Accueil du site > Psychologie > Quand a-t-on le plus recours à la superstition ?

Quand a-t-on le plus recours à la superstition ?

Le 27 janvier 2015

Ce peut être une paire de chaussettes fétiche, ou un bijou, mais quelque-soit l’objet, nombreux sont ceux qui se tournent vers la superstition ou les objets fétiches pour atteindre un objectif. Par exemple, vous avez utilisé un avatar particulier pour gagner un match/une partie et vous considérez désormais cet avatar comme un porte-bonheur. Les superstitions sont plus susceptibles d’apparaitre dans des conditions élevées d’incertitude. Des chercheurs en psychologie de l’Université Tulane et de l’Université de Boston ont déterminé que les gens sont plus susceptibles de se tourner vers la superstition pour réaliser un objectif relatif à la performance plutôt que dans un objectif d’apprentissage [1].

L’étude

Les objectifs relatifs à la performance surviennent lorsque les gens essayent d’être jugés comme compétents et/ou couronnés de succès par d’autres personnes. "Par exemple, si je suis musicien, je veux que les gens m’applaudissent après mon concert. Si je suis un étudiant, je veux un bon diplôme ou une bonne note," explique Eric Hamerman, l’auteur de la recherche. Les objectifs de performance tendent à être extrinsèquement motivés, et sont perçus comme étant susceptibles d’être influencés par des forces externes. Les objectifs d’apprentissage, quant à eux, sont souvent jugés de manière interne. "Par exemple, un musicien veut devenir un guitariste compétent et percevoir qu’il ou elle maitrise un morceau de musique," dit Hamerman. Étant donné que les objectifs sont intrinsèquement motivés, ceci conduit à la perception qu’ils sont aussi contrôlés de manière interne et sont moins susceptibles d’être impactés par des forces extérieures.

Les chercheurs ont réalisé six expériences pour tester si le type d’objectif à atteindre modifiait la probabilité de se comporter de façon superstitieuse. L’étude 1 a examiné la confiance dans la chance en testant les préférences d’objets qui étaient considérés comme porte-bonheur ou porte-malheur dans une série d’essais conditionnés, et ils ont demandé aux participants de faire un choix sur l’objet à utiliser dans la conduite de la réalisation de l’objectif. Dans l’étude 2, les participants choisissaient de voir un "porte-bonheur" avant de continuer vers la réalisation d’un objectif.

Dans l’étude 3, les participants étaient répartis au hasard soit dans une condition de superstition dans laquelle ils étaient informés qu’un stylo avait été associé à une réussite dans le passé (porte-bonheur), ou dans une condition de contrôle (pas de référence à son passé). On demandait ensuite aux participants d’évaluer leur préférence dans l’utilisation de l’objet dans un objectif de type "performance" ou "apprentissage". Dans l’étude 4, des avatars de jeux vidéo étaient associés à la réussite ou à l’échec dans un scénario de jeu, et les participants étaient observés pour voir s’ils avaient une préférence entre les avatars quand il s’agissait de réaliser une performance ou dans un objectif d’apprentissage.

Les deux études finales ont exploré les motivations et les conséquences de l’effet. Dans l’étude 5, des essais conditionnés ont établi des associations positives ou négatives pour un certain nombre d’objets. Les participants avaient donc à choisir un objet à utiliser pour réaliser un objectif de performance ou d’apprentissage qu’ils étaient certain ou non de réussir. L’étude 6 a réparti les participants pour qu’ils utilisent un objet qui avait été au préalable établi comme porte-bonheur ou porte-malheur, et ils ont mesuré leur confiance dans la réalisation de leur objectif de performance ou d’apprentissage.

Les résultats de l’étude

Les quatre premières études ont démontré que les gens ont recours à un comportement superstitieux pour les aider à réaliser à la fois des objectifs de performance chronique et temporaire, mais pas pour les aider à apprendre ou à maitriser quelque-chose. "La recherche passée a montré que quand un objectif avait une incertitude élevée (i.e. "je ne suis pas sûr de réussir"), les gens sont plus susceptibles de se tourner vers la superstition. Cependant, le fait d’augmenter l’incertitude des objectifs d’apprentissage n’affecte pas le fait de se tourner ou non vers la superstition," explique Hamerman.

Les participants qui ont été amorcés pour poursuivre un objectif de performance avant de répondre à un quiz avaient une préférence marquée pour un stylo porte-bonheur qui était positivement associé à l’intelligence, tandis que les participants qui avaient été amorcés pour poursuivre un objectif d’apprentissage n’ont pas affiché de préférence pour un stylo en particulier.

Les participants de l’étude 6 ont trouvé que les sujets qui ont été répartis pour utiliser un avatar porte-bonheur plutôt qu’un avatar porte-malheur ont affiché une confiance plus importante pour ce qui était de réussir un objectif de performance, mais pas un objectif d’apprentissage.

Le chercheur met cependant en garde que cette recherche n’a pas étudié le fait de savoir si la croyance dans les superstitions avait un effet sur la performance réelle. "Nous avons montré que le fait d’avoir recours à la superstition augmentait la confiance des gens dans la réalisation des objectifs de performance, et il est certainement possible que dans certaines circonstances, une confiance plus élevée puisse conduire à une meilleure performance réelle. Cependant, nous reconnaissons que la superstition n’est pas une façon rationnelle de parvenir réellement à atteindre de tels objectifs, et l’objectif de cette recherche n’est pas de recommander la superstition comme méthode pour atteindre un objectif," ajoute le chercheur. Alors que les participants pourraient avoir ressenti une plus grande confiance, il n’y avait pas d’amélioration rapportée de la performance dans les quizz des études.


Références et notes :

[1] Hamerman, E.J, Morewedge, C.K. Reliance on Luck : Identifying Which Achievement Goals Elicit Superstitious Behavior. Personality and Social Psychology Bulletin, 2015.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

| | | Fil RSS | Contacts | Plan du Site | © 2019 - Charlatans.info |