Accueil du site > Nouvelles > Perlimpinpin et compagnie !

Perlimpinpin et compagnie !

Le 16 novembre 2008

Le mensuel Que Choisir [1] s’attaque ce mois-ci aux compléments alimentaires, objets de tous les commerces et de toutes les convoitises marchandes. Pour maigrir, pour faire pousser les cheveux sur un chauve, pour se muscler, pour être plus intelligent, pour avoir la forme, pour vivre plus vieux, soulager l’arthrite, ils se déclinent à toutes les sauces.

Vendus surtout en pharmacie car ces dernières leur apportent, à tort, leur caution de sérieux de vendeur de médicaments, on les trouve aussi en grande surface ou en parapharmacie. Or les pharmacies ne sont plus qu’un commerce comme un autre lorsqu’ils proposent des compléments alimentaires qui, contrairement aux médicaments, n’ont pas obligation de résultats, ni besoin d’études scientifiques pour prouver leurs allégations. il suffit de l’écrire sur la boite. Leur seule obligation étant de ne pas nuire... ce qui n’est même pas toujours le cas.

Le dossier de Que Choisir ne fera que répéter ce que toute personne bien informée sait déjà : les compléments alimentaires ne servent à rien, surtout dans un pays où les carences n’existent plus. Néanmoins, il est toujours utile de le répéter.

Les dernières études sur les vitamines n’ont fait que confirmer ce fait.

Les études mises en avant par les promoteurs de compléments alimentaires sont généralement de qualité médiocre. Leur méthodologie est critiquable, les échantillons trop réduits, les groupes contrôle ou placébo inexistants, les conclusions jamais confirmées.

Pourtant, les consommateurs veulent toujours y croire. C’est ce qui fait que le marché est toujours aussi florissant, la crédulité est humaine et la confiance trop souvent trahie pour une poignée d’euros. Un packaging séduisant et faisant sérieux, un nom de laboratoire inventé, une blouse blanche suffisent souvent à convaincre des clients pour lesquelles les véritables études scientifiques semblent trop inaccessibles, mais qui pourtant leur éviterait de jeter leur argent par les fenêtres.

Reste qu’ils seront toujours nombreux à vous dire que leur pilule, leur gélule fonctionne bien. Mais peut-être l’explication ne se trouve-t-elle justement pas dans la pilule ?

- Nutrition et risques alimentaires. Cahiers de l’AFSSA. Collectif.


Références et notes :

[1] Perlimpinpin et compagnie. Que Choisir. Novembre 2008.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2017 - Charlatans.info |