Les ventouses

Le 11 octobre 2008

Traitement qui a vu le jour indépendamment dans plusieurs cultures. Un stimulus est appliqué sur certains points de la surface du corps en fixant des coupes, ou cloches de verre, qui génèrent un phénomène de succion.

Les concepts

Les ventouses sont un traitement ancien qui était pratiqué dans des endroits comme la Chine, le Vietnam, les Balkans, la Russie, le Mexique ou l’Iran. L’air dans les coupes en verre est chauffé par une flamme, puis la coupe est rapidement retournée sur la peau. Quand l’air des cloches refroidit, un vide se développe qui créé une succion. Cet effet de succion est visible car la peau, et ses tissus sous-jacents, sont aspirés en partie dans la coupe. Parfois la peau est préalablement lacérée, pour que la succion attire le sang de la microcirculation cutanée. Cette forme de ventouse était notamment populaire à l’époque même où les saignées l’étaient aussi en Europe.

Dans la médecine traditionnelle chinoise, les ventouses pouvaient être utilisées comme l’un des différents moyens de stimuler les points d’acupuncture. Ainsi, la pratique chinoise des ventouses reposait sur la même philosophie que celle de l’acupuncture.

Les ventouses sont utilisées dans le cadre de tout un ensemble de conditions, comme les problèmes musculo-squelettiques, l’asthme ou l’eczéma. Certains praticiens déclarent même traiter des conditions telles que la stérilité, la grippe ou l’anémie. Habituellement, elles sont employées en association avec d’autres thérapies. Le traitement dure au moins 20 minutes et plusieurs sessions sont souvent recommandées. Les ventouses sont fréquemment utilisées par des praticiens de thérapies alternatives comme les naturopathes, les acupuncteurs ou encore les chiropracteurs.

Quelles sont les preuves ?

La seule étude contrôlée d’un traitement par les ventouses n’a pas démontré d’efficacité dans la réduction de la douleur. Cependant, la procédure des ventouses, et ses aspects visibles (par exemple le fait que la peau soit aspirée dans la coupe comme par "magie"), sont susceptibles de générer une réponse placebo supérieur à la moyenne.

Quand elles sont manipulées correctement, il y a peu de risques. D’un autre côté, l’action d’aspiration peut laisser des ecchymoses sous la forme de ronds, des bleus qui peuvent durer plusieurs jours. La version saignée des ventouses peut, quant à elle, être la cause d’infections.

Conclusion

Les traitements par ventouses ont une longue histoire derrière eux, mais cela ne leur donne pas plus d’efficacité pour autant, et ce pour quelque maladie qui soit, aucune preuve n’a montré qu’elles étaient d’une quelconque utilité.

- Médecines alternatives : le guide critique. Collectif.
- Histoires parallèles de la médecine. Des Fleurs de Bach à l’ostéopathie. Thomas Sandoz.


Références et notes :

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2016 - Charlatans.info |