour évaluer tout bénéfice potentiel à la santé provenant de ces produits. Malheureusement, ces études font cruellement défaut.

De nombreuses déclarations sur le pollen d’abeilles en font état comme d’un "super-aliment", catégorie fallacieuse utilisée pour décrire des bénéfices à la santé prétendument miraculeux d’un aliment "parfaitement équilibré". Ces affirmations reposent sur l’erreur logique disant que plus est toujours mieux, et sur le rôle exagéré de la nutrition dans la santé globale. Tous les "super-aliments" supposés ne sont pas de bonnes sources nutritives, les éléments de preuve faisant généralement défaut. Il n’y a pas de bénéfices théoriques dans le fait de tirer toute sa nutrition d’une seule source (quand bien même cela serait possible) contre une alimentation diversifiée.

Il y a quelques études sur la nature "ergogénique" du pollen d’abeilles, catégorie bancale d’aliments qui augmenteraient la performance athlétique. Le consensus de la recherche [8] est que le pollen d’abeille n’a aucun effet bénéfique "ergogénique", le pollen est en réalité un "super-aliment" négatif !

Tout le reste n’est que publicité, marketing et anecdotes.

Malheureusement, l’information en ligne sur le pollen d’abeilles est noyée dans les publicités des sociétés ou des vendeurs individuels de produits venant des abeilles. Certains sites web n’hésitent pas à affirmer que vous pourrez vivre 125 ans en mangeant toute votre vie du pollen d’abeille, agrémenté d’anecdotes invérifiables ou fausses sur certains villages des montagnes Caucasiennes de Russie qui mangeraient du pollen et vivraient jusqu’à 125 ans. Ce sont les mêmes qui sont utilisés pour vendre les bénéfices des yaourts ! Cette déclaration associant leur longévité au pollen d’abeilles est répétée sans cesse sur les sites qui en proposent à la vente, et tous font référence aux travaux d’un certain Dr Nicolai Tsitsin, botaniste russe de la première moitié du 20° siècle. Évidemment, ici, la légende remplace la recherche.

Les autres déclarations sur le pollen d’abeilles sont totalement réfutées par les essais cliniques contrôlés. Certaines reposent sur des études précliniques qui ont analysé les constituants et les propriétés biologiques du pollen d’abeilles. Il n’y a aucun doute que le pollen d’abeilles contient plusieurs éléments chimiques biologiquement actifs, et il n’est pas improbable que l’un ou plusieurs d’entre eux puissent avoir des propriétés médicalement utiles et intéressantes. Mais il est tout aussi probable qu’il ait aussi des propriétés provoquant des effets négatifs sur la santé, comme indiqué plus haut.

Une étude a trouvé des effets anti-inflammatoires [9] dans certains extraits de pollen d’abeilles. L’effet anti-inflammatoire provient de l’inhibition de la production de NO et l’inhibition de COX-2 (mais pas de la COX-1).

D’ailleurs, l’inhibition de COX-2 et pas de COX-1 a le même effet que le Vioxx, dont on sait qu’il augmente le risque de crise cardiaque chez les individus susceptibles. Le fait est qu’il est difficile d’extrapoler à partir de tels effets vers des résultats cliniques. Tous les éléments chimiques qui ont un effet anti-inflammatoire ne sont pas bénéfiques, même s’ils peuvent être cliniquement utiles après purification et standardisation des ingrédients actifs.

Les déclarations selon lesquelles le pollen d’abeilles "stimule le système immunitaire" sont fréquentes chez les vendeurs. Mais cette expression ne veut scientifiquement rien dire, et est simplement utilisée parce que c’est le type d’affirmation qui peut être faite sans aucune preuve. De même que les effets anti-inflammatoires, s’ils sont importants dans le pollen consommé, sont à l’opposé d’un effet "stimulant" le système immunitaire, car par définition, les effets anti-inflammatoires résultent de la suppression ou de l’inhibition d’un ou plusieurs aspects du système immunitaire.

Conclusion

Les produits au pollen d’abeilles sont un exemple classique des illusions logiques de l’industrie des compléments alimentaires. Les affirmations faites sur ces produits sont souvent exagérées et non confirmées par des éléments de preuves scientifiques rigoureux. Le peu de preuves existantes montrent qu’il est inefficace. Ce qui est affiché comme des preuves "scientifiques" sur les sites internet promotionnels ne sont que d’anciennes légendes et anecdotes. Ajoutons à cela qu’il y a des problèmes de sécurité avec les compléments alimentaires de pollen d’abeilles, principalement à cause des réactions potentiellement allergiques et toxiques pour les organes.

Il n’y a finalement aucune raison valable de recommander la consommation de produits au pollen d’abeilles, alors qu’ils ne sont pas sans dangers.


Références et notes :

[1] Anaphylaxis from bee pollen supplement. Canadian Medical Association Journal. cmaj.112181.

[2] Bee pollen-induced anaphylactic reaction in an unknowingly sensitized subject. Greenberger PA, Flais MJ. Ann Allergy Asthma Immunol. 2001 Feb ;86(2):239-42.

[3] Bee pollen : a dangerous food for allergic children. Identification of responsible allergens. Martín-Muñoz, Bartolome B, Caminoa M, Bobolea I, Ara MC, Quirce S. Allergol Immunopathol. 2010 Sep-Oct ;38(5):263-5.

[4] Bee pollen sensitivity in airborne pollen allergic individuals. Constantinos Pitsios, Caterina Chliva, Nikolaos Mikos, Evangelia Kompoti, Anna Nowak-Wegrzyn, Kalliopi Kontou-Fili.

[5] Photosensitivity reaction in a woman using an herbal supplement containing ginseng, goldenseal, and bee pollen. Palanisamy A, Haller C, Olson KR. J Toxicol Clin Toxicol. 2003 ;41(6):865-7.

[6] A case report of acute renal failure associated with bee pollen contained in nutritional supplements. Akiyasu T, Paudyal B, Paudyal P, Kumiko M, Kazue U, Takuji N, Takashi K, Yoshihisa N, Minoru K. Ther Apher Dial. 2010 Feb ;14(1):93-7.

[7] Hepatotoxic pyrrolizidine alkaloids in pollen and drying-related implications for commercial processing of bee pollen. Boppré M, Colegate SM, Edgar JA, Fischer OW. J Agric Food Chem. 2008 Jul 23 ;56(14):5662-72.

[8] Ergogenic and ergolytic substances. Williams MH. Med Sci Sports Exerc. 1992 Sep ;24(9 Suppl):S344-8.

[9] Anti-inflammatory effect of bee pollen ethanol extract from Cistus sp. of Spanish on carrageenan-induced rat hind paw edema. Maruyama H, Sakamoto T, Araki Y, Hara H. BMC Complement Altern Med.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2017 - Charlatans.info |