Accueil du site > Suppléments > Pas de bénéfices des vitamines sur le cancer du sein

Pas de bénéfices des vitamines sur le cancer du sein

Le 12 novembre 2008

Les femmes qui ont pris du calcium et de la vitamine D ont développé autant de cancers du sein que celles qui n’en ont pas pris. C’est la conclusion à laquelle est arrivée une grande étude, contredisant les conclusions d’études précédentes qui avaient trouvé des bénéfices à la prise de suppléments de vitamine D.

L’étude, qui fait partie de la Women’s Health Initiative [1], a suivi plus de 36 000 femmes post ménopausées qui avaient été tirées au sort pour soit prendre des suppléments de calcium et de vitamine D, soit pour prendre un placebo. Les chercheurs s’intéressaient principalement à la différence que cette prise de suppléments aurait sur les fractures de la hanche, mais le cancer du sein était la seconde variable étudiée.

Après environ 7 ans, il y eut 528 cas de cancer du sein dans le groupe prenant du calcium et de la vitamine D, à comparer aux 546 cas dans le groupe placebo, différence considérée comme non significative statistiquement.

"La principale découverte ne confirme pas la relation causale entre l’utilisation de suppléments de calcium et de vitamine D et une réduction de l’incidence des cancers du sein, malgré l’association observée dans certaines études épistémologiques passées" écrivent les auteurs de l’étude dirigée par le Dr. Rowan Chlebowski de l’Université de Californie dans le Journal de l’Institut National sur le Cancer. "Les preuves actuelles ne soutiennent pas leur utilisation à quelque dose que ce soit, dans le but de réduire les risques de cancer du sein."

D’après le Dr. Jennifer Ligibel, oncologue à Boston, cette étude est le premier test rigoureux sur la vitamine D comptant pour des facteurs que les précédentes étaient incapables d’isoler. Les femmes qui prennent des compléments alimentaires pourraient être en meilleure santé que celles qui n’en prennent pas, par exemple, et cela pourrait fausser les résultats des études précédentes. Mais il demeure des questions à propos de la vitamine D, dit-elle.

"Je pense que c’est une étude importante. Elle nous apprend qu’il reste beaucoup de travail à faire sur la vitamine D" ajoute-t-elle. "Je pense que cela va freiner cette habitude de dire aux gens de consommer des doses importantes de vitamine D afin de prévenir le cancer."

Enfin, les Dr. Corey Speers et Powel Brown du Collège de Médecine Baylor précisent que d’autres études sont nécessaires pour voir si l’âge des femmes, si la dose de vitamine D prise, si le calcium consommé et si la thérapie hormonale pouvaient avoir eu un impact sur les résultats.

- Nutrition et risques alimentaires. Cahiers de l’AFSSA. Collectif.


Références et notes :

[1] Calcium Plus Vitamin D Supplementation and the Risk of Breast Cancer. . Journal of the National Cancer Institute. 09/2008.

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |