Accueil du site > Nouvelles > Pourquoi des gens croient que des forces invisibles contrôlent le monde (...)

Pourquoi des gens croient que des forces invisibles contrôlent le monde ?

Le 21 mai 2009

Esprits, âmes, fantômes, dieux, démons, anges, extra-terrestres, êtres intelligents, conspirateurs gouvernementaux, et toute autre sorte d’agents invisibles avec du pouvoir et une intention sont considérés comme étant des agents qui hantent notre monde et contrôlent nos vies.

L’explication sur cette croyance contient deux parties, d’abord celle du concept de "structuration" qui est cette tendance à trouver des structures, des formes, des objets, dans un bruit qui n’a en réalité aucun sens (pareidolie). Considérons le visage sur Mars, la Vierge Marie sur une façade, les messages sataniques dans la musique rock. Bien entendu, certaines de ces structures sont réelles. Trouver des structures prédictives dans le temps qui change, dans les arbres fruitiers, dans les proies des animaux migrateurs et les prédateurs affamés ont été des éléments centraux pour la survie des hominidés du paléolithique.

Le problème vient de ce que nous n’avons pas évolué avec un appareil de détection anti-balivernes dans nos cerveaux nous permettant de discerner entre les vraies et les fausses structures. Ainsi, nous faisons deux types d’erreurs : celle du faux positif où l’on croit percevoir des structures quand il n’y en a pas, et l’autre type d’erreur qui est celle du faux négatif où l’on ne croit pas en une structure qu’il est pourtant réelle.

Si vous croyez que le lion dans l’herbe est un dangereux prédateur quand il ne s’agit que du vent, vous êtes plus susceptible de survivre que si vous prenez le lion dans l’herbe pour du vent alors qu’il s’agit vraiment d’un dangereux prédateur. Parce que le cout de la première erreur (le faux positif) est bien moindre que le cout du second type d’erreur (le faux négatif), et étant donné qu’il n’y a pas temps à perdre à délibérer sagement entre les deux dans un monde d’interactions proies-prédateurs, la sélection naturelle aura favorisé les animaux les plus susceptibles de supposer que toutes les structures étaient réelles.

Mais nous faisons quelque-chose que les autres animaux ne font pas. Nous autres, hominidés avec un gros cerveau, un cortex développé et une théorie de l’esprit, avons cette capacité à être conscient d’états mentaux tels que les désirs et les intentions à la fois chez nous et chez les autres, nous inférons des agents derrière les structures que nous observons, l’"agentivité" : cette tendance à croire que le monde est contrôlé par des agents intentionnels invisibles. Nous croyons que ces agents intentionnels contrôlent le monde, parfois de manière invisible depuis leur position tout en haut de la hiérarchie. Ensemble structuration et agentivité forment les bases cognitives du chamanisme, du paganisme, de l’animisme, du polythéisme, monothéisme et toutes les formes de spiritualismes.

L’agentivité nous conduit bien au-delà du monde des esprits. Le "Créateur Intelligent" est supposé être un agent invisible ayant créé la vie. Les extra-terrestres sont souvent dépeints comme des êtres puissants venant du ciel pour nous prévenir de notre autodestruction imminente. Les théories de la conspiration comprennent inéluctablement des agents cachés qui travaillent en sous main, en coulisses, ces maitres des marionnettes dirigeant la politique et l’économie que seraient les Rothschild, les Rockefeller, les Illuminatis, les Francs-Maçons, etc.

Il y a des preuves substantielles venant des neurosciences cognitives montrant que les êtres humains aiment trouver des structures tout en leur attribuant des agents, comme dans le livre très documenté SuperSense du psychologue Bruce Hood. Exemples : les enfants croient souvent que le soleil peut penser et les suivre partout, à cause de telles croyances, ils ajoutent souvent des yeux et une bouche souriante sur les soleils qu’ils dessinent.

Les adultes refusent de porter la veste d’un assassin, croyant que le "mal" est une force surnaturelle qui transmet son agent négatif sur le vêtement (et à l’inverse, que le fait de revêtir un vêtement du dalaï-lama fera de vous une meilleure personne). Un tiers des patients de transplantation croient que la personnalité du donneur est transplantée avec l’organe. Les aliments en forme d’organe génitaux (bananes, huitres, ginseng, corne de rhino) sont supposés augmenter le potentiel sexuel de celui qui les avale. Des sujets qui regardent des formes géométriques avec des yeux interagissant sur un écran d’ordinateur concluent qu’elles représentent des agents avec des intentions morales…

"Nombreux sont les individus intelligents et instruits qui vivent un sens puissant qu’il existe des structures, des forces, des énergies et des entités qui opèrent dans le monde" explique Hood. "Plus important, de telles expériences ne sont pas justifiées par un ensemble de preuves fiables, ce qui fait qu’elles sont surnaturelles et non scientifiques. L’inclination ou le sens qu’elles pourraient être réelles est notre supersense."

Nous sommes nés pour croire au surnaturel !

- SuperSense : Why We Believe in the Unbelievable. Bruce M. Hood.
- Les mécanismes de la crédulité. Fabrice Clément.


Références et notes :

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |