Accueil du site > Suppléments > Les vitamines C et E ne réduisent pas les risques cardiovasculaires

Les vitamines C et E ne réduisent pas les risques cardiovasculaires

Le 10 novembre 2008

D’après une étude publiée dans le JAMA [1], ni les suppléments de vitamine C, ni ceux de vitamine E, ne réduisent les risques de maladies cardiovasculaires comme les crises cardiaques ou les attaques.

Une seconde étude [2] n’a pas réussi non plus à montrer que prendre de faibles doses d’aspirine pouvait prévenir les maladies cardiovasculaires et coronariennes chez des sujets Japonais ayant du diabète.

Nombreux sont ceux qui prennent des suppléments de vitamines dans le but d’éviter toute maladie chronique. Dans une étude visant à établir si ces suppléments prévenaient réellement les maladies de coeur, 14 641 médecins, âgés en moyenne de 64 ans, ont pris soit de la vitamine C, soit de la vitamine E ou un placebo pendant une durée d’environ 8 années.

Les hommes qui avaient pris les vitamines n’allaient en définitive pas mieux que ceux qui avaient avalé un placebo. C’est ce qu’ont conclu les chercheurs de l’Hôpital de Boston, dans le très sérieux Journal of the American Medical Association (JAMA).

La vitamine E et la vitamine C sont des antioxydants, censés protéger contre les dommages causés par les radicaux libres, substances pouvant nuire aux cellules, aux tissus et organes. Les fruits et les légumes sont riches en antioxydants, et des études ont montré que les personnes ayant un régime riche en fruits et légumes avaient des risques réduits de maladies de coeur, de cancer et autres.

"Les gens devraient se concentrer sur un régime sain, riche en fruits et légumes, faire de l’exercice régulièrement et contrôler les facteurs de risques comme le cholestérol et leur tension afin de réduire les risques de maladies cardiovasculaires." déclare le Dr. Howard Sesso l’un des chercheurs.

"Contrairement à d’autres études dans lesquelles les vitamines E et C étaient données en association avec d’autres antioxydants, cette étude a étudié les deux vitamines individuellement. Nos résultats s’ajoutent au consensus croissant à propos de l’absence de protection des vitamines E et C pour ce qui est des maladies cardiovasculaires." ajoute le Dr. J. Michael Gaziano, l’un des chercheurs.

Une autre étude indépendante, impliquant 2539 hommes Japonais atteints de diabète de type 2, a trouvé que prendre de faibles doses d’aspirine tous les jours ne semblait pas réduire les risques de maladie de coeur, de crise cardiaque ni les risques de maladie artérielle.

Les crises cardiaques et les attaques sont les principales causes de décès chez les personnes ayant du diabète de type 2, celui associé à l’obésité.

"Le recours à l’aspirine, comme que moyen de prévention pour les maladies cardiovasculaires chez les individus ayant du diabète, est très souvent recommandé, mais les preuves d’efficacité soutenant cette recommandation sont extrêmement rares." dit le Dr. Antonio Nicolucci.

- Nutrition et risques alimentaires. Cahiers de l’AFSSA. Collectif.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2017 - Charlatans.info |