Accueil du site > Psychologie > Pourquoi les gens plus intelligents tendent à être athées

Pourquoi les gens plus intelligents tendent à être athées

Le 19 mai 2017

La question de savoir pourquoi les gens plus intelligents tendent à être athées est une question qui date de l’époque romaine et de la Grèce Antique. Le lien entre l’intelligence et la religion peut s’expliquer si la religion est considérée comme un instinct, et l’intelligence comme la capacité à outrepasser nos propres instincts. C’est l’hypothèse émise par Edward Dutton de l’Ulster Institute for Social Research au Royaume-Uni, et Dimitri Van der Linden de l’Université de Rotterdam dans un article publié dans le journal Evolutionary Psychological Science [1].

Le modèle d’association et d’incompatibilité avec l’intelligence proposé par les deux auteurs essaye d’expliquer pourquoi les preuves historiques et les données, provenant de récentes recherches dans différents pays et au sein de groupes variés, supportent la position selon laquelle l’intelligence semble être négativement associée au fait d’être religieux.

Leur modèle repose sur les idées du psychologue de l’évolution Satoshi Kanazawa, le principe Savanna du QI, selon lequel le comportement humain sera toujours d’une manière ou d’une autre ancré dans l’environnement dans lequel les ancêtres se sont développés.

Dutton et Van der Linden affirment que la religion devrait être considérée comme un domaine de l’évolution ou un instinct séparé, tandis que l’intelligence permet aux individus de s’élever au-dessus de leurs instincts. Le fait de dépasser les instincts est avantageux parce que cela aide les gens à résoudre les problèmes.

"Si la religion est un domaine qui a évolué alors c’est un instinct, et l’intelligence - en résolvant rationnellement les problèmes - peut être comprise comme quelque-chose qui triomphe de l’instinct et le fait d’être intellectuellement curieux et ainsi ouvert aux possibilités non-instinctives," explique Dutton.

Dans leur proposition du modèle d’incompatibilité avec l’intelligence, Dutton et Van der Linden ont aussi étudié le lien entre l’instinct et le stress, et l’instinctivité avec laquelle les gens tendent à fonctionner pendant leurs périodes stressantes. Ils argumentent en disant que le fait d’être intelligent aide les gens à outrepasser leurs instincts pendant les périodes stressantes.

"Si la religion est en effet un domaine soumis à l’évolution - un instinct - alors il deviendra plus intense pendant les périodes de stress, quand les gens sont enclins à agir plus instinctivement, et il existe des preuves évidentes de cela," dit Dutton. "Cela veut aussi dire que l’intelligence nous permet de faire une pause et de raisonner sur la situation présente et les conséquences possibles de nos actions."

Les chercheurs pensent que les personnes qui sont attirées par le non-instinctif sont potentiellement celles qui résolvent le mieux les problèmes. "Ceci est important, parce que dans une écologie en pleine évolution et changeante, la capacité à résoudre des problèmes deviendra associée à un dépassement de nos instincts, ce qui nous attire vers des incompatibilités évolutionnistes," ajoute van der Linden.


Références et notes :

[1] Edward Dutton, Dimitri Van der Linden. Why is Intelligence Negatively Associated with Religiousness ? Evolutionary Psychological Science, 2017.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2017 - Charlatans.info |