Accueil du site > Science > Les tests génétiques pour prévenir les risques de cancer sont-ils fiables (...)

Les tests génétiques pour prévenir les risques de cancer sont-ils fiables ?

Le 6 mars 2015

Bien qu’il n’y ait que très peu de tests génétiques validés qui soient en mesure de préciser les risques d’être atteint par certains cancers, ou qui puissent aider à sélectionner des thérapies génétiquement ciblées contre le cancer, une étude publiée dans le Journal of the National Cancer Institute [1] montre qu’Internet est toujours le lieu principal où l’on peut trouver un marketing vigoureux concernant la vente de tests à la fois légitimes, tout comme d’autres qui ont une valeur scientifique hautement douteuse.

Les chercheurs auteurs de cette étude ont analysé l’information délivrée sur 55 sites internet financés par des entreprises commerciales, par des institutions académiques, par des instituts de recherche, par des médecins et des organisations marketing de médecine personnalisée contre le cancer. Les auteurs définissent ces organisations marketing de médecine personnalisée contre le cancer comme étant des "produits ou services qui peuvent être utilisés pour personnaliser et individualiser des soins médicaux sur des données génomiques ou dérivés des tumeurs."

Les chercheurs ont codé les sites internet selon le type de produits proposés et le type et la qualité des informations qu’ils affichaient à propos de leurs produits. Leurs analyses de chaque site internet ont ensuite été passées en revue par un panel d’experts pour déterminer si les tests proposés étaient des tests standards ou non, et s’ils reposaient sur des éléments de preuve cliniques publiés démontrant ainsi leur utilité.

Les sites internet proposaient à la fois des tests génétiques somatiques (non héréditaires) et de lignée germinale (héréditaires). Parmi ceux qui offraient des tests somatiques, très peu de tests vendus étaient validés par la recherche (comme le test des mutations des récepteurs du facteur de croissance épidermique (EGFR) chez les patients atteints d’un cancer du poumon), tandis que 88% des tests non-standards vendus n’étaient pas validés par la recherche.

En outre, 85 % des sites affichaient des informations à propos des bénéfices (ou supposés) de leurs produits et services, mais seulement 27 % ajoutaient des informations sur les limites de leurs produits. Environ la moitié des sites internet commerciaux incluaient le prix des tests, qui allaient de 90 euros à 12000 euros.

Les chercheurs de conclure que bien que le marketing en ligne puisse éventuellement améliorer l’accès aux tests, la grande majorité des entreprises qui vendent des tests somatiques en ligne font la promotion de tests qui ne présentent pas de preuves cliniques de leur utilité ni de leur fiabilité.


Références et notes :

[1] Products Advertised on Personalized Cancer Care Websites : True or False Claims ? Stacy Gray, Angel Cronin, Elizabeth Bair, Neal Lindeman, Vish Viswanath, Katherine Janeway. JNCI - J Natl Cancer Inst (2015) 107 (5) : djv030 doi:10.1093/jnci/djv030.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |